Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Fonctionnement du coeur

A. Anatomie du coeur
B. L'influence de l'électricité sur le fonctionnement du coeur
C. Fibrillation ventriculaire

II) Le massage cardiaque

A. Historique du massage cardiaque
B. Comment sait-on qu'il faut pratiquer le massage cardiaque ?
C. Quels sont les gestes à effectuer lors d'un massage cardiaque ?
D. Pourquoi pratique-t-on un massage cardiaque ?

III) Le défibrillateur

A. Principe du défibrillateur semi-automatique
B. Fonctionnement du défibrillateur

Conclusion

Quelques définitions à savoir
Sources
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

I) Fonctionnement du coeur

A) Anatomie du coeur

Le coeur est un organe dont la partie musculaire est appelée myocarde. Celui-ci est vital car il assure la circulation du sang dans notre organisme. Il s'agit d'un système à quatre compartiments : deux oreillettes et deux ventricules. Chaque moitié du coeur fonctionne séparément, mais de façon complémentaire, car il y a une séparation nette entre :

- A droite, un système oreillette-ventricule, qui est chargé de renvoyer le sang pauvre en oxygène, provenant des organes, aux poumons afin d'éliminer le dioxyde de carbone (CO2) et ré-oxygéner le sang. Les veines caves apportent à l'oreillette droite, le sang appauvrit en dioxygène. Lorsque le coeur est en systole auriculaire, le sang est propulsé dans le ventricule droit et les valvules auriculo-ventriculaires se ferment. Ensuite, le coeur est en systole ventriculaire, les valvules s'ouvrent. De ce fait, le sang ressort par l'artère pulmonaire pour aller aux poumons où il s'enrichira en O2.

- A gauche, un système oreillette-ventricule, qui reçoit le sang oxygéné provenant des poumons. Les veines pulmonaires apportent à l'oreillette gauche le sang riche en O2. Lorsque le coeur est en systole auriculaire, le sang est propulsé dans le ventricule gauche et les valvules auriculo-ventriculaires se ferment. Puis, les valvules s'ouvrent car le coeur est en systole ventriculaire. Le sang ressort par l'aorte et est redistribué dans tous les organes du corps.
Pour que le coeur batte normalement, il faut que les deux oreillettes se contractent d'abord, puis les deux ventricules. La partie gauche et la partie droite du coeur fonctionnent simultanément. Tout d'abord, lorsque l'oreillette droite se contracte, celle de gauche se contracte également. Puis c'est au tour des deux ventricules de se contracter ensemble. ()

Extraits

[...] Le point sur le défibrillateur, Science et vie, paru le 02/2009, n°1097, pages 108 à 112. DOCUMENT ELECTRONIQUE : - 1 vie=3 gestes, Film pédagogique campagne 2008 de la Fédération Française de Cardiologie. SITES INTERNET : - Pascal DIEGELMANN, Olivier MOUTON, Le défibrillateur semi-automatique : Une révolution technologique inachevée, Projet SPIBH, UTC, (2003- 2004), Adresse URL : http://www.utc.fr/~farges/ - Materiel-informatique.be (Page consultée le 18 septembre 2010). L’IMPEDANCE. Adresse URL : http://www.materiel- informatique.be/impedance.php - Secourisme-défibrillateur : LE DEFIBRILLATEUR. Adresse URL : http://www.secourisme-defibrillateur.com/ - Croix-Rouge Française : L’ARRET CARDIAQUE-LA DEFIBRILLATION. [...]


[...] Enregistrement de l’activité électrique d’un cœur sain Enregistrement de l’activité électrique d’un cœur en fibrillation ventriculaire Lors d’une fibrillation ventriculaire, l’activité électrique des cellules cardiaques devient complètement anarchiques et les contractions désordonnées et inefficaces : le cœur ne peut plus assurer son rôle. Il n’arrive plus à pomper et le sang ne circule plus. Chaque contraction n’éjecte que peu ou pas de sang dans les artères. Les causes de la fibrillation sont diverses. En effet, elles peuvent être d’origine cardiaque : infarctus, état de choc, insuffisance cardiaque. Mais elles peuvent aussi être d’origines différentes dont les plus fréquentes sont : noyade, insuffisance respiratoire, électrisation ou même hypothermie. [...]


[...] Ensuite, le cœur est en systole ventriculaire, les valvules s’ouvrent. De ce fait, le sang ressort par l’artère pulmonaire pour aller aux poumons où il s’enrichira en O2. A gauche, un système oreillette-ventricule, qui reçoit le sang oxygéné provenant des poumons. Les veines pulmonaires apportent à l’oreillette gauche le sang riche en O2. Lorsque le cœur est en systole auriculaire, le sang est propulsé dans le ventricule gauche et les valvules auriculo-ventriculaires se ferment. Puis, les valvules s’ouvrent car le cœur est en systole ventriculaire. [...]


[...] Il se situe dans l'oreillette droite du cœur et il se présente sous la forme de croissant. L’activité du nœud sinusal provoque la formation de contractions du myocarde. Celles-ci sont contrôlées pas des impulsions électriques : on parle de système d’autorégulation. Certaines cellules du cœur sont dites autorythmiques c’est-à-dire qu’elles sont capables de produire spontanément des décharges électriques à une fréquence spécifique. Elles sont situées dans la paroi de l’oreillette droite près de l'abouchement de la veine cave supérieure. Le courant de contraction prend naissance dans le nœud sinusal puis le courant atteint un relais appelé nœud auriculo ventriculaire. [...]


[...] - Synapse : Zone de connexion permettant le passage de l'influx nerveux. C'est à ce niveau que se transmet l'influx nerveux entre deux neurones ou entre un neurone et un muscle, par l'intermédiaire de la plaque motrice. - Acétylcholine : Première substance chimique reconnue comme jouant le rôle de neuromédiateur (ou neurotransmetteur). Elle est sécrétée par une variété de cellules nerveuses (neurones). Son rôle est de permettre le passage de l'influx nerveux dont la conduction se fait grâce à une zone de contact (synapse, fente synaptique) située entre deux cellules nerveuses (neurones). [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
27/12/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
15 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Mathilde M. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  

Meilleures ventes en médecine

Derniers docs en médecine

La douleur induite chez les patients "demandeurs"
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   34 pages   |   publié en 2008
Comment soulager les douleurs réfractaires aux traitements conventionnels ?
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   37 pages   |   publié en 2010
La soutenance du travail écrit de fin d'études infirmier
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2010
Introduction à la victimologie
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   23 pages   |   publié en 2006
Traitement de l'information (cours EPS)
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   26 pages   |   publié en 2007
Le maintien de l'intégrité de l'organisme
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2014
Le système lymphatique
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2014
Immunologie : Les défenses immunitaires mises en jeu lors d'une infection grippale
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .pdf  |   18 pages   |   publié en 2014
Comment le système immunitaire distingue-t-il le soi et le non-soi ?
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2014
Physiologie et maladies cardiaques : Infarctus du myocarde (IDM)
Sciences et technologies   |  Médecine  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014