Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) L'idéal artistique de Sandoz

A. Un discours persuasif
B. Novateur, il rejette le classicisme

II) La découverte du personnage de Sandoz

A. Un jugement contradictoire de la presse
B. L'accomplissement d'un idéal colossal

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Ce discours de Sandoz explicite parfaitement sa position artistique et, par là même, celle de Zola :

- il rejette de manière virulente le passé
Sa colère contre le classicisme ("c'est la mort fatale de l'antique société", lignes 23-24) est marquée par l'utilisation d'un lexique fort et violent, parfois même blasphématoire : "gueuse" (ligne 4), "crever" (ligne 7), "pantin" (ligne 11), "tonnerre de Dieu !", (ligne 15), "imbécile" (ligne 17), "traître" (ligne 20).

Sandoz s'oppose à la vision métaphysique de l'homme ("Hein ? étudier l'homme tel qu'il est, non plus leur pantin métaphysique, mais l'homme physiologique, déterminé par le milieu, agissant sous le jeu de tous ses organes ", lignes 11-12), c'est-à-dire à une vision très intellectuelle et rationnelle qui a pour but la connaissance de "l'être absolu". C'est du reste ce qui motive son ironie amère à travers l'image du corps humain et des organes ("Faites donc penser un cerveau tout seul, voyez donc ce que devient la noblesse du cerveau, quand le ventre est malade ! ", lignes 15-16).

- il apparaît novateur
Si son métier littéraire est nécessaire à Sandoz pour assurer sa subsistance ("Il faut vivre et il faut se battre pour vivre", lignes 3-4), on peut constater que son projet est marqué par :
. ()

Extraits

[...] Après le cuisant échec de son tableau au Salon des refusés, ponctué par les rires et l’incompréhension de la foule et parfois même de ses propres amis, Claude a déclaré son amour à Christine. Tous deux ont alors abandonné la capitale et se sont retirés à la campagne, à Bennecourt, un petit village de la région parisienne. Ils y goûtent à une vie insouciante et s’exaltent dans les découvertes de la volupté. Rapidement, ils ont un enfant mais, coupé du monde artistique parisien qui lui était cher, Claude n’arrive plus à peindre comme autrefois et regrette Paris. [...]


[...] Conclusion Passage important dans la description de Sandoz, de ses théories et de ses projets, cet extrait révèle avant tout à quel point Zola est impliqué dans le roman et le personnage du journaliste. Il n’est pas excessif de dire que c’est un véritable hymne à la création qui donne sens à la vie. [...]


[...] On ne peut là que constater la similitude des projets de Sandoz et de Zola, lorsque ce dernier écrit les Rougon-Macquart. II- La découverte du personnage de Sandoz Dans cet extrait, le lecteur prend connaissance de la véritable nature du journaliste : son emploi largement motivé par une nécessité alimentaire et la concrétisation d’un idéal littéraire colossal. Un jugement contradictoire de la presse Si Pierre Sandoz a recours au journalisme pour vivre (Il faut vivre, ligne puisque c’est sa seule source de revenus, il en a cependant un jugement très critique, estimant que c’est avant tout un combat (ce n’est qu’un terrain de combat, ligne terminologie dévalorisante renforcée par les termes péjoratifs gueuse et dégoûts (ligne 4). [...]


[...] Dans le chapitre VI, parmi les amis qu’il avait, Sandoz s’est récemment déplacé pour le voir. Lui ayant appris son mariage prochain et son nouveau poste de journaliste, il revient très souvent, au plus grand plaisir de Claude. Dans cet extrait autobiographique par excellence, nul autre ne révélant mieux la présence de Zola à travers le personnage de Sandoz, le journaliste rend compte à Claude de son projet littéraire, en tout point identique à celui des Rougon-Macquart. L’idéal artistique de Sandoz Un discours persuasif Dans cet extrait, lorsqu’il s’adresse à Claude, Sandoz lui dévoile son projet, lui cont[ant] sa vaste ambition et se confess[ant] tout haut (ligne 1). [...]


[...] tu comprends, une série de bouquins, quinze, vingt bouquins, des épisodes qui se tiendront, tout en ayant chacun son cadre à part, une suite de romans à me bâtir une maison pour mes vieux jours, s’ils ne m’écrasent pas lignes 36 à 39) et connaît la ligne conductrice de l’histoire (lignes 30 à 34). Sa démarche représente réellement un idéal littéraire puisqu’elle s’appuie sur le naturalisme, genre moderne à l’époque et qui le fascine. On relève dans ce sens ses déclarations catégoriques (Ah ! [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
20/04/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
L'oeuvre littéraire et l'intertextualité chez François Villon

«« J'en sais dont le crâne est trop différent du mien pour qu'ils acceptent jamais ma formule littéraire, mes audaces de langue, mes bonshommes physiologiques évoluant sous l'influence des milieux ». Derriè...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2012
Paradoxes de la judéité chez Albert Memmi

«Mémoire de maîtrise analysant les paradoxes de la judéité dans les romans d'Albert Memmi. Comment s'identifier comme Juif ? Qu'est-ce qu'être Juif sépharade ?...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   95 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006