Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) L'état dépressif de l'auteur

A. La voix du poète
B. Un être marginal marqué par le refus

II) Une poésie parnassienne

A. La structure du poème
B. L'image de la mort

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

À l'époque d'écriture du poème, Verlaine vient de perdre son père. Dans le même temps, seul et inconsolable, il écrit le poème précédent et fait part de sa souffrance affreuse devant le refus de sa cousine. Le contexte dépressif est donc là et il ne croit alors plus en rien. L'Angoisse fait entendre sa voix et témoigne d'un être de refus, marginal et solitaire ()

Extraits

[...] Au contraire, Verlaine insiste sur son refus, en cumulant les négations : rien ne , ni , ni , ni , ni déclinant l’image d’Épinal du spectacle de la Nature. L’ironie, qui traduit la distance du poète, s’exprime par les rejets de Nourriciers (vers et Siciliennes (vers et l’expression aux sonorités discordantes (allitérations lourdes en et et assonance en les pompes aurorales (vers 3). Le rythme est lent et désespéré, souligné par un quatrain en une seule phrase et témoignant de l’absence de fusion entre le poète et la Nature. [...]


[...] Il est celui qui a lancé la notion de poètes maudits Poèmes saturniens est son premier recueil de poèmes, publié en 1866. La logique du recueil obéit en partie à une rhétorique du livre qui porte la marque de l’époque de sa composition, avec notamment la division en sections qui le rapproche évidemment du recueil de Charles Baudelaire, Les Fleurs du mal. Si Verlaine convoque Saturne, c’est en temps que planète tutélaire des mélancoliques, bien que le mot même de mélancolie n’apparaisse pas dans le poème (il donne toutefois son nom à la première section du recueil), non plus que le mot spleen trop évidemment associé à son emploi baudelairien. [...]


[...] Lasse de vivre, ayant peur de mourir, pareille Au brick perdu jouet du flux et du reflux Mon âme pour d’affreux naufrages appareille. Paul Verlaine, Poèmes saturniens, L’Angoisse. ÉTUDE ANALYTIQUE Introduction Poète français, Paul Verlaine (1844-1896) est avant tout le poète des clairs-obscurs. À côté de quelques très beaux poèmes, son œuvre oscille entre une production animée de bons sentiments (la Bonne Chanson, Sagesse), des recueils aux qualités inégales et une importante veine paillarde (Femmes, Hombres, posthumes). Quand elle lui appartient véritablement, ce qui fait le charme de la poésie de Verlaine, c’est sa musicalité, à la tonalité tendre et nostalgique. [...]


[...] Conclusion Dans ses oppositions au romantisme, L’Angoisse est l’expression même du symbolisme. Verlaine y apparaît comme un être dépourvu de volonté, refusant une réalité qui ne lui laisse entrevoir aucun espoir. Cette dénégation le fait évoluer dans la rêverie, loin de la violence, là où les naufrages sont imaginaires. En se réfugiant dans ce monde, prétexte à la nuance et aux impressions, le poète peindra dès lors une réalité reflet de son âme. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
21/10/2010
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
3 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Verlaine, "Poèmes saturniens", "L'Angoisse" : commentaire

«- "Nature, rien de toi ne m'émeut" v.1 : apostrophe à la Nature qu'il provoque violemment (allitérations agressives en [t] et[r]). Verlaine tourne en dérision l'apostrophe romantique à la Nature, visant à l'e...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2010
Verlaine, "L'angoisse" : commentaire

«Le chagrin d'amour de Verlaine, la mort de son père le laissent inconsolable "morne et seul". Dans le poème précédent, il nous fait part qu'il souffre affreusement. Plus rien ne l'intéresse, la nature, le charm...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2008
Verlaine, "Charleroi" : commentaire

«Le poème "Charleroi" emprunte son titre au nom d'une ville belge, située dans une région minière et industrielle. Parmi les champs et les usines, un train emmenant Verlaine et Rimbaud roule à toute allure. Au ryt...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2008
Anthologie de sept poèmes de Verlaine avec commentaires

«Dans ces poèmes Saturniens, on découvre un homme sensible qui se nourrit de l'inspiration venant de la nature, des oiseaux mais aussi des femmes. Des femmes qui se révèlent être différentes selon ses ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   15 pages   |   publié en 2008
Verlaine, "Poèmes saturniens", "Promenade sentimentale" : commentaire

«Verlaine n'est âgé que de 22 ans lorsqu'il publie en 1866 les Poèmes saturniens. Le titre du recueil semble particulièrement représentatif des maux de son jeune âge. En effet, Saturne, du nom de Cronos...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006