Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Le théâtre, un texte avant tout

A. Les vertus de la lecture. Exploitation du théâtre de notre imagination
B. Une oeuvre au plus près de l'auteur. Lecture d'un texte non dénaturé, fidèle à nos attentes
C. Un plaisir de poche. L'occasion de prendre son temps

II) Le théâtre, un spectacle unique

A. Naissance d'une oeuvre, transcendance d'un récit. Quand les mythes prennent vie
B. Un nouveau regard, celui du réalisateur. Nouvelle approche et redécouverte des classiques
C. Communion entre les hommes. Cathartique, elle désinhibe

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

A sa création le mot Théâtre, du grec "Theatron", signifiait regarder, contempler. Destiné à être joué, le théâtre met en scène une histoire interprétée par des auteurs évoluant dans un décor particulier.

Mais progressivement ces histoires furent couchées sur papier pour faire naître un genre littéraire à part entière ()

Extraits

[...] Accompagné du fait que se soit un moment éphémère, fragile et donc inexorablement plus puissant. Quand le rideau se clôt c’est la réalité qui reprend son cour et qui ne nous laisse que des images en souvenir. Conclusion Alors le théâtre doit-il être uniquement œuvre écrite ou spectacle visuel ? Le premier nous rend indépendant et exploite le théâtre de notre imagination. Il est aussi ludique et plaisant. Le second est la concrétisation d’une histoire, la mise en scène de personnages divers et variés. [...]


[...] Le théâtre est-il fait pour être lu ou vu ? Introduction A sa création le mot Théâtre, du grec Theatron signifiait regarder, contempler. Destiné à être joué, le théâtre et en scène une histoire interprétée par des auteurs évoluant dans un décor particulier. Mais progressivement ces histoires furent couchées sur papier pour faire naître un genre littéraire à part entière. Qu’il soit alors œuvre écrite ou spectacle visuel, le théâtre est un art grâce auquel, quelque soi sa forme, nous nous évadons. [...]


[...] On pense notamment à Andromaque de Racine au lyrisme émouvant et aux répliques poignantes dont celles de l’héroïne éponyme Voilà par quels exploits il sut se couronner; Enfin voilà l'époux que tu me veux donner. Non, je ne serai point complice de ses crimes; Qu'il nous prenne, s'il veut, pour dernières victimes. A ces seuls mots, le lecteur perçoit une émotion juste, sous une trame mêlant tragédie et poésie. Il est aussi indépendant et libre. Lire de gérer son temps, reprendre et arrêter sa lecture au rythme de ses envies. Le théâtre est alors un plaisir de ‘’poche‘’, dont on use pour faire renaître une histoire indéfiniment. [...]


[...] Cathartique, émouvante mais aussi distrayante elle s’éveille et prend vie face à nous. C’est dans cet éveil que la représentation puise sa puissance. Les acteurs qui évoluent dans un ballet de décors subliment la pièce. Musiques, costumes et accessoires sont chargés de symboliques. Dans En attendant Godot, de Beckett, la présence d’un arbre qui pousse est l’image du temps qui passe. Dans Macbeth de Shakespeare, les bruits d’orage et la musique que l’on peut écouter à chaque début d’actes, sont des éléments essentiels à l’ambiance de la pièce. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
15/09/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
39 fois

Informations sur l'auteur Anthea A. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Gilles Aillaud, Le théâtre est-il à représenter ou à lire ?

«A la suite d'un entretien avec Théâtre aujourd'hui sur Racine, le scénographe Gilles Aillaud prétend que ses pièces ne sont pas "à représenter mais à lire". Dans la mesure où Racine est représentatif du théâtre classique et plus généralement du théât...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006
Peut-on s'identifier à un personnage de théâtre ?

«Dissertation en deux parties, l'une sur la capacité de s'identifier à quelqu'un, et une deuxième spécifiquement sur l'identification, au théâtre, à des personnages....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2007
Molière : "Les pièces sont faites non pour être lues mais pour être jouées"

«Inventé dans l'Antiquité, par les Grecs, le mot "théâtre" vient du verbe grec "theatron" qui désigne l'acte de voir. Le théâtre est donc un lieu où l'on regarde, remplissant à l'origine des...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2009
La fonction d'une pièce de théâtre

«Le théâtre est un genre littéraire qui associe à la fois littérature et spectacle. On définit une pièce de théâtre comme étant une oeuvre destinée à être jou&eacu...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2010
Etre lecteur et spectateur de théâtre

«Dissertation portant sur la poésie et plus précisément sur la problématique suivante : une pièce de théâtre n'est-elle faite que pour être vue ? Ou peut-elle être lue ?...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Céline, "Voyage au bout de la nuit", "La pourriture du monde colonialiste"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2008