Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les astres, spectateurs et stratèges de la destinée des amants
II) La désorganisation de la Cité, miroir vicié de l'organisation harmonieuse du Cosmos
III) Roméo et Juliette, centre de gravité des Citoyens comme le Soleil l'est pour les planètes

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dans la mesure où il retranscrit les passions humaines, le théâtre est considéré en lui-même, comme cosmique. Amour, trahisons, caractères humains se mêlent dans cette représentation miniature de la vie, ce qui permet de qualifier le théâtre de cosmos à lui seul. Mais ce ne sont pas là les seules justifications de la présence du Cosmos dans Roméo et Juliette. ()

Extraits

[...] A mi-chemin entre vérité et manipulation, il est le symbole du statut de leur relation. A la fois spontanée parce que résultant d’un coup de foudre, elle relève également du manipulé du fait de l’intervention du Frère Laurent, qui dès le début fait de leur amour un secret à garder caché. Elément d’extérieur dans la mesure où il n’appartient pas a proprement parlé à la demeure des Capulets et est ouvert sur le ciel, il peut toutefois être considéré comme un élément d’intérieur car il reste encerclé par de hauts murs marquant le début de leur propriété et transformant l’endroit en un piège redoutable, dont Juliette s’inquiète d’ailleurs lors de la scène du balcon (II,2). [...]


[...] Chacun semble y trouver ses repères. Ils y voient plus clair en eux une fois la nuit tombée que le jour, où ils n’ont d’autre choix que de simuler de continuer à être ce qu’ils ne sont plus. C’est dans ce statisme forcé que se retrouve l’immobilisme la société véronaise ayant brisé son union avec la dynamique cosmique. Partagés entre deux directions, le rôle qu’ils tiennent le jour les égare, tandis que la nuit, ils constituent l’un pour l’autre un repère fiable auquel se repérer. [...]


[...] Les nobles, comme l’indiquent les didascalies de l’acte I scène sont partagés entre les deux clans belligérants; mais constituent pour certains l’escorte du Prince Escalus. Divisés entre ces trois partis et selon les classes sociales introduites par Shakespeare par ordre croissant au même acte (D’abord les valets, les citoyens, les nobles, les deux patriarches et leurs épouses, puis le Prince.). La loi des hommes, au mains des nobles, se caractérise par une reproduction des usages d’une génération sur l’autre, comme concernant le mariage, pratiqué sur les toutes jeunes femmes, tel que ce fut le cas de Lady Capulet puis le sera presque pour sa fille. [...]


[...] Venant appuyer la thèse de la prédestination cosmique, les occurrences faites aux astres, de même que les pressentiments des personnages et leurs rêves prémonitoires, sont nombreux. A l’acte avant qu’il ne rencontre à la scène suivante Juliette et s’éprenne d’elle, Roméo parle d’ avenir encore suspendu dans les astres», ce qui souligne à la fois que son destin n’est pas encore accomplit, et à la fois qu’il le sent inconsciemment. De même, lorsqu’il voit Juliette inerte et la croit morte il désigne les astres comme responsables: c’est donc ça ? [...]


[...] Le lieu ayant la particularité d’être à ciel ouvert, l’on peut se demander si cette caractéristique ne vient pas renforcer la thèse du Cosmos dans Roméo et Juliette. En effet, quoi de plus commode pour les astres que de contempler l’accomplissement du destin qu’ils ont eux- mêmes décidé dans ses moments les plus décisifs? Si au contraire, l’on considère le jardin comme lieu intérieur autant qu’extérieur, on peut alors dire de ce lieu qu’il tient sa neutralité du fait de son équilibre entre ces deux caractéristiques. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
30/07/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
6 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Marianne T. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Les manifestations du Cosmos dans "Roméo et Juliette" de William Shakespeare

«Dans la mesure où il retranscrit les passions humaines, le théâtre est considéré en lui-même, comme cosmique. Amour, trahisons, caractères humains se mêlent dans cette représentation miniatu...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2009
Fiches thématiques sur Roméo et Juliette de Shakespeare

«11 fiches de lecture sur Roméo et Juliette de Shakespeare. Elles sont réalisées autour d'axes et notions précises, elles se déclinent avec des grandes et sous-parties qui les rendent i...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   12 pages   |   publié en 2007
Catteau Dominique, Hector Berlioz ou la philosophie artiste Tome 1

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   294 pages   |   publié en 2007
Charles Moeller et l'Arbre de la croix

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   742 pages   |   publié en 2007
L'évolution du théâtre

«Le théâtre classique se caractérise par l'imitation des Anciens grecs et latins d'où un respect des règles fort important. Il s'oppose au Baroque qui lui ne suit strictement les règles.Le Classicisme met...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006