Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Légitimer le projet autobiographique

A. Le pacte autobiographique
B. Un livre unique pour un être unique

II) Un plaidoyer "pro domo"

A. Donner l'accès au moi intérieur à travers deux vertus
B. Un défi au genre humain

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

- Le XVIIIème siècle est marqué par le mouvement littéraire et culturel français et européen des Lumières qui lutte contre l'obscurantisme en diffusant la raison et la logique.
- Rousseau est un écrivain controversé, pionnier de l'autobiographie grâce à son oeuvre Les Confessions qui constitue un prémisse (introducteur) fondateur du genre contesté de l'autobiographie. En effet à l'époque l'écriture sur soi était entachée de suspicion pour des raisons morales et religieuses (« le moi est haïssable », Pascal XVIIème)
- Rousseau débute donc son célèbre ouvrage posthume Les Confessions par un préambule visant à présenter mais aussi à légitimer le projet autobiographique (afin d'éclairer et de convaincre le lecteur du bien-fondé de son entreprise).
- Nous sommes donc face à un préambule célèbre car surprenant et ambitieux compte tenu du contexte de forte agitation dans lequel baignait l'auteur sujet à la hantise d'un complot tramé contre sa personne mais également seul après sa querelle avec les encyclopédistes et exilé suite à la condamnation de l'Emile.
- Ce qui explique son obsession par le besoin de s'expliquer et de se justifier à l'origine du ton surprenant de ce passage ou se mêle registre pathétique et laudatif voir épique
- Lecture du texte
- Axe1 : Légitimer le projet autobiographique
Axe2 : Un plaidoyer « Pro Domo »

I. LEGITIMER LE PROJET AUTOBIOGRAPHIQUE

a) Le pacte autobiographique

- Rousseau commence par introduire les fondements de ce genre nouveau (projet didactique destiné à édifier ou instruire) à savoir la nécessité du pacte autobiographique : identité de l'auteur = narrateur =personnage principal = Jean-Jacques Rousseau
- Emploi du « Je » qui annonce la vocation de son entreprise. Le texte est donc centré sur Sa vie puisque c'est le « je » qui parle et se dévoile. ()

Extraits

[...] Le texte est donc centré sur Sa vie puisque c’est le je qui parle et se dévoile. - Ambiguïté qui réside dans la confusion et l’alternance permanente entre : le moi de l’auteur je viendrai ce livre a la main (l.8, le je du protagoniste voila ce que j’ai fait ce que j’ai pensé ce que je fus (l.9, 10) le je du narrateur je me suis montré tel que je fus (l.13, 14) - Auquel s’ajoute l’emploi du présent d’énonciation je forme (l.1) je veux (l.2) ou du passé composé j’ai vu et je n’ai rien tu (l.10) : l’auteur retrace près d’un demi-siècle après les événements de son enfance donc le moment de l’écriture à valeur de postériorité. [...]


[...] 15) + hautement : Confiance et détermination de l’auteur qui confère un ton absolu à la sincérité de ses propos puisqu’il va même jusque prendre Dieu a témoin ( artifice rhétorique et non attitude religieuse - Le choix du titre «Les Confession renvoie d’une part au pacte moral établit face à Dieu et d’autre part à la religion catholique où suite à l’acte de contrition le croyant avoue ses péchés pour s’en repentir. - L’allusion au jugement dernière ( que la trompette du jugement dernier l.8) est une référence religieuse qui permet à l’auteur d’attaquer les moralistes adversaires du Moi puisqu’il légitime son ouvrage sur leur propre terrain celui de la religion et de la morale. [...]


[...] - Les Confessions sont donc une illustration exemplaire de l’écriture au service d’une quête de soi et dune construction d’une identité puisque les 4 premiers livres narrent le récit de l’enfance, fondement de la vie de l’auteur. - Rmq : Ce principe fondamental d’utiliser l’écriture afin d’accéder au moi profond est déjà présent dans les écrits de Montaigne n’ai pas plus fait mon livre que mon livre m’a fait, livre consubstantiel à son auteur (essais II du démentir). Un défi au genre humain - Le projet novateur de dire toute la vérité sur soi et d’être disculpé par ce simple aveu conduit Rousseau adopte le ton du défi qui se renforce au fil du texte. [...]


[...] - Rousseau est un écrivain controversé, pionnier de l’autobiographie grâce à son œuvre Les Confessions qui constitue un prémisse (introducteur) fondateur du genre contesté de l’autobiographie. En effet à l’époque l’écriture sur soi était entachée de suspicion pour des raisons morales et religieuse le moi est haïssable Pascal XVIIème) - Rousseau débute donc son célèbre ouvrage posthume Les Confessions par un préambule visant à présenter mais aussi à légitimer le projet autobiographique (afin d’éclairer et de convaincre le lecteur du bien- fondé de son entreprise). [...]


[...] Je dirai hautement : Voilà ce que j'ai fait, ce que j'ai pensé, ce que je fus. J'ai dit le bien et le mal avec la même franchise. Je n'ai rien tu de mauvais, je n'ai rien ajouté de bon ; et même s'il m'est arrivé d'employer quelque ornement indifférent, ce n'a jamais été que pour remplir un vide occasionné par mon défaut de mémoire. J'ai pu supposer vrai ce que je savais avoir pu l'être, jamais ce que je savais être faux. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
07/10/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Hafsah H. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Rousseau, Confessions, Préambule

«Commentaire composé détaillé du préambule des "Confessions" de Rousseau. Le document est constitué d'une biographie synthétique de la vie de l'auteur ainsi que du commentaire avec introduction, plan détaillé, 3 axes complets et rédigés avec soin et u...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2006
Rousseau, "Confessions", 5 extraits commentés pour l'oral du bac de français

«- Nous sommes ici au milieu du premier livre. Rousseau nous raconte sa pension à Bossey chez le pasteur Lambercier où il connaît sa 1ère injustice : il est accusé d'avoir cassé un peigne alors qu'il est innoce...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2010
Rousseau, "Confessions", Préambule

«Lecture analytique du préambule des Confessions de Jean-Jacques Rousseau. Ce document est utile pour le passage des épreuves anticipées de Français en classe de Première....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2008
Rousseau, "Confessions", Préambule (commentaire)

«Ce texte étudié est un préambule qui permet à Rousseau avant d'entreprendre le récit de sa vie, de présenter son projet autobiographique, son projet d'écriture, il annonce son intention et revendique l...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Rousseau, Confessions, Incipit

«Commentaire portant sur l'incipit des Confessions de Rousseau. Cet incipit permet à Rousseau de présenter son projet autobiographique, son « entreprise ». Il annonce ses intentions et revendique la singularité de son moi....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006