Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

De nombreux écrivains ont essayé de donner une définition au roman. L'un d'entre eux, Stendhal, dans son livre Le rouge et le noir, affirme qu' "Un roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin". D'après cet auteur, un roman, habituellement défini comme une oeuvre écrite plus ou moins longue qui raconte une histoire réelle ou fictive, en prose avec un début et une fin, serait une sorte de miroir. Stendhal veut signifier par là que le roman se doit d'être le reflet de la réalité, mais que cela reste une réalité partielle, que l'auteur ne montre que ce qui l'intéresse (...)
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation de Littérature niveau Lycée à partir de l'affirmation de Stendhal sur le roman : "Un roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin".

Extraits

[...] Sans soucis de pudeur, il utilise le champ lexical du cimetière, de la mort. Il précise également les noms des lieux et les moindres actes des gens d’Eglise présents. Ces détails descriptifs ancrent son texte dans la réalité. Flaubert, dans Mme Bovary, donne également de nombreuses précisions sur une scène qui se déroule durant une fête agricole. Il cite des noms propres et des villes qui existent réellement, rapporte avec exactitude les discours des personnages et utilise le champ de lexical de l’agriculture. [...]


[...] La vérité est donc déformée par le regard de l’auteur. De plus, elle est incomplète. L’auteur choisit de nous montrer tels ou tels aspects d’une société ou d’un personnage sans avoir la possibilité de nous montrer absolument tout. Il faut donc qu’il opère un choix. Par exemple, dans ses romans, Zola choisit de s’attarder sur les milieux ouvriers, il ne décrit donc pas toute la société, mais juste une partie de celle-ci. En outre, certains auteurs pensent que la réalité doit parfois être exagérée afin d’instruire le lecteur, ou idéalisée. [...]


[...] Conclusion Ainsi le roman reste une œuvre subjective, ce qui permet la grande diversité de ses genres et ce qui laisse aux écrivains le loisir d’exprimer leur style sans les contraintes relatives au cadre strict de la pure réalité. Tout le long de son histoire, le roman n’a cessé d’évoluer, cumulant différentes fonctions. Pour certains, il doit être le reflet d’une certaine réalité, et pour d’autres il doit au contraire s’éloigner de celle- ci. Chaque roman reflète la personnalité de son auteur qui choisit quelle parcelle de vérité il veut montrer et sous quel jour il veut la montrer. Le roman n’a donc pas de définition propre et fixe. [...]


[...] Celui-ci a en effet recréé à travers ses romans tout un monde, avec son histoire, ses peuples, et ses langues avec leurs propres alphabets. Loin de vouloir conter une histoire se déroulant dans le monde réel, Tolkien invente un autre monde régi par d’autres lois dans lequel il peut laisser ses personnages évoluer, sans se soucier d’un manque de réalisme. Il existe donc des auteurs conscients que le roman ne peut pas être le reflet de la réalité et qui cherche volontairement à déformer ou exagérer celle-ci dans un but précis. [...]


[...] D’autres auteurs cherchent à vraiment se détacher de la réalité. Dans leurs romans fantastiques, ils font intervenir des éléments complètement imaginaires qui viennent perturber la réalité. Maupassant, par exemple, en fournit une illustration avec un roman Le Horla et une nouvelle La chevelure. Ces deux œuvres font intervenir des personnages imaginaires, des sortes de fantômes-esprits, inventés de toutes pièces par l’auteur. H.G. Wells, pionnier de la science-fiction, laisse la Terre aux mains de créatures venues de l’espace dans son livre La Guerre des Mondes. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
05/08/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
29 fois

Informations sur l'auteur Thomas C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Le miroir dans la littérature du XVIIIème au XXème siècle

«Cours sur la thématique du miroir. Le passage du XVIIème au XVIIIème siècle consacre ainsi celui du Il au Je. La première personne se révèle par et dans le mouvement des Lumières : « L'individu, ce monstre singulier, découvre qu'il existe ». Cette dé...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2009
"Un roman, c'est un miroir que l'on promène le long d'un chemin" (Stendhal)

«Le roman est un genre littéraire. C'est une oeuvre en prose, mettant en scène un récit de longueur variable mais plutôt importante, ce qui le distingue de la nouvelle. Son intérêt est la narration d'aventures...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2013
Le roman est-il le reflet de la société ?

«Le roman est souvent considéré comme le genre de l'aventure, de l'évasion et de la détente. La rencontre du lecteur avec des personnages parfois pittoresques, d'autres fois affublés d'une incroyable banalité,...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2009
Historique du roman à travers les siècles

«Le roman est le genre le plus jeune et a longtemps souffert de discrimination (toutefois, son évolution a été accompagnée par une production critique importante). L'Antiquité ignorait en effet ce genre même si...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009
Les romans réalistes et naturalistes reflètent-ils vraiment la réalité ?

«À l'origine, le mot « roman » désigne la langue courante populaire, parlée en France avant l'ancien français, qui s'oppose au latin. Puis par extension, on a donné le nom de roman à un écri...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Sartre, "Les Mots", "Le jardin d'enfants"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   4 pages   |   publié en 2008