Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Un carnage joyeux
II) Le combat du courage contre la lâcheté humaine
III) Frère Jean, un noble chevalier

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le chapitre XLIV de Gargantua se situe au coeur de chapitres consacrés à la guerre entre Gargantua et Picrochole qui a débuté suite au chapitre XXV, lorsque des fouaces furent volées dans le royaume de Picrochole. Le chapitre XLIV prend pour personnage central le moine Frère Jean des Entommeurs qui depuis déjà plusieurs chapitres, est devenu le héros du roman Gargantua. Il fait écho au chapitre XXVII intitulé "Comment un moine de Seuillé sauva le clos de l'abbaye du sac des ennemis" en mettant de nouveau Frère Jean dans une situation de combat où il doit faire face seul contre tous.

Le passage se divise en trois parties distinctes : d'abord Frère Jean des Entommeurs est dans une position délicate puisqu'il est retenu prisonnier par deux archers. Ayant conservé son arme, il parvient à tuer un premier garde. C'est à ce moment là que débute le deuxième mouvement du texte, constitué par un dialogue entre le moine et le second garde, qui se solde par la mort de celui-ci. Enfin le troisième mouvement du texte est consacré au combat que mène Frère Jean contre les derniers combattants de Picrochole encore en vie après le passage de Gargantua.

Placé sous l'angle de la parodie, nous pourrons nous demander en quoi ce combat entre Frère Jean des Entommeurs et les ennemis de Gargantua apparaît, au delà du comique de la scène, comme une lutte entre le courage et la lâcheté humaine, et contribue à faire du moine un noble chevalier.

Tout d'abord nous verrons en quoi on peut parler de "carnage joyeux" à propos de ce chapitre. Puis nous étudierons le combat du courage contre la lâcheté humaine, qui est implicitement mis à l'oeuvre ici. Enfin nous nous pencherons sur la figure de Frère Jean, qui apparaît non pas comme un moine mais un noble chevalier.

Pour qualifier le chapitre XLIV de Gargantua, Mireille Huchon emploie une oxymore intéressante, qualifiant ce passage du roman comme un "carnage joyeux". On peut en effet noter que ce chapitre, bien que placé sous le signe d'un combat sans merci, apparaît bien plus comique que tragique. Comme pour d'autres chapitres, celui-ci, que l'on peut rapprocher du premier combat de Frère Jean ()

Extraits

[...] En conclusion, le chapitre XLIV de Gargantua met en scène un autre héros que Gargantua : Frère Jean des Entommeurs, qui est déjà intervenu de nombreuses fois auparavant dans le roman. Ce chapitre est propice à l'installation d'une satire des combats héroïques et peut se lire comme un combat implicite entre courage et lâcheté. Frère Jean n'apparaît pas comme un moine mais plutôt comme un noble chevalier qui agit sans crainte et au nom de la justice. La scène est particulièrement comique avec un dialogue inattendu entre le garde et le moine, et une armée peureuse. [...]


[...] ne doit pas rester grand chose de reconnaissable au visage de l'homme après un tel massacre. Mais Frère Jean des Entommeurs n'est pas seulement un chevalier sanguinaire, il est plutôt doué d'un noble caractère puisque c'est d'abord dans le but d'aider ses amis qu'il tue les membres de l'armée de Picrochole : Le moyne, les voyant ainsi departir en desordre, conjectura qu'ilz alloient charger sus Gargantua et ses gens, et se contristoit merveilleusement de ce qu'il ne les povoit secourir. [...]


[...] Enfin, pour qualifier les autres ennemis qui fuient, Rabelais recourt à une comparaison peu gratifiante qui fait rire et vient ainsi s'ajouter au caractère comique de la scène. Cette comparaison met en parallèle l'armée fuyante de Pricrochole avec un âne poursuivit par une mouche : Et - comme vous voyez un asne, quand il a au cul un oestre Junonicque ou une mouche qui le poinct, courir çà et là sans voye ny chemin, gettant sa charge par terre, rompant son frain et renes, sans aulcunement respirer ny prandre repos, et ne sçayt on qui le meut, car l'on ne veoit rien qui le touche, ainsi fuyoient ces gens L'image est ridicule mais analogue à celle du moine poursuivant l'armée car en effet, les ennemis sont paniqués alors qu'ils sont beaucoup plus nombreux, comme l'âne est plus gros que la mouche. [...]


[...] non, Monsieur le Priour, mon bon petit Seigneur le Priour Mais la peur et le ridicule du garde son prétexte à la moquerie pour le moine qui se joue de l'archer en imitant ses tournures de phrases : Monsieur le Posteriour son ton : Et le Moyne cryoit de mesmes et en jouant avec les mots, avant de finalement le tuer à son tour. Pour finir, la lâcheté de l'armée de Picrochole apparaît dans cette sorte de réécriture de David contre Goliath où le moine fait face contre la masse de l'armée en déroute qu'il reste et parvient à triompher. [...]


[...] Enfin Frère Jean des Entommeurs apparaît comme un moine peu catholique puisqu'il tue sans vergogne et ne cède pas aux prières : Tant en tua et mist par terre pensa en soy mesme que c'estoit assez massacré et tué . acte surprenant que de voir un moine non pas aider à l'approche de la mort les gens, mais au contraire leur donner la mort. Frère Jean des Entommeurs apparaît donc comme un moine combattant. Dans ce chapitre, il est tout en actes et en actions, n'ayant peur de rien. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
23/08/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
7 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Jourdain T. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Rabelais, "Gargantua", Chapitre 44 : commentaire

«Aux chapitres antérieurs, en l'occurrence le chapitre 23, une querelle entre les gens de Grandgousier et de Piccrochole provoque une guerre. Dans les chapitres suivants, de nouveaux personnages apparaissent, notamment Frère Jean et le ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
Rabelais, "Gargantua", Chapitre VI, La naissance de Gargantua : commentaire

«L'extrait étudié se situe globalement au début du livre ; le titre du chapitre VI, dont il est issu, s'avère très programmatique et suggestif tout en attirant vivement la curiosité du lecteur : "Comment Garga...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2011
Rabelais, "Gargantua", Chapitre 56

«Commentaire composé du chapitre 56 "comment grandgousier traita humainement toucquedillon" extrait de Gargantua le roman de Rabelais....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2008
Rabelais, Gargantua, Chapitre XXV

«Commentaire composé niveau première sur un extrait de "Gargantua" de François Rabelais (Chapitre XXV de "Ecoutez, vous autres, Messires" à "c'était le plus horrible spectacle qu'on ait jamais vu") entièrement rédigé sur 3 pages. L'extrait en question...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2006
Rabelais, "Gargantua", Chapitre LVII, L'abbaye de Thélème : commentaire

«Règle d'une abbaye : texte, généralement institué par le Saint fondateur, qui fixe la spiritualité des moines et leur mode de vie. Règles souvent sévères et contraignantes. "Règles" : sen...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2008
Evelyne Brisou-Pellen, "Le crâne percé d'un trou"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2010
Céline, Voyage au bout de la nuit, 2ème séquence
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2007
Molière, "Le Misanthrope", Acte I scène 1, vers 1 à 36
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2007
Anne-Marie Cadot-Colin, "Perceval ou le Conte du Graal" : résumé et analyse
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2009
Alcools - Guillaume Apollinaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
La Peau de chagrin - Balzac
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
Etre sans destin: p. 121-125 - Imre Kertész
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Un athlétisme affectif - Antonin Artaud (1938)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
Sonnets pour Hélène - Ronsard : sonnet XXIII
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014