Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Un portrait très dévalorisant
II) « Je m'étais lourdement trompé »
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le texte commence par décrire le portrait physique des personnages : un grand maigre et une petite grosse : le prototype du couple grotesque (songer notamment à Laurel et Hardy !) Sur le plan social, ce n'est guère plus brillant : ils sont pauvres, mal intégrés dans la société (Gaston est un "bon à rien"), ils "tirent le diable par la queue, connaissent des fins de mois difficiles ; elle porte des souliers "éculés", lui des manchettes usées au point de s'effranger ()

Extraits

[...] qui par leurs plaisanteries hors de propos aggravent le drame de la stérilité. Noter la parataxe qui renforce l'opposition : "On les enviait de cette possibilité d'éternelle lune de miel. Ils en crevaient." - le regard des parents n'est vu qu'à travers celui du narrateur. On pressent leur compréhension, leur pudeur, mais l'auteur nous laisse deviner leurs sentiments. - le regard de Françoise, qui pressent un drame sans en connaître la raison, et joue un rôle en conséquence. - en opposition, le regard du narrateur, dépourvu de toute indulgence : "moi, leurs manières à tous m'emmerdaient". [...]


[...] Cette insistance prépare la surprise de la révélation : ces gens extraordinairement banals ont été d'authentiques héros. - une opposition plus terrible se superpose à l'opposition temporelle : l'image de Françoise, violemment désignée par son frère : "pieuse", "gardienne des bouts de ficelle", "éternelle émue de ce qu'elle n'a pas vécue", toute d'inauthenticité et d'hypocrisie, de pauvreté intérieure aussi. - cette opposition se renforce dans le dernier : à l'émotivité réelle, mais bruyante et maladroite du frère s'oppose l'aspect impeccable, mais glacial et inauthentique de Françoise : "l'art consommé qu'elle déploie à laisser couler de nobles larmes" : rythme régulier, vocabulaire noble (antéposition de l'adjectif dans "nobles larmes"), hypercorrection du langage correspondant à l'attitude de la femme parfaitement conventionnelle. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
06/05/2008
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Consulté
11 fois

Informations sur l'auteur (étudiant)

Niveau
Grand public
Note du document :
         
Commentaires
Anonyme
01/26/11 - 09:30:26
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
Quint, "Effroyables jardins" (Partie 1)

«Lecture analytique d'un extrait de la première partie de l'oeuvre de Michel Quint Effroyables jardins....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2008
Michel Quint, "Effroyables jardins"

«C'est l'histoire d'un jeune garçon, qui éprouve de la honte, de la peur devant les clowns, devant son père : un instituteur clown. Obligé d'assister à ses numéros, le narrateur nous exprime le mépris r...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
Michel Quint, "Effroyables jardins"

«Ce texte a été publié en 2000, la dernière année du XXe siècle, un siècle qu'il semble ainsi clore symboliquement.Plus que cela, il se pourrait qu'il en fasse le bilan : en effet, la citati...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2010
Quint, "Effroyables jardins" : 2ème partie

«Le texte commence par décrire le portrait physique des personnages : un grand maigre et une petite grosse : le prototype du couple grotesque (songer notamment à Laurel et Hardy !) Sur le plan social, ce n'est guère plus bri...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2008
Quint, "Effroyables jardins", Partie 2, Extrait : lecture analytique

«Le texte commence par décrire le portrait physique des personnages : un grand maigre et une petite grosse : le prototype du couple grotesque (songer notamment à Laurel et Hardy !). Sur le plan social, ce n'est guère plus brillant...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2009

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2008
Evelyne Brisou-Pellen, "Le crâne percé d'un trou"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2010
Céline, Voyage au bout de la nuit, 2ème séquence
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2007
Molière, "Le Misanthrope", Acte I scène 1, vers 1 à 36
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2007
Anne-Marie Cadot-Colin, "Perceval ou le Conte du Graal" : résumé et analyse
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2009
Alcools - Guillaume Apollinaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
La Peau de chagrin - Balzac
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
Etre sans destin: p. 121-125 - Imre Kertész
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Un athlétisme affectif - Antonin Artaud (1938)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
Sonnets pour Hélène - Ronsard : sonnet XXIII
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014