Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

- Le jeu des portraits
- L'intérêt de la ponctuation et de la syntaxe
- L'importance des adverbes et des locutions adverbiales
- L'amplification des sens
- Des caricatures
- Timante
- Géralde
- Bélise
- Adraste
- La vie mondaine
- Des éléments lexicaux récurrents
- Les sujets privilégiés
- Le talent de Célimène
- Une bonne observation
- Un talent littéraire
- L'art de plaire

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Amorcé dès 1664, Le Misanthrope est représenté en 1666, alors que Molière a vu son Tartuffe interdit en 1664 et qu'il est toujours aux prises avec les dévots puisqu'il a retiré Dom Juan de l'affiche seulement après quelques représentations en 1665. Il semble que Le Misanthrope marque une pause dans le conflit qui l'oppose aux dévots. La pièce, et plus particulièrement le passage étudié, mettent en effet en scène les personnages types de la vie mondaine du XVIIe siècle. Si Alceste est, dans sa sincérité paroxystique, un contrepoint comique au caractère superficiel des mondains, ceux-ci constituent une galerie représentative et caricaturale des habitués des salons.

Extraits

[...] Acte II, scène 4 (vers 585-622) Ô l'ennuyeux conteur ! Commentaire composé. Plan Texte : Commentaire composé Introduction Le jeu des portraits L'intérêt de la ponctuation et de la syntaxe L'importance des adverbes et des locutions adverbiales L'amplification des sens Des caricatures Timante Géralde Bélise Adraste La vie mondaine Des éléments lexicaux récurrents Les sujets privilégiés Le talent de Célimène Une bonne observation Un talent littéraire L'art de plaire CONCLUSION Texte : CLITANDRE Timante encor, Madame, est un bon caractère. [...]


[...] L'observation de la ponctuation et des structures des phrases, celle des adverbes et des verbes permettent de définir un style particulier. L'intérêt de la ponctuation et de la syntaxe Chacun des portraits a en commun une ponctuation très abondante particulièrement en fin de vers. On observe 12 virgules et 21 points de toute nature. À l'intérieur des vers, la virgule vient régulièrement. Parallèlement à ces coupes, la syntaxe repose fondamentalement sur les propositions indépendantes. On ne compte que neuf propositions subordonnées dont cinq relatives. [...]


[...] CÉLIMÈNE Le pauvre esprit de femme, et le sec entretien! Lorsqu'elle vient me voir, je souffre le martyre: Il faut suer sans cesse à chercher que lui dire, Et la stérilité de son expression Fait mourir à tous coups la conversation. En vain, pour attaquer son stupide silence, De tous les lieux communs vous prenez l'assistance: Le beau temps et la pluie, et le froid et le chaud Sont des fonds qu'avec elle on épuise bientôt. Cependant sa visite, assez insupportable, Traîne en une longueur encore épouvantable; Et l'on demande l'heure, et l'on bâille vingt fois, Qu'elle s'émeut autant qu'une pièce de bois. [...]


[...] Il semble que Le Misanthrope marque une pause dans le conflit qui l’oppose aux dévots. La pièce, et plus particulièrement le passage étudié, mettent en effet en scène les personnages types de la vie mondaine du XVIIe siècle. Si Alceste est, dans sa sincérité paroxystique, un contrepoint comique au caractère superficiel des mondains, ceux-ci constituent une galerie représentative et caricaturale des habitués des salons. L'action du Misanthrope se déroule chez Célimène, jeune femme veuve que sa fortune laisse libre et qui reçoit chez elle marquis et beaux esprits. [...]


[...] Par ce procédé le locuteur grossit encore le portrait, ce que précise le sens des verbes. L'amplification des sens Cette absence de nuances se marque également dans le choix du lexique et particulièrement des verbes, ainsi que dans l'emploi des pronoms. Les verbes sont sans nuances. Plusieurs sont des verbes d'action à sens fort : jette, est . affairé, se mêle, entête, souffre, Fait mourir L’utilisation du langage familier ou populaire domine : débite, assomme, suer, Traîne, bâille, grouille, pester Par l’emploi de ces verbes, le trait est grossi ; ce qui fait que ces portraits sont plutôt des caricatures. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
09/02/2010
Langue
français
Format
pdf
Type
fiche
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public
Consulté
9 fois

Informations sur l'auteur Alain T. (étudiant)

Niveau
Grand public
Ecole, université
Université
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Le misanthrope, Acte II, scène 4 - Molière

«Grand chef-d'oeuvre de Molière, Le misanthrope (1666) fut conçu au Palais-Royal, c'est une comédie en cinq actes rédigée en vers et qui traite des moeurs de la classe mondaine. Alceste, le personnage principal de la pièce, est misanthrope. Il hait l'hu...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
Molière, Le Misanthrope, Acte II scène 4

«I) Résumé des premières scènesII) Introduction : la scène 4 ou scène des portraitsIII) Les caractéristiques de ces portraitsIV) La typologie des personnagesV) Le reflet de l'époque par le biais de la critiqueVI) Conclusi...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2006
Molière, Tartuffe, Acte I scène 4

«Commentaire composé de l'Acte I scène 4 du "Tartuffe" de Molière. Cette scène est capitale dans la dynamique de la pièce dans la mesure où elle propose des portraits qui se complètent ainsi qu'un type de comique qui met en avant les limites des perso...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2007
Molière, "Le Misanthrope", acte III scène 4

«Etude de la pièce "Le Misanthrope" de Molière et plus particulièrement de la scène 4 de l'acte III....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2007
Molière, "Le Misanthrope", Acte II scène 4 (vers 585-622) : commentaire

«Amorcé dès 1664, Le Misanthrope est représenté en 1666, alors que Molière a vu son Tartuffe interdit en 1664 et qu'il est toujours aux prises avec les dévots puisqu'il a retiré Do...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   8 pages   |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006