Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

II) Les points de rupture avec le mouvement classique dans un théâtre qui ne peut tout de même se passer d'éviter la mise en scène de conflits

A. Le problème de la vraisemblance des pièces de Marivaux
B. Des personnages ayant à se découvrir
C. Les conflits du théâtre marivaudien

III) Une originalité due à son inscription dans le 18ème siècle

A. La victoire de l'amour, réponse à tous les conflits
B. Une recherche sur la vérité de l'être humain, une critique du stoïcisme
C. La recherche d'un nouveau langage : le marivaudage

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation sur les apparences classiques des structures du théâtre marivaudien et l'originalité de ce dernier : les personnages de Marivaux ne sont pas des types prédéfinis mais des êtres humains ayant à découvrir leurs qualités, notamment leur capacité à aimer : le sens de l'épreuve comme enjeu principal de l'intrigue.

Extraits

[...] A toutes ces questions qui déchirent l'être humain, Marivaux ne propose donc qu'une réponse : la connaissance de soi-même pour la découverte de ses qualités. Pour trouver cette réponse originale, Marivaux a pu s'inspirer des nouvelles idées de son siècle, notamment de la philosophie des Lumières. Dès le dix-huitième siècle, on s'interroge en effet beaucoup sur ce qui fait l'essence de l'être humain et sur ce qui peut faire son bonheur. Ainsi Hermocrate, Léontine et Agis en viennent à la conclusion que l'homme est fait pour vivre en société et aimer. [...]


[...] L'aveu d'amour entre Agis et Léonide-Aspasie au deuxième acte du Triomphe de l'amour est représentatif de ce style particulier qu'est le marivaudage : le ton y est libre, les sentiments examinés de manière presque médicale mais aussi raffinée, avec des mots choisis. Ces dialogues mènent ainsi à des aveux, et donc à la découverte de soi-même, enjeu principal des œuvres de Marivaux. Le dialogue est ainsi un ressort essentiel de l'action. Le langage de Marivaux sait donc être à la fois un langage d'action et un langage poétique, à la recherche de vérités métaphysiques. [...]


[...] Avant le mouvement classique, un changement d'acte était synonyme de changement de lieu. Puis l'unité de lieu s'est imposée au point qu'on la retrouve encore chez Marivaux : dans Le Triomphe de l'amour, les trois actes se passent dans le jardin d'Hermocrate, devant sa maison. Le dramaturge a également respecté la règle d'unité de temps. La simultanéité entre ce qui est montré sur scène et ce qui est censé se passer en dehors, assurant ainsi la rapidité de l'action qui permet de parvenir à cet idéal classique de concordance de la durée de l'action représentée avec le temps de représentation, et ce même dans ses courtes comédies en un acte comme L'Epreuve ou La Dispute. [...]


[...] Par ailleurs Marivaux, dramaturge de comédie, se plaît à redoubler ces épreuves. Ainsi il met en scène un frêre et une sœur, subissant parallèlement les mêmes épreuves, quand une seule de ces figures aurait suffi à l'intrigue. De même, Maître Blaise fonctionne comme le penchant comique de l'épreuve, quand l'enjeu principal de la pièce est centré sur l'épreuve d'Angélique. Ce redoublement, cet acharnement à éprouver des personnages dans un but de plaisir comique est typiquement marivaudien. L'influence du classicisme est donc évidente dans le théâtre marivaudien, respectueux des règles mises en place au siècle précédent, mais une structure typiquement marivauderai semble également émerger : c'est la notion d'épreuve qui commande, comme enjeu principal de l'œuvre mais aussi comme modalité comique. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
19/02/2008
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
6 fois

Informations sur l'auteur Morgane C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
littérature
Ecole, université
Université...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Marivaux, "L'île des esclaves", Acte I scène 3 : commentaire

«Parue en 1725, L'île des esclaves de Marivaux est une comédie insulaire du théâtre du 18ème siècle. Dans cette comédie étonnante, un naufrage conduit 2 couples de personnages sur une &ic...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2012
L'histoire de la littérature française au XVIIIe siècle : "L'Ile des esclaves" de Marivaux

«Le mélange des genres se retrouve sur tous les plans : les personnages grecs, le naufrage ainsi que le caractère d'Euphrosine tendent vers une tragédie. Mais la pièce est bien une comédie : confusion des sentiments,...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2009
Dans quelle mesure la peinture de l'homme dans "Le Jeu de l'amour et du hasard" est-elle le reflet des moeurs et des problèmes du 18ème siècle ?

«Le Jeu de l'amour et du hasard fut écrit peu après la Régence de Philippe d'Orléans et on ne peut pas dissocier l'oeuvre de Marivaux de son contexte historique, social et culturel. Cela reviendrait à faire ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2009
Les "Liaisons Dangereuses" : le roman de Chordelos de Laclos et le film de Stephen Frears

«"J'ai vu les moeurs de mon temps et j'ai publié ces lettres" - Rousseau, préface de la Nouvelle Héloïse.Laclos tente de donner une peinture de la société française à travers un micr...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   32 pages   |   publié en 2010
Choderlos de Laclos, "Les liaisons dangereuses" : intelligence et séduction

«Les liaisons dangereuses est un roman unique : c'est un des plus gros succès de librairie. Laclos, alors inconnu, signe avec le libraire Durand un contrat qui prévoit 2000 exemplaires. Dans les deux mois suivants ce tirage est ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   31 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Jean Côme Noguès, "L'homme qui séduit le soleil" : résumé
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2011