Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Texte
Notes explicatives

Commentaire

I) L'évocation d'une escapade amoureuse aux accents romantiques
II) La parodie très fine du "Lac" de Lamartine et l'ironie flaubertienne contre les clichés romantiques
III) Une remise en cause des idylles et des héros romantiques

Texte complémentaire : Le Lac, Méditations poétiques (1820), Alphonse de Lamartine
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

A. Un cadre spatio-temporel qui semble romantique

Dans ce chapitre, Flaubert place ses personnages dans une situation qui rappelle celle évoquée dans bien des oeuvres romantiques :

? l'intimité amoureuse dans la chambre d'hôtel : "ils vivaient là, volets fermés, portes closes..." (l.2).
? la promenade au coucher du soleil : "Vers le soir, ils prenaient une barque" (l.4), "sous la couleur pourpre du soleil, comme des plaques de bronze florentin, qui flottaient" (l.7). L'adjectif de couleur et la comparaison avec le bronze issu de Florence, ville chérie des romantiques, concourent à l'aspect romantique de la promenade.
- (...)

Extraits

[...] la passion amoureuse réciproque : dès le début du chapitre, l’expression une vraie lune de miel place ce passage sous le signe de l’amour. Flaubert évoque en outre la douleur des adieux, comme un signe supplémentaire de leur amour : Il fallut pourtant se séparer ! Les adieux furent tristes. (l.43) Le point d’exclamation et l’adjectif triste suggèrent brièvement la difficulté de cette séparation. Flaubert fait même une allusion à la sensualité de la scène quand il fait se découvrir Emma de son chapeau, symbole d’une offrande amoureuse d’Emma à Léon : Elle dénouait son chapeau et ils abordaient à leur île. [...]


[...] Il devient à son tour son amant. Ce furent trois jours pleins, exquis, splendides, une vraie lune de miel. Ils étaient à l’hôtel de Boulogne, sur le port. Et ils vivaient là, volets fermés, portes closes, avec des fleurs par terre et des sirops à la glace, qu’on leur apportait dès le matin. Vers le soir, ils prenaient une barque couverte et allaient dîner dans une île. C’était l’heure où l’on entend, au bord des chantiers, retentir le maillet1 des calfats2 contre la coque des vaisseaux. [...]


[...] (v.2124) ; ils auraient voulu ( ) vivre perpétuellement dans ce petit endroit (l.14). Transition : tous ces échos au Romantisme sont en réalité dynamités par la présence d’une ironie féroce du romancier, qui les transforme en clichés ridicules. II. LA PARODIE TRÈS FINE DU LAC DE LAMARTINE ET L’IRONIE FLAUBERTIENNE CONTRE LES CLICHÉS ROMANTIQUES A. L’évocation réaliste d’un cadre spatio-temporel assez trivial Dans la description du cadre, Flaubert introduit des notations dissonantes qui rompent l’harmonie du moment et du lieu : o des bruits désagréables : celui des maillets des calfats contre la coque des vaisseaux (l.5) l’allitération en suggère d’ailleurs le son disgracieux évoqué ici celui du roulement des charrettes du tumulte des voix du jappement des chiens sur le pont des navires. [...]


[...] La reprise du poème de Lamartine Flaubert reprend un vers du Lac de Lamartine, qu’il fait chanter par Emma au moment où la lune paraît : Un soir t’en souvient-il ? nous voguions (v.13 du Lac paru en 1820 dans les Méditations poétiques). Cette référence d’Emma à l’un des poèmes romantiques les plus célèbres joue le rôle d’une sorte de mise en abyme : ce texte romantique enchâssé dans celui de Flaubert joue un tant soit peu le rôle d’une image en réduction du passage du roman dans lequel nous nous trouvons ici. [...]


[...] (v.11-12) ; la brise soufflant dans le feuillage (l.16), le vent emportait les roulades (l.25). le même bruit régulier des rames dans l’eau : On n’entendait au loin, sur l’onde et sous les cieux, / Que le bruit des rameurs qui frappaient en cadence / Tes flots harmonieux. (v. 13-15 du Lac ; Les avirons carrés sonnaient entre les tolets de fer ; et cela marquait dans le silence comme un battement de métronome, (l.20-21). la même volonté d’arrêter le cours du temps : Ô temps ! [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
03/06/2009
Langue
français
Format
pdf
Type
fiche
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
39 fois

Informations sur l'auteur Cyril G. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
littérature
Ecole, université
Sorbonne
Note du document :
         
Commentaires
Anonyme
11/28/10 - 18:00:26
Commentaire en cours de modération
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
Gustave Flaubert, "Madame Bovary", Partie I, Chapitre VII : commentaire

«Le passage étudié, extrait de Madame Bovary de Gustave Flaubert, se situe après le mariage de l'héroïne avec Charles Bovary et juste après un long retour en arrière sur son éducation au c...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2009
Gustave Flaubert, "Madame Bovary"

«Ce roman paraît pour la première fois en 1857, avec pour titre original Madame Bovary, moeurs de province. Flaubert y travaille depuis 1851, sous la forme d'un feuilleton.Il est ensuite attaqué pour « ou...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2010
Flaubert, Madame Bovary : résumé

«Résumé : l'actionLa seconde partie du roman se situe à Yonville-l'Abbaye toujours en Normandie, et, contrairement à la première partie, est consacrée principalement au personnage d'Emma, à l'anal...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2009
Gustave Flaubert, "Madame Bovary" : commentaire de l'excipit

«Madame Bovary, de Flaubert, est un roman réaliste paru en 1857. L'auteur y raconte l'existence de son héroïne, Emma, épouse d'un officier de santé insignifiant, et rêvant depuis toujours au luxe des ch&...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2009
Gustave Flaubert, "Madame Bovary", Partie II, Chapitre 15

«Le roman de Flaubert intitulé Madame Bovary est l'une des oeuvres majeures de cet auteur du XIXe siècle, car il fut l'objet d'un procès. Ce roman retrace la vie d'Emma, personnage matriciel constamment insatisfaite et su...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   4 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Les personnages de la famille Raquin
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   12 pages   |   publié en 2007
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Céline, "Voyage au bout de la nuit", "La pourriture du monde colonialiste"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2008
Salem (Salem's Lot) - Stephen King, 1975
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   10 pages   |   publié en 2014
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Dom Juan, extrait de l'acte 1, scène 1 - Molière : L'éloge du tabac par Sganarelle
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
Dom Juan, extrait Acte II, Scène 2 - Molière : Éloge à Charlotte
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014