Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Portrait physique de Javert

A. Une figure sauvage et menaçante
B. Un idiot déshumanisé, haineux et respecté

II) Portrait psychologique et moral de Javert

A. Entre admiration de l'autorité et haine de la rébellion : un justicier trop zélé
B. Mépris et stigmatisation du misérable

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dans de nombreux romans du XIXeme siècle, l'auteur décrit le commissariat comme un monde idéal dans lequel vivent des créatures pures, les agents de police. L'agent de police n'est pas un homme, c'est Dieu réduit à l'échelle humaine dans le seul but de faire régner la justice sur Terre. Il est parfait, ses idées sont admirables et ses sentiments remplis de bienveillance, il est ouvert aux autres et a, bien entendu, un physique aussi agréable que sa personnalité. Mais cette vision est-elle vraiment réaliste ? Victor Hugo bouleverse cette caricature de l'homme impeccable qu'est le fonctionnaire de police en inventant le personnage de Javert dans Les Misérables, un homme réduit à l'état d'animal féroce faisant régner la terreur par sa présence, qui puise sa puissance et son autorité dans la haine qu'il porte pour les "hors la loi" et son respect de l'autorité ()

Extraits

[...] La représentation du policier dans les misérables à profondément marqué la population européenne qui considère aujourd’hui encore, les policiers comme des personnes à l’affût de la moindre petite infraction pour exercer leur pouvoir, ils se cachent pour nous surprendre au moment où l’on s’y attend le moins, tout comme les bêtes sauvages. Le célèbre auteur des misérables a réussi à démontrer en dressant un portait plutôt effrayant de Javert la vraie identité des fonctionnaires de police : des gens comme tout le monde, ayant des qualités et des défauts, qui peuvent être accentués par la possession de la loi qu’ils utilisent à bon où à mauvais escient. [...]


[...] Mais à être un fonctionnaire trop zélé, ne prend-on pas le risque de sombrer dans l’excès ? 2. Mépris et stigmatisation du misérable C’est ce qui arriva à Javert : sa fermeté se transforma en tyrannie et son respect se métamorphosa en ignorance. En effet considérant que le vol, le meurtre et tous les crimes sont des formes de rebellions, il se créa en lui une haine envers les auteurs des actes criminels et donc une appréhension envers les gens vivant de misère. [...]


[...] Le sourire qui est normalement une source de gentillesse et de douceur est ici outrancier chez Javert, il se transforme en une gueule de bête fauve prête à mordre. Mais qu’en est-il quand il ne rit pas ? 2. Un idiot déshumanisé, haineux et respecté Avec les tournures impersonnelles on voit les gencives Hugo montre l’impassibilité de l’inspecteur ; son visage est de la matière qui bouge. Son visage est déshumanisé, froid et ne laisse transparaître aucune émotion ni sentiments. Mais pour avoir ne serait ce qu’un soupçon de sentiment, il faut avoir non seulement une âme mais aussi de l’intelligence pour les ressentir et les exprimer. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
17/09/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
24 fois

Informations sur l'auteur Alexia Z. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Lycée...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Victor Hugo, "Les Misérables" : Le portrait de Javert

«Dans de nombreux romans du XIXeme siècle, l'auteur décrit le commissariat comme un monde idéal dans lequel vivent des créatures pures, les agents de police. L'agent de police n'est pas un homme, c'est Dieu réduit &a...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Victor Hugo, "Les Misérables"

«Aucun siècle de la littérature française n'a été aussi mieux représenté que celui du dix-neuvième siècle, et aucun écrivain n'incarne le mieux le XIXe siècle français...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2010
Hugo, "Les Misérables", Parties 4 et 5

«Etude détaillée de l'intrigue et des personnages des parties 4 et 5 de l'oeuvre Les Misérables de Victor Hugo. Un résumé de l'extrait est présent et de nombreux passages illustrent l'analyse....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Balzac, "Le Père Goriot" : Le portrait de Vautrin

«Ce n'est pas le personnage principal du Père Goriot. D'ailleurs, repris par la police, Vautrin disparaît dans la seconde partie du livre. Il joue néanmoins un rôle majeur comme initiateur de Rastignac, le hér...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2011
Daviet Suzette, Nouveau visage de Victor Hugo

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   254 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006