Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) La souffrance du bûcheron

A. Souffrance physique
B. Souffrance morale

II) Réflexion

A. Critique sociale
B. Moralité : les Hommes craignent la Mort

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Commentaire composé de Littérature niveau Lycée sur la fable de La Fontaine intitulée La mort et le bûcheron.

Extraits

[...] Il a montré la difficulté de la marche (vers 1 à et l’on comprend que son épuisement physique : effort (v.5) et moral : douleur (v.5) le pousse à s’arrêter : l’allitération en p dans n’en pouvant plus fait écho à l’expression à pas pesants et montre bien que la difficulté est trop intense, et qu’il aspire donc à mourir. ( Le Bûcheron décide alors d’appeler la mort, au vers 13. Il ne l’appelle qu’une seule fois, et elle vient sans tarder (v13). La Fontaine évite tout commentaire, il le réserve pour la moralité. Le vers 13 expose deux actions successives, qui arrivent très vite, sans commentaire. [...]


[...] De plus lorsque La Fontaine dit qu’il est tout couvert de ramée l’adverbe tout insiste bien sur le fait que le Bûcheron est écrasé par le poids de son fagot. Cette même idée est reprise dans le vers suivant lorsqu’il est question de faix qui désigne un fardeau, un poids pénible. De plus, l’expression met bas (v.6) révèle son épuisement. ( La progression du Bûcheron est évoquée par deux verbes : marchait (v.3) et tâchait de gagner (v.4) qui font sentir à quel point elle est douloureuse : le verbe marchait est commenté par le groupe à pas pesants alourdi par l’allitération en p ; le verbe tâchait souligne l’effort, la volonté d’atteindre son but : sa chaumine (v.4). [...]


[...] ( Son revirement est d’autant plus frappant que La Fontaine nous a décrit une situation de grande souffrance sans espoir. On aurait alors pu penser que le Bûcheron aurait demander rapidement à la Mort d’en finir avec la vie. Or, il trouve un prétexte, et lui demande simplement de l’aider à porter son bois. ( La moralité se détache du reste du texte parce qu’elle se trouve à la fin, et dans un paragraphe isolé. On a ici une généralisation des propos : il n’est plus question du Bûcheron mais des Hommes en général. [...]


[...] ( L’œuvre de La Fontaine est très importante : 12 livres fables. La Mort et le Bûcheron fait partie du Ier livre, 16ème fable. ( Par rapport à la composition de la fable, La Fontaine accorde une place très importante au récit (qui est extrêmement argumentatif. La moralité n’est là que pour compléter le récit) ( Contexte de la fable : ici, il est question d’un bûcheron vieux, malheureux, qui a beaucoup souffert, qui a travaillé toute sa vie et qui n’aspire qu’à une chose : mourir. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
06/10/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
5 fois

Informations sur l'auteur Mélanie F. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
économie...
Ecole, université
Sorbonne
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007