Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) La douleur du Lion (vers 1 à 16)
II) L'intervention de La Fontaine (vers 17 à 23)
III) Les Obsèques de la Lionne (vers 24 à 51)
IV) La morale (vers 52 à 55)

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

- Comme dans de nombreuses fables, La Fontaine plante le décor dans le premier mouvement.
- Si le titre renseigne le lecteur sur le thème développé par la fable (la reine est morte et sera enterrée), force est de constater que c'est en fait le Lion qui occupe l'essentiel de ce premier mouvement.
- Malgré le trépas de la Lionne, il est celui qui occupe le devant de la scène : « le Prince », « la femme du Lion », « il », « sa », « ses », « Le Prince », « son ».
- Sa puissance est donc remarquable et remarquée. La trépassée est évoquée grâce au lien qui l'unit au Roi (« la femme du Lion » et la diérèse de Li-on permet une focalisation sur le personnage) et ce dernier occupe, dans le mouvement, une place stratégique : en fin de vers (vers 3) ou au début (vers 6 et 12) ()

Extraits

[...] En effet, le verbe suivre présent dans le discours du Roi tu ne suis pas ces gémissantes voix rappelle et souligne l’idée du peuple soumis aux exigences et aux attentes du souverain. Ses propos d’ailleurs illustrent parfaitement l’obligation qu’ont les Courtisans de répondre aux demandes, aux ordres du Roi. Les impératifs «venez Loups vengez et immolez en témoignent. Les Loups, hommes de main du Lion, sont ainsi sollicités et force est de noter l’absence réelle d’autres perspectives. En aucun cas, quand il lit le discours du Monarque, le lecteur envisage une quelconque rébellion, une quelconque possibilité de refus, d’opposition. [...]


[...] Mais La Fontaine n’attaque pas que les hommes de Cour. Il y a également une critique plus ou moins en filigrane du Roi. Il est en effet pleinement responsable de cette attitude : sont ce qu’il plaît au Prince Il y a donc une attente visible du Roi. On notera d’ailleurs que maître rime avec paraître et être L’enchaînement de cette rime en des vers 19-20-21 n’est finalement pas une fantaisie mais un condensé de définition : pour plaire au maître il ne faut pas être mais paraître. [...]


[...] Les obsèques de le Lionne donnent à voir le chagrin du Roi. Toute une isotopie lexicale de la tristesse est, pour ce faire, développée : consolation affliction aux cris s’abandonna L’allitération en crée une harmonie imitative qui nous fait presque entendre les rugissements du lion et ceux de ses courtisans : Le Prince aux cris s’abandonna,/ Et tout son antre en résonna./ Les Lions n’ont point d’autre temple./ On entendit à son exemple/ Rugir en leur patois Messieurs les Courtisans La supériorité du Lion est enfin également visible par la précision apportée par La Fontaine : le Lion crie et les Courtisans rugissent (donc tentative d’imitation) mais . [...]


[...] Ce point est d’ailleurs souligné par la rime des vers 52 et 53 songes/mensonges Il y a une forme de cynisme dans cette morale immorale avec l’alliance de mots paradoxale agréables mensonges Ce cynisme est perceptible également dans le dernier vers avec le terme gober : ils goberont l’appât La Fontaine présente de façon ridicule et triviale les Rois puisqu’il utilise une isotopie lexicale de la pêche et du monde animal. L’ironie de l’auteur éclate véritablement à la toute fin de la fable puisque le dernier mot est ami Or cet apologue a véritablement montré le fait que cette idée, cette notion d’amitié n’a guère d’existence, de réalité au sein de la Cour. Il n’y a que flatteurs, hypocrites, rusés et menteurs. La seule fois où le terme ami a été utilisé dans la fable, c’est dans la bouche de la Lionne à savoir dans un propos inventé, fictif. [...]


[...] De même, la périphrase votre digne moitié peut être comprise de deux manières. Dans les oreilles du Lion et de ses serviteurs, cette périphrase est une marque de respect et de la Lionne et de la puissance du Roi (une fois encore elle est donnée en rapport au Roi) mais dans les oreilles du lecteur et donc dans la bouche du Cerf la Lionne est sa digne moitié puisqu’elle est comme le Lion à savoir un être méprisant et surtout cruel. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
23/06/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
12 fois

Informations sur l'auteur Caroline D. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
Commentaires
Virginie
03/27/11 - 13:05:39
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
La Fontaine, "Fables", "Le Lion, le Loup et le Renard" : analyse

«Dans cet apologue, La Fontaine raconte comment le Renard, d'abord menacé de mort par son collègue le Loup, parvient à renverser la donne grâce à un habile discours. Véritable peinture des moeurs de la cour, le...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2009
Recueil d'études analytiques de fables de La Fontaine

«Recueil d'études analytiques de fables de La Fontaine....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   150 pages   |   publié en 2008
Jean de la Fontaine, "Les obsèques de la Lionne" : commentaire

«Les obsèques de la Lionne est une fable extraite du livre VIII de Fables écrit entre 1668 et 1696 par La Fontaine. Cette fable raconte comment le roi lion réagit a la mort de la lionne. A travers ce commentaire,...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2009
La Fontaine, "Les Obsèques de la Lionne" (La femme du Lion mourut...)

«Commentaire et analyse de la fable Les Obsèques de la Lionne de Jean de La Fontaine....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2007
La Fontaine, "Les Obsèques de la Lionne"

«Lecture analytique (niveau 1re) de la fable Les Obsèques de la Lionne de Jean de La Fontaine destinée au bac de Français....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007