Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Le stéréotype du soldat fanfaron de la commedia dell'arte

A. Un personnage égocentrique
B. Des propos ridicules
C. Un séducteur jaloux et grotesque

II) Le double jeu de Clindor

A. Un personnage qui dirige le dialogue
B. Une complicité avec le spectateur

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dans cette scène du deuxième acte, Alcandre et Pridamant regardent l'illusion du magicien grâce à laquelle ils peuvent observer les « deux fantômes », Clindor et Matamore. Ils y voient Clindor écouter avec complaisance et ironie Matamore, qui se vante d'exploits divers en attendant l'arrivée d'une dame.

I- Le stéréotype du soldat fanfaron de la commedia dell'arte

À l'instar de Tartarin de Tarascon (Alphonse Daudet) ou du Capitaine Fracasse (Théophile Gautier), Matamore est un cabotin, interprète médiocre égocentrique et vantard.

a- Un personnage égocentrique

Monopolisant le dialogue, ainsi qu'en atteste la longueur disproportionnée de ses répliques, les indices d'énonciation mettent en évidence de multiples marques de la première personne du singulier (sujet et complément), mais également des tournures anaphoriques qui révèlent l'égocentrisme du personnage.

Matamore fait son propre éloge, scandé par le champ lexical du pouvoir et de la destruction, faisant appel occasionnellement au registre épique : avec le groupe ternaire d'accumulations renverse les murailles, / Défait les escadrons et gagne les batailles (vers 13-14) ()

Extraits

[...] Alcandre est progressivement présenté : d’abord par Dorante qui brosse son portrait (scène puis directement en apparaissant à la scène 2. Puis, le mage révèle à Pridamant les mésaventures de son fils devenu picaro (scène 3). Dans cette scène du deuxième acte, Alcandre et Pridamant regardent l’illusion du magicien grâce à laquelle ils peuvent observer les deux fantômes Clindor et Matamore. Ils y voient Clindor écouter avec complaisance et ironie Matamore, qui se vante d’exploits divers en attendant l’arrivée d’une dame. [...]


[...] 12) Le Grand Seigneur : le Sultan turc. 13) Dégrader : retirer son pouvoir. 14) Poulets : billets doux, ainsi appelés parce qu’en les pliant on y faisait deux pointes qui rappelaient les ailes d’un poulet. 15) Tithon, Céphale, Memnon : respectivement mari, amant et fils de la déesse Aurore. 16) Fourrière : comme les fourriers qui précédaient le Roi en voyage pour préparer son logement, l’Aurore est la fourrière du Soleil, parce qu’elle le précède. 17) Son dieu : Mithra, dieu du Soleil en Perse. [...]


[...] CLINDOR Son mécontentement n’allait qu’à votre honneur. MATAMORE Ces pratiques nuisaient à mes desseins de guerre Et pouvaient m’empêcher de conquérir la terre D’ailleurs, j’en devins las, et, pour les arrêter, J’envoyai le Destin dire à son Jupiter Qu’il trouvât un moyen qui fît cesser les flammes Et l’importunité dont m’accablaient les dames ; Qu’autrement, ma colère irait dedans les cieux 60 Le dégrader soudain de l’empire des dieux, Et donnerait à Mars à gouverner son foudre. La frayeur qu’il en eut, le fit bientôt résoudre : Ce que je demandais fut prêt en un moment, Et, depuis, je suis beau quand je veux seulement. [...]


[...] Une complicité avec le spectateur Facilitée par l’ironie ci-dessus abordée, Clindor se fait complice du spectateur : - par l’enchaînement des répliques, notamment celles avec répétition du conditionnel (Que j’aurais sans cela de poulets à vous rendre vers 65 et Ce serait bien courir lui-même à son malheur, vers 120). En flattant son maître, surtout avec ironie, il accentue son ridicule. - l’assonance monosyllabique à modalité interrogative, qui émaille nombreuses de ses répliques, oblige Matamore à se justifier devant son valet. Conclusion Dans cette scène, Corneille, en reprenant la tradition du fanfaron, fait de Matamore un personnage victime d’une double illusion : la sienne mais aussi celle que Clindor lui donne. Enfin, on peut y observer l’éloge implicite de la politique façonnée par l’auteur pour se faire bien voir. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
14/09/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
8 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Etude analytique de la scène 1 (Le monologue d'Isabelle) de l'acte IV de "L'Illusion comique", Corneille.

«La situation est désespérée : pour avoir tué Adraste, son rival et prétendant officiel auprès de la princesse Isabelle, Clindor a été condamné à mort. L'attente de son exécu...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2011
Corneille, "L'Illusion Comique", Acte II scène 2

«Commentaire semi-rédigé de l'Acte II scène 2 de la pièce de théâtre L'Illusion Comique de Corneille, suivi d'une biographie et bibliographie de Corneille....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 pages  |   publié en 2008
Corneille, L'Illusion Comique", Acte I Scène 3

«Commentaire composé sur l'Acte I Scène 3 de L'Illusion Comique, pièce de théâtre écrite par Corneille....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages  |   publié en 2008
Corneille, "L'Illusion comique", Acte II scène 2 : étude analytique

«Dans cette scène du deuxième acte, Alcandre et Pridamant regardent l'illusion du magicien grâce à laquelle ils peuvent observer les « deux fantômes », Clindor et Matamore. Ils y voient Clindor écout...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2011
Corneille, "L'illusion comique", Acte III, scène 9

«Commentaire de Littérature sur l'acte III, scène 9 de la pièce de théâtre L'illusion comique écrite par Corneille en 1635....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2008
Evelyne Brisou-Pellen, "Le crâne percé d'un trou"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2010
Céline, Voyage au bout de la nuit, 2ème séquence
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2007
Molière, "Le Misanthrope", Acte I scène 1, vers 1 à 36
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2007
Anne-Marie Cadot-Colin, "Perceval ou le Conte du Graal" : résumé et analyse
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2009
Alcools - Guillaume Apollinaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
La Peau de chagrin - Balzac
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
Etre sans destin: p. 121-125 - Imre Kertész
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Un athlétisme affectif - Antonin Artaud (1938)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
Sonnets pour Hélène - Ronsard : sonnet XXIII
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014