Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) L'évocation d'un paysage marin

A. Les éléments du paysage marin
B. Le bruit et la fureur
C. La comparaison animale

II) La solitude et l'angoisse du poète

A. La solitude
B. Une "méditation" angoissante

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

En 1903, le poème « Médiation grisâtre » est publié dans ?uvres complètes qui sont un recueil de poèmes posthume puisque son auteur, Jules Laforgue est décédé depuis le 20 août 1887. Le nom de ce poète apparaît pour la première fois en 1880 dans le sommaire du magazine La vie moderne. En 1885, il fait publier deux recueils : Complaintes et Imitation de Notre-Dame la lune. Il s'inscrit dans le mouvement décadent français et aime jouer avec les mots. Ses écrits témoignent de son fort mal de vivre qu'il appelle son spleen qui donne le titre à l'un de ses poèmes le plus connu.
Nous allons étudier le poème « Méditation grisâtre » extrait des ?uvres complètes.
Dans une première partie, nous verrons l'évocation d'un paysage marin, puis, dans une seconde partie, nous nous intéresserons à la solitude et à l'angoisse du poète.

I) L'évocation d'un paysage marin

A) Les éléments du paysage marin

Sur les quatre éléments (l'eau, l'air, la terre et le feu), seuls les deux premiers sont présents dans ce poème.
L'air apparaît dans la rime du vers 10. Mais, les références à l'air sont nombreuses. En effet, nous avons le « ciel » qui est prédominant dans le poème comme nous le prouve les vers 1 : « sous le ciel » et 9 : « partout, le grand ciel gris ». ()

Extraits

[...] Cette comparaison se fait grâce aux thèmes de la folie et de l’agonie. II) La solitude et l’angoisse du poète La solitude La solitude du poète est mise en évidence par sa position dominée, entourée, cernée de toutes parts comme nous le prouvent les prépositions et adverbes de lieu sous vers devant vers loin de touts vers dans vers à mes pieds vers partout vers 9. De plus, le poète est représenté assis vers donc passif, dominé et perdu vers 12. Il est aussi isolé sur son îlot vers 2. [...]


[...] Ses écrits témoignent de son fort mal de vivre qu’il appelle son spleen qui donne le titre à l’un de ses poèmes le plus connu. Nous allons étudier le poème Méditation grisâtre extrait des Œuvres complètes. Dans une première partie, nous verrons l’évocation d’un paysage marin, puis, dans une seconde partie, nous nous intéresserons à la solitude et à l’angoisse du poète. L’évocation d’un paysage marin Les éléments du paysage marin Sur les quatre éléments (l’eau, l’air, la terre et le feu), seuls les deux premiers sont présents dans ce poème. [...]


[...] L’auteur a donc trouvé des termes de méditation, de réflexion, mais il ne construit rien, ne conclut rien comme noues le prouvent les négations des vers 13 et 14 : sans borne, sans borne et n’aura jamais . jamais de fin Donc, il n’y a pas d’échappatoire possible à l’humaine condition du poète. Conclusion : A travers l’évocation d’un paysage marin bruyant, furieux, comparé à un animal, le poète nous montre sa solitude et son angoisse puisqu’il n’arrive pas à trouver de conclusion sur le temps et l’espace, malgré sa méditation. Il démontre à son lecteur qu’il n’y a pas d’échappatoire possible à sa condition humaine, que l’Homme ne peut pas tout savoir ni tout résoudre. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
03/09/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
26 fois

Informations sur l'auteur Morgan R. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Jules Laforgue, "Méditation grisâtre" : commentaire

«En 1903, le poème « Médiation grisâtre » est publié dans ?uvres complètes qui sont un recueil de poèmes posthume puisque son auteur, Jules Laforgue est décédé depuis l...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2009
Laforgue, "Méditation grisâtre"

«Lecture analytique (Terminale L, S, ES) du poème Méditation grisâtre de Jules Laforgue. La forme et le fond sont analysés....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2008
J. Laforgne, "Méditation grisâtre" : commentaire

«Le poème évoque un paysage immense sur lequel les yeux du poète ne peuvent poser de limites. Les éléments décrits du paysage sont d'ailleurs en soi des éléments d'immensité : "ciel", "Oc&...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Sartre, "Les Mots", "Le jardin d'enfants"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   4 pages   |   publié en 2008