Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Une scène de comédie à portée philosophique

A. Une scène de comédie
B. Un dialogue philosophique

II) Une réflexion sur la condition humaine

A. Un corps
B. Un coeur
C. Un esprit

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Jean Giraudoux (1882-1944) est un écrivain et diplomate français, surtout connu pour son théâtre avec des pièces comme La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935), Électre (1937) ou La Folle de Chaillot jouée en 1945 après sa mort. Comme d'autres dramaturges des années 1930-1940, il a participé à la réécriture des mythes antiques éclairés par les mentalités modernes.
En 1929, il publie Amphitryon 38, pièce de théâtre en trois actes, ainsi dénommée parce qu'il considérait fournir la trente-huitième version du mythe thébain initié par Plaute et déjà revu par Molière entre autres. C'est une version à la fois moderne et comique, d'ailleurs sous-titrée « comédie », où l'on retrouve des dieux, des héros, des scènes mythologiques, mais aussi des esclaves et des situations cocasses. Dans ce récit légendaire, Jupiter, maître des dieux, doit engrosser Alcmène, épouse d'Amphitryon, pour faire naître Hercule.
Cet extrait se situe au début de la pièce lorsque Jupiter, le maître de l'Olympe, peaufine sa transformation humaine à la ressemblance d'Amphitryon, car il ne peut réussir à séduire Alcmène, reine de Thèbes, qu'en abusant la fidélité de celle-ci pour son époux. Il s'agit d'un dialogue théâtral entre les dieux mythologiques romains Jupiter et Mercure. L'auteur livre alors au cours d'un échange savoureux quelques remarques comiques sur le désir amoureux en même temps que certains commentaires satiriques sur la nature humaine.

I- Une scène de comédie à portée philosophique

a- Une scène de comédie

Bien que la pièce présente des dieux et des héros, habituellement témoins de l'univers tragique, elle appartient au genre de la comédie ()

Extraits

[...] Ici, le maître des dieux souhaite abuser d’une épouse fidèle et cocufier son général de mari. Il s’agit là d’une intrigue conventionnelle qui rattache l’extrait au registre comique, rappelant d’ailleurs que Jupiter est un amant volage. Chez ce dieu, le verbe aimer est connoté de façon péjorative, étant la simple expression d’un désir de possession qu’il essaie de justifier lamentablement par la sincérité du moment : Moi ? Aimer ? Je n’ai jamais aimé personne ! Je n’ai jamais aimé qu’Alcmène (lignes 32-33). [...]


[...] Et ce système solaire, je pense qu’il est bien petit, et la terre immense, et je me sens soudain plus beau qu’Apollon, plus brave et plus capable d’exploits amoureux que Mars, et pour la première fois, je me crois, je me vois, je me sens vraiment maître des dieux MERCURE. Alors vous voilà vraiment homme ! . Allez-y ! Mercure disparaît. Jean Giraudoux, Amphitryon 38, acte I scène 5 (1929) ÉTUDE ANALYTIQUE Introduction Jean Giraudoux (1882-1944) est un écrivain et diplomate français, surtout connu pour son théâtre avec des pièces comme La guerre de Troie n’aura pas lieu (1935), Électre (1937) ou La Folle de Chaillot jouée en 1945 après sa mort. [...]


[...] Si le bonheur est au prix de cette humble sagesse séculaire, le modèle à suivre n’est pas Amphitryon mais Alcmène, femme moderne qui affirme son indépendance à l’égard du Ciel. Elle refuse de devenir immortelle pour se contenter d’un bonheur conjugal fugace mais bien réel, si appréciable dans sa fragilité. Alors que dans le ciel européen commençaient à s’accumuler les nuages de la Seconde Guerre mondiale, l’auteur voulait encore croire, pour le bonheur de l’humanité, que la Guerre de Troie n’aurait pas lieu. [...]


[...] Ainsi, dans la continuité des philosophes des Lumières, l’auteur affirme un humanisme satirique et réducteur. Dans la suite de la comédie, c’est Alcmène qui portera la meilleure part de notre humanité, dont il fera du reste l’éloge de la fidélité. Conclusion Alors que le sentiment est ici divinisé, ces préparatifs dans une entreprise de séduction renvoient immanquablement à l’univers comique. L’auteur profite de cette parodie de revue avant une rencontre galante pour exposer, comme les philosophes des Lumières sous forme de dialogue philosophique, une réflexion sur la condition humaine masculine. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
13/09/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
3 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Jean Giraudoux, "Amphitryon 38", Acte I scène 5 : étude analytique

«Jean Giraudoux (1882-1944) est un écrivain et diplomate français, surtout connu pour son théâtre avec des pièces comme La guerre de Troie n'aura pas lieu (1935), Électre (1937) ou La Foll...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2011
E.E. Schmitt : le théâtre du palimpseste comme expression d'une identité éclatée

«Le choix des ?uvres s'est imposé de manière relativement évidente, dans la mesure où ces deux pièces se situent à des moments clés dans l'itinéraire personnel de l'auteur. La Nuit de Valognes, e...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   100 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006