Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les enfants

A. Apostrophe
B. Pathétique

II) Le monde du travail

A. Rejets et contre-rejets
B. Répétitions et anaphores
C. Oppositions
D. Vocabulaire et images
E. Symboles

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dans un long poème écrit en 1839 et dont le titre est emprunté à une gravure d'Albert Dürer, Victor Hugo évoque successivement des scènes de rue et des anecdotes exemplaires où s'exprime son émotion face aux injustices de la société française au début de la révolution industrielle. Indigné par la condition imposée aux enfants des classes pauvres, il met ici toutes les ressources de son art au service d'une émouvante protestation.

Face à la fragilité des enfants et à leur innocence, le poète nous présente l'enfer du monde du travail organisé par les hommes. Examinons successivement ces deux aspects.

Justification du plan

Problématique : Le paysage est-il pittoresque ?

Le texte étant essentiellement un hymne à la vie, à la paix et à la joie sous le regard du ciel, il nous fallait trouver un classement pour y intégrer les nombreux effets par lesquels Hugo interprète ou transfigure la réalité (pas de pittoresque, pas de réalisme). Nous avons choisi animation de la matière inanimée, la lumière symbole de paix et de réconciliation, l'étreinte sensuelle du ciel et de la terre. Nous avons renoncé, après examen, à un plan fondé sur horizontalité, verticalité, sensualité, qui nous a paru d'un maniement peu commode.

I. Les enfants

Pour nous faire découvrir les enfants, Victor Hugo choisit de nous apostropher et de nous apitoyer : pour éviter tout repli de ses lecteurs dans l'abstraction, il use d'une rhétorique assez agressive et des ressources du discours direct.

A. Apostrophe

1) Effet visuel
Abruptement, en effet, il ouvre son poème sur une interrogation ; cette interrogation, qui occupe trois vers, porte sur la destination d'enfants qui nous sont donnés à voir, comme s'ils étaient présents, grâce, en particulier, à l'emploi du présent de l'indicatif et des démonstratifs : "Où vont tous ces enfants ces doux êtres ces filles" ()

Extraits

[...] Dès lors, la machine sombre est, à la lettre, un monstre de cauchemar puisqu'elle est l'instrument d'oppression d'une jeunesse immolée, comme devait le dire Vigny dans La Maison du berger, au dieu de l'or Conclusion : indignation ; pathétique ; efficacité Face au scandale de l'exploitation des enfants livrés aux machines à l'âge de l'école et-des jeux, Victor Hugo a donc choisi de manifester son indignation, de percer la cuirasse d'indifférence de ses contemporains en faisant appel à l'émotion, en exploitant le pathétique de la situation des enfants ; soulignant l'abandon et le désarroi de jeunes êtres embrigadés au service de machines colossales dans un univers carcéral, il a su toucher plus efficacement qu'en tenant un discours démonstratif. Mais l'ingéniosité des solutions retenues par Victor Hugo ne doit pas nous faire oublier que c'est à cet auteur et à ses pairs que nous devons de vivre dans une société moins inhumaine où le travail souvent peut être considéré comme l'honneur de l'homme. L’attitude manichéenne consiste à opposer sans nuances le Bien au Mal. [...]


[...] Il fait à peine jour, ils sont déjà bien las. Ils ne comprennent rien à leur destin, hélas ! Ils semblent dire à Dieu : Petits comme nous sommes, Notre père, voyez ce que nous font les hommes ! Introduction : présentation du texte et annonce du plan 3 I. Les enfants 4 A. Apostrophe 4 Effet visuel 4 Fausse piste 5 Angoisse 5 B. Pathétique 6 Tristesse et maladie 6 Discours direct 6 Conclusion partielle et transition 7 II. [...]


[...] Les nombreuses anaphores sept vers commencent par le pronom iIs renforcent cet effet, qui est entretenu par le martèlement des rimes plates. C. Oppositions À cela s'ajoute le jeu des oppositions qui font sentir combien la faute commise par la société est colossale et inexpiable : Innocents dans un bagne, anges dans un enfer Un contraste saisissant naît aussi de la disproportion écrasante qui distingue ces jeunes êtres des machines, puisqu'ils sont présentés comme accroupis sous les dents d'une machine sombre D. [...]


[...] C'est donc avec l'intention de nous faire frémir d'indignation mais aussi d'inquiétude que Victor Hugo a choisi cette particulière mise en scène de l'apparition des enfants et cette apostrophe au lecteur. B. Pathétique Tristesse et maladie Mais, au scandale et à l'angoisse, l'auteur ajoute encore les ressources du pathétique. Il insiste en effet sur la tristesse et la mauvaise santé de ces enfants que la fièvre maigrit dont pas un seul ne rit Discours direct Il parvient même à nous rendre physiquement présente cette détresse en laissant échapper, en discours direct, une sorte de cri du cœur : Aussi quelle pâleur ! [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
27/05/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Stéphane C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Sciences Po
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Victor Hugo, "Melancholia" tiré des "Contemplations"

«Analyse du poème de Victor Hugo "Mélancholia", tiré de son recueil Les Contemplations....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Victor Hugo, "Melancholia", extrait : Le travail des enfants : commentaire composé

«[...] Le vrai travail rend « libre » et « heureux » v.34, alors que le travail des enfants asservit (« servitude imposée » v.17) et rend malheureux (« pas un seul ne rit » v.1). De plus, les adje...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2013
Victor Hugo, "Melancholia" : étude méthodique

«Commentaire composé du poème Melancholia de Victor Hugo. Ici, dans un poème se présentant sous la forme d'une strophe et constitué d'alexandrins, Hugo nous fait part d'une violente dénonciation de ce...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Victor Hugo, "Les Contemplations", "Melancholia" : commentaire composé

«Le texte se présente comme un document sur le travail des enfants dans les usines :a. Les enfants sont évoqués du premier au dernier vers (citer).b. Le lexique de la nature, rarement absent d'un poè...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2009
Victor Hugo, Les Contemplations, Melancholia

«Commentaire composé sur le poème "Melancholia" de Victor Hugo issu des Contemplations. Dans ce poème, Hugo évoque le travail dur et pénible des enfants et utilise ce poème pour dénoncer ce travail....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006