Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les relations qu'entretient Figaro avec le monde

A. Figaro est le complice du comte
B. Mêmes sympathies et mêmes compréhension entre Figaro et Rosine
C. Face à Bartholo et Bazile

II) Place centrale de meneur de jeu

A. Il remplit toutes les tâches théâtrales
B. Un véritable metteur en scène
C. Un acteur-né

III) Représentation emblématique sur scène

A. Présent sur la scène et dans les coulisses
B. Figaro : esprit contestataire
C. Rôle moral

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Le personnage du valet est typique de la comédie : la tragédie propose des confidents, qui permettent par convention aux protagonistes tragiques d'exprimer leurs pensées, leurs sentiments, leurs dilemmes. C'est un rôle d'intercesseur entre le personnage tragique et le public : le confident permet au personnage tragique d'exposer au public le conflit qui l'agite. Le confident est aussi de bonne extraction, et vit au palais.

Par ailleurs, le valet, dès l'Antiquité, est un personnage marginal : esclave mais habile (chez Plaute), avec un nom d'origine étrangère (Scapin ou Sganarelle, chez Molière, ont un nom d'origine italienne) ()

Extraits

[...] A travers la verve de Figaro l’on voit apparaître les amertumes de l’écrivain, Figaro est l’avocat de Beaumarchais, qui s’arrange grâce à lui, à faire concorder ses désirs, ses rancunes, son intérêt personnel avec les espérances vagues, les inquiétudes, les intérêts des gens de son temps. Il écrase grâce à son intelligence subtile le maître qu’il sert, il proteste avec ardeur contre l’inégalité sociale qui l’écarte d’un rang auquel il pourrait prétendre. Il met ainsi en valeur le tiers-état. On peut dire que c’est Figaro qui fait son Beaumarchais dans la pièce. C’est une façon de souligner la parenté des places de l’auteur dramatique et du valet dans cette comédie. Son sens révolutionnaire est de plus tout à fait représentatif des idées de Beaumarchais. [...]


[...] des joues, des dents !des yeux ! ainsi que le passage parfois ambigu au nous nous sommes ce brasier là Acte II, scène et son exclamation : Il m’a presque enfiévré de sa passion. (Acte II, scène 2). Mais il faut tout de même remarquer son ironie à l’égard des femmes beau sexe Acte IV, scène5 ; ces femmes Acte scène dont il en garde l’image qu’en donnent les contes du Moyen-âge : corrompue, aimant les compliments, faciles à séduire : Les femmes aiment bien qu’on les appelle cruelles (Acte IV, scène 5). [...]


[...] Figaro s’organise selon les intérêts du comte Almaviva et de Rosine, selon la sympathie qu’il a pour Rosine et l’antipathie profonde qu’il éprouve pour Bartholo. Beaumarchais fait rire de Bartholo comme s’il était le premier barbon amoureux apparu sur scène. Ainsi Bartholo est sourd et aveugle selon que l’intérêt de l’action l’exige. Il arrive à découvrir certains pièges et découvre les fourberies de Figaro. Il a de l’intelligence mais peu de cœur, son désir tourne en jalousie maniaque. Il est donc évident que le maître est ici fortement tourné en dérision par son valet. [...]


[...] Il arrive que dans certains actes le personnage de Figaro se fasse oublier comme dans l’acte II ou l’acte IV. Mais c’est sans conteste lui qui anime la scène à tous moments se faisant à tour de rôle bon ou mauvais génie. Il occupe tous les esprits puisqu’il tient les ficelles de l’affaire et tout tourne autour de lui, selon lui et en fonction de lui. Dans ces actes où il est quasiment tout le temps absent , son influence est tout de même fortement ressentie notamment à cause des effets de ses manigances c’est à dire l’état pitoyable des valets lorsqu’il a effectué son œuvre, le déguisement du comte, la colère provoquée chez Bartholo. [...]


[...] Figaro connaît bien Bartholo puisqu’il travaille pour lui, qu’il est son valet. Pourtant, Figaro fait fie des marques de respect qui devraient être de rigueur, et de sa part Bartholo ne reçoit que des moqueries en tout genre et des tutoiements qui démontre un irrespect total Ferme, ferme la porte de la rue ( II, 9). Pour Figaro un vieillard odieux tel que Bartholo ne mérite ni respect ni pitié. Il élabore son plan en trahissant toute confiance que Bartholo aurait pu avoir pour lui. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
07/05/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
7 pages
Niveau
grand public
Consulté
9 fois

Informations sur l'auteur Sophie F. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Le théâtre, texte et représentation : "La Folle Journée" ou "Le Mariage de Figaro" de Beaumarchais

«La Folle Journée ou Le Mariage de Figaro, achevé par Beaumarchais (1732-1798) en 1785, se situe au centre d'une trilogie, entre Le Barbier de Séville ou La Précaution inutile et L'Au...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   11 pages  |   publié en 2011
Dissertation sur la trilogie dramatique de Beaumarchais

«Dissertation sur les problèmes génériques de la trilogie autour d'une citation de Béatrice Didier, La Passion du drame. Il s'agit d'analyser l'oscillation générique, les frontières des genres entre th&...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   15 pages  |   publié en 2008
Beaumarchais, "Le Barbier de Séville"

«Le Barbier de Séville ou la Précaution inutile est une comédie en quatre actes et en prose écrite par Beaumarchais et représentée pour la première fois à Paris en février 1775 à la...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2010
Beaumarchais, "Le Barbier de Séville"

«[...] Dans ses comédies, l'auteur réalise des critiques sociales proches de celles des philosophes des Lumières. La satire de la société française est considérée comme révolutionnaire &ag...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2011
Beaumarchais, "Le Mariage de Figaro", Acte III scène 5 : commentaire

«Le Mariage de Figaro, écrit par Beaumarchais, est la pièce centrale d'un cycle de trois oeuvres, Le Barbier de Séville et La Mère coupable encadrant celle que nous nous proposons d'étudier...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   13 pages  |   publié en 2011

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2008
Evelyne Brisou-Pellen, "Le crâne percé d'un trou"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2010
Céline, Voyage au bout de la nuit, 2ème séquence
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2007
Molière, "Le Misanthrope", Acte I scène 1, vers 1 à 36
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2007
Anne-Marie Cadot-Colin, "Perceval ou le Conte du Graal" : résumé et analyse
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2009
Alcools - Guillaume Apollinaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
La Peau de chagrin - Balzac
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
Etre sans destin: p. 121-125 - Imre Kertész
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Un athlétisme affectif - Antonin Artaud (1938)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
Sonnets pour Hélène - Ronsard : sonnet XXIII
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014