Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Robert Desnos se place spontanément parmi les pacifistes. Mais très tôt, au cours des années trente, il perçoit le danger fasciste et proclame qu'il faut lutter en prenant les armes. C'est naturellement qu'il s'engage dès quarante parmi les résistants. Menant la lutte, il n'en continue pas moins d'écrire : en 1942, il écrit « Le Veilleur du Pont-au-Change », et durant les années 43-44, il rédige « Destinée arbitraire », recueil auquel appartient « Ce c?ur qui haïssait la guerre »

Extraits

[...] Le verbe haïr repris deux fois , dans ce qui est un octosyllabe rappelle les convictions pacifistes de Desnos ; il ne se renie pas et il en parle encore avec ce mot de haine puis une double métaphore qui connote la destruction : le sang le salpêtre Il l’évoque aussi par des mots du champ lexical attendu quand il est question de guerre combat, bataille : il a renoncé à tout le vocabulaire de la paix. Il renforce l’effet par une double allitération et assonance en qui suggère un double fracas : celui de son cœur qui s’accélère dans l’urgence et la gravité de l’enjeu, et celui de la guerre elle-même. La même analogie se retrouve dans les oreilles en sifflent : c’est autant l’effet produit par l’obsession de devoir combattre que par le sifflement des balles. Cette fois, notre poète pacifiste est bien un combattant au cœur de la tourmente. [...]


[...] Au final, c’est l’espoir qui domine ce poème. B ) Explication : témoigner d’une rupture : Le titre annonce d’emblée cette rupture : il faut noter l’imparfait du verbe haïr ; de plus, ce cœur marque une distance avec l’emploi du déterminant indéfini ce Cette formule revient sous forme anaphorique, avec un autre verbe à l’imparfait ne battait La rupture est concrétisée avec le connecteur voilà que et l’utilisation du présent dans il se gonfle Le lecteur comprend ainsi que plus rien n’est comme avant ; on ne sait pas pourquoi mais : le contexte parle de lui-même et la raison du changement est implicite au début du texte. [...]


[...] Cela ne l’empêche pas d’avoir des convictions. Au départ de ses engagements politiques, R. Desnos se définit comme un pacifiste. Néanmoins, très tôt au cours des années trente, il évalue le danger fasciste et renonce dès ce moment à cet idéal ; c’est ainsi qu’il se range dans la Résistance au départ du mouvement. Il est arrêté le 22 février 1940 ; après un mois d’incarcération à Fresnes , il est déporté en Allemagne puis en Tchécoslovaquie au camp de Terezienstadt. [...]


[...] Si les manifestations de cette mer sont différentes, il faut aussi ajouter que ces deux circonstances appartiennent à l’ordre naturel, ce qui signifie que la prise des armes n’est pas anormale si la nature de l’ennemi le justifie ; c’est bien sûr le cas ici, avec la référence à Hitler, ennemi connu et évalué. On peut considérer Desnos comme un visionnaire quand il parle de la mer à l’assaut des falaises : il annonce le débarquement allié en Normandie . n éroulement narrati. Conclusion : Ce poème est une profession de foi d’autant plus sincère qu’elle assume sa contradiction: Desnos n’a pas de doute sur le devoir à accomplir et sur la réponse de ses concitoyens. [...]


[...] Il a su trouver la voie médiane entre l’appel à l’héroïsme ou le pacifisme définitif : il ne se réclame ni d’un Péguy qui attend fébrilement d’entrer dans un combat épique et nationaliste, ni d’un Giono que rien après les horreurs de la première guerre mondiale ne pourrait faire renoncer au pacifisme, au point d’en devenir suspect. C’est pour les lecteurs d’après 1945 un texte pathétique : Desnos est finalement sacrifié et n’assistera pas eu retour de la liberté ; il n’a pas pu reprendre le combat pour la paix. François Mauriac avait recensé trois formes de courage, d’engagement : celui de papier pour l’écrivain-, celui de fer pour le combattant celui de pierre - pour le bâtisseur - : Desnos réunit les deux premières. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
27/04/2006
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
32 fois

Informations sur l'auteur Chantal L. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
lycée...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Robert Desnos, "Ce coeur qui haissait la guerre"

«Commentaire composé du poème: Ce coeur qui haïssait la guerre de R. Desnos. Le devoir est en trois parties et entièrement rédigé. Desnos qui a longtemps été proche du surréalisme, ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2008
Robert Desnos, Ce coeur qui haïssait la guerre

«Robert Desnos se place spontanément parmi les pacifistes. Mais très tôt, au cours des années trente, il perçoit le danger fasciste et proclame qu'il faut lutter en prenant les armes. C'est naturellement qu'il s'engage dès quarante parmi les résistant...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2006
Robert Desnos, "Destinée arbitaire", "Ce coeur qui haïssait la guerre..." : commentaire

«Desnos est une des figures emblématiques de la poésie engagée. Il s'affirme en tant que partisan dans de nombreux domaines. Ici, la guerre l'a particulièrement touché. En effet, il ajouta son nom parmi la liste des ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2009
Desnos, Ce coeur qui haïssait la guerre

«Commentaire rédigé du poème de Robert Desnos intitulé "Ce coeur qui haïssait la guerre" en trois parties principales. Document idéal pour les révisions du bac de français, ou pour réaliser un autre commentaire composé sur le texte....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2006
Desnos, "Destinée arbitraire", "Ce coeur qui haïssait la guerre"

«Commentaire composé (niveau Lycée) du poème Ce coeur qui haïssait la guerre tiré du recueil Destinée arbitraire de Robert Desnos....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007