Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Un éloge construit méthodiquement
II) Soulignant le discours didactique spécifique

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Au travers de ce dénouement pour le moins étonnant, est fait l'éloge du théâtre, par le biais d'un vocabulaire mélioratif omniprésent. Le théâtre est ainsi présenté comme très honorifique et très prisé par le peuple.

Tout d'abord, Alcandre fait l'éloge du métier de Clindor, dans le but de rassurer un père anxieux quant au choix de son fils ()

Extraits

[...] Alcandre met donc en pratique l’argumentation pour influer sur la vision acquise du théâtre. La ‘démonstration’ du mage pourrait être considérée en deux parties. Tout d’abord, il cherche à démontrer, c’est à dire, qu’il s’adresse à la raison de Pridamant (et par transposition à celle du lecteur). Cette volonté s’exprime dans la forme même de la réplique, étant donné un abondance de connecteurs logiques dans la réplique majeure A présent, Et ce, Et ceux, Même (pour illustrer), Et, D’ailleurs, Et, Et, Les verbes employés marquent également une certaine démonstration, par l’utilisation d’un présent de vérité générale qui permet à Alcandre d’imposer ses idées de manière ‘incontestable’ le théâtre est en un point si haut sue chacun l’idolâtre v1645, Il tient le premier rang parmi leurs passe-temps v1652. [...]


[...] Tout d’abord, Alcandre fait l’éloge du métier de Clindor, dans le but de rassurer un père anxieux quant au choix de son fils. Le métier de comédien apparaît comme un métier à part entière et reconnu par tout le monde un métier si doux v1667, sa bonne fortune v1670, les plus rares esprits v1662, et Alcandre va jusqu’à rabaisser la condition de Clindor, face à celle de son fils Plus d’accommodement qu’il n’eût trouvé chez vous v1668. La réplique précédente du mage qualifie ce métier de noble v1635 utilisant ainsi un oxymore, étant donné qu’un métier est presque toujours noble. [...]


[...] L’éloge exagérée et surprenante du roi dans cet extrait participe à la mise en place de celle du théâtre, puisque ce personnage fait l’honneur au théâtre de lui prêter attention. C’est donc au théâtre que s’adressent les multiples références entre les vers 1657 et 1664 : Théâtre François foudre de guerre référence à Zeus, Le front ceint de lauriers le Parnasse Apollon références mythologiques et antiques et donc inscrit une certaine gloire acquise depuis la nuit des temps. Ainsi, l’extrait présent propose une apologie ordonnée et pensée du théâtre, allant de l’éloge du comédien à celle du théâtre plus généralement. [...]


[...] Le changement d’avis est réellement définitif à partir du moment où Pridamant commence à employer le présent, signe qu’il a complètement accepté les arguments et la manière de penser du mage, et surtout que son cœur est tranquille, maintenant qu’il a retrouvé son fils. Ainsi donc, Alcandre par sa démonstration convainc Pridamant de la bonne fortune de son fils, achevant à la fois deux dénouements : le père retrouve son fils perdu, le père est également rassuré quant à l’avenir de ce fils bien-aimé. Nous avons donc démontré que cet extrait, majoritairement à travers la première réplique d’Alcandre, permet un éloge du théâtre du XVIIe siècle considéré comme un art à part entière, distrayant et sérieux à la fois. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
06/08/2010
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
11 fois

Informations sur l'auteur Gaetan C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Corneille, "L'illusion comique", Acte III scène 5

«Le ton de Clindor devient plus personnel et condescendant :- passage à la première personne du singulier.- éloge hyperbolique de la beauté de Lise.- marque de la supériorité de Clindor...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2009
Corneille, "L'Illusion comique", Acte V scène 6 : L'éloge du théâtre

«Si dans l'Examen Corneille écrit : « Le cinquième [acte] est une tragédie », cette dernière scène de l'acte ramène le lecteur-spectateur dans l'univers de la comédie. Dans la scène p...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2011
Corneille, "L'illusion comique", Acte V scène 5 : commentaire

«[...] Alcandre ne dément rien de ce que croit Pridamant, le décès de Clindor, mais sa remarque légèrement ironique (v 4) devrait permettre à Pridamant de comprendre que ce qu'il a vu jusque-là é...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2012
Corneille, "L'Illusion comique", Acte I scène 1 : étude analytique

«Par exigence de clarté, l'exposition doit faire connaître tous les faits et les personnages nécessaires à la compréhension de la situation. Elle doit en même temps lancer l'action pour d'emblée capter l'...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2011
Corneille, "L'Illusion comique", Acte V scène 5, L'éloge du théâtre : commentaire

«Au travers de ce dénouement pour le moins étonnant, est fait l'éloge du théâtre, par le biais d'un vocabulaire mélioratif omniprésent. Le théâtre est ainsi présenté comme tr&e...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2008
Evelyne Brisou-Pellen, "Le crâne percé d'un trou"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2010
Céline, Voyage au bout de la nuit, 2ème séquence
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2007
Molière, "Le Misanthrope", Acte I scène 1, vers 1 à 36
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   8 pages  |   publié en 2007
Anne-Marie Cadot-Colin, "Perceval ou le Conte du Graal" : résumé et analyse
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   9 pages  |   publié en 2009
Alcools - Guillaume Apollinaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
La Peau de chagrin - Balzac
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2014
Etre sans destin: p. 121-125 - Imre Kertész
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Un athlétisme affectif - Antonin Artaud (1938)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
Sonnets pour Hélène - Ronsard : sonnet XXIII
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014