Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Origine du mythe
II) Eldorado est une illusion
III) Eldorado est un idéal

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

L'épisode d'Eldorado, situé par Voltaire au centre du conte, s'inscrit dans la série des utopies dont le XVIIIème siècle a été à la fois si prodigue et si friand. L'originalité de l'épisode vient du traitement que Voltaire lui a réservé, à mi-chemin entre la caricature et le sérieux ()

Extraits

[...] A la différence de l’utopie dans laquelle le bonheur est essentiellement le fruit de la parfait e organisation sociale, l’Eldorado est plutôt décrit comme une sorte de pays de cocagne où le bonheur tient à une profusion naturelle de toutes les ressources qui font à la fois la richesse des nations et le plaisir des hommes L’Eldorado voltairien se situe donc à la croisade des mythes et combine des éléments empruntés aux deux sources : l’Eldorado traditionnel confère à l’épisode son caractère fabuleux (un pays merveilleux où tout est trop beau pour être vrai, issu tout droit d’une légende), mais à l’utopie Voltaire emprunte son goût pour les descriptions minutieuses du fonctionnement de l’état et de la société. De cette double origine l’Eldorado voltairien tire son ambivalence et par là sa richesse : Paradis terrestre de bazar, Eldorado est la caricature d’une chimère ; pays-modèle où l’homme est heureux parce qu’il est sage, Eldorado reflète l’idéal voltairien en matière de gouvernement et de société. Eldorado est une illusion En rendant le pays inaccessible, Voltaire fait de son Eldorado une illusion. Il veut ainsi nous montrer que le pays où tout va bien est imaginaire. [...]


[...] Mais la réussite complète de l’épisode vient de ce que, après avoir rendu son Eldorado inaccessible, Voltaire l’a rendu insupportable ! La géographie imaginaire de la contrée a un corollaire : s’il est impossible aux étrangers d’entrer dans le pays, il est également impossible d’en sortir désormais qu’on s’y trouve. En y introduisant Candide et son valet par une sorte de miracle, Voltaire a voulu parachever sa démonstration. Ayant commencé par affirmer l’impossibilité d’un Paradis terrestre en montrant qu’il ne peut être que dérisoire comme la Westphalie natale de Candide, ou bien illusoire comme l’Eldorado, Voltaire se livre à une véritable démonstration par l’absurde : admettons, nous dit-il, que le Paradis terrestre existe (ou ses succédanés), et que l’homme puisse y avoir accès comme Candide et Cacambo dans le Dorado, comme eux également, les heureux élus n’auraient plus qu’une idée fixe ; en sortir ! [...]


[...] Mais il s’agit ici de l’esquisse très superficielle et humoristique d’une société idéale que Voltaire se garde prudemment de décrire dans le détail. Cette imprécision et cette légèreté permettent à Voltaire d’éviter l’impression de didactisme et de lourdeur contraignante et parfois même tyrannique (inévitable dès qu’on veut faire le bonheur des gens malgré eux) qui se dégage des utopies scientifiques du XIXème siècle, par exemple de la société que Balzac propose à notre admiration à la fin du Médecin de campagne. Eldorado se contente de refléter les aspirations de Voltaire et dans l’ensemble des philosophes. [...]


[...] Le Palais des Sciences qui fait l’admiration de Candide, révèle les sympathies de Voltaire pour les projets des rédacteurs de l’Encyclopédie, dont il était lui-même un collaborateur occasionnel. Ceux- ci (D’Alembert et surtout Diderot) voulaient faire de leur dictionnaire un ouvrage à la fois de science et de vulgarisation destiné à favoriser une plus large diffusion de la culture et de l’instruction, et à permettre de fructueuses comparaisons entre les différentes spécialités du savoir. Bref, l’encyclopédie voulait selon le mot de Diderot changer la façon générale de penser et, pour cela, elle accordait une place prépondérante aux sciences dites expérimentales (physique, chimie, biologie) et aux techniques au détriment des sciences théoriques traditionnelles : théologie, métaphysique, histoire. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
13/03/2009
Langue
français
Format
Word
Type
fiche
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur Alexandre B. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
marketing...
Ecole, université
lycée...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Voltaire, "Candide", Chapitres 17 et 18 : l'Eldorado, idéal ou illusion ?

«L'épisode d'Eldorado, situé par Voltaire au centre du conte, s'inscrit dans la série des utopies dont le XVIIIème siècle a été à la fois si prodigue et si friand. L'originalité de l'&eacu...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Voltaire, "Candide", Chapitre XVII, L'arrivée en Eldorado : commentaire

«Après de multiples péripéties, Candide et Cacambo atteignent, au terme d'un voyage éprouvant, le fabuleux pays de l'Eldorado. Ce passage propose une pause heureuse et harmonieuse grâce à laquelle Candide d&eac...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Voltaire, "Candide ou l'Optimisme" et "Micromégas"

«[...]Voltaire écrit Candide alors qu'il a déjà plus de soixante ans. Ce conte est donc celui de la maturité, qui jaillit d'une expérience humaine riche et variée, d'une réflexion phil...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2013
Voltaire, "Candide ou l'optimisme"

«Etude complète et approfondie du conte philosophique Candide ou l'optimisme de Voltaire datant de 1758, qui est aussi bien destiné à un élève préparant le Bac français qu'à une personne...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2008
Voltaire, "Candide", Chapitres 17 et 18, L'Eldorado : commentaire

«La visite de l'Eldorado introduit une pause dans un récit dont le rythme était jusque-là rapide et trépidant : jusque-là, Candide n'a cessé de se déplacer. À la frénésie du d&eacut...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Les personnages de la famille Raquin
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   12 pages   |   publié en 2007
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Céline, "Voyage au bout de la nuit", "La pourriture du monde colonialiste"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2008
Salem (Salem's Lot) - Stephen King, 1975
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .pdf  |   10 pages   |   publié en 2014
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Dom Juan, extrait de l'acte 1, scène 1 - Molière : L'éloge du tabac par Sganarelle
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
Dom Juan, extrait Acte II, Scène 2 - Molière : Éloge à Charlotte
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014