Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Résumé de l'oeuvre

A. Première partie (p 9)
B. Deuxième partie (p 33)
C. Troisième partie (p 57)
D. Quatrième partie (p 87)
E. Epilogue (p 143)

II) Analyse de l'oeuvre

A. Titre du roman et analyse de la couverture
B. Personnages
C. Un roman de science-fiction dans le passé, un roman d'apprentissage
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

I) Résumé de l'oeuvre

. Première partie (p 9)

Entrée in medias res dans le récit, alors que Symon est réveillé de force par son père, Jacquemin, tailleur de pierre de profession, pour aller travailler. Profitant du départ de Symon en direction du chantier, le narrateur décrit l'imposante cathédrale qui rythme les grands moments de la vie des habitants et il explique que le village se trouve directement dans le bâtiment, les deux étages inférieurs étant réservés au Seigneur des lieux. Contrairement à son père, très rigoureux, Symon est en retard sur le chantier et arrive juste à temps pour la messe matinale du père Joseph. Maître des ouvriers, Jacquemin met son fils avec un robuste travailleur, Othon. Symon n'aime pas du tout ce travail-là et préfèrerait bien plus être sculpteur pour faire sortir un personnage de la pierre avec finesse. Même si Symon est doué, il sait que les professions se transmettent de père en fils et il n'ose pas montrer ses dessins à l'architecte, Maître Guérin. Après le repas de sexte, Symon descend rejoindre le cheval Grison, chargé d'actionner la roue qui permet de monter les lourdes pierres en haut de l'édifice ()

II. Analyse de l'oeuvre

Titre du roman et analyse de la couverture : Le titre La citadelle du vertige fait référence à une périphrase utilisée à la page 26, prononcée par l'architecte maître Guérin, qui répond à une question posée par le héros, centrale dans le roman : « Comment se fait-il que la cathédrale ne se soit pas écroulée ? Nous sommes si hauts que nous ne voyons plus la Terre. Les nuages sont plus bas que nous ». L'architecte répond alors qu'il semble effectivement incroyable que l'on parvienne de la sorte à construire si haut mais que cela repose sur de savants calculs, qui demandent de réduire un peu plus l'espace de chaque étage, rendant un jour la vie impossible au sein de la cathédrale, bien que d'ici là ils auront « crevé le toit du monde », expression, intéressante puisqu'elle contient sans le savoir la clef de ce roman ()

Extraits

[...] Le lendemain se tient une grande fête religieuse dont les participants doivent se déguiser. Le discours de l’évêque, tenu pour cette messe spéciale résume la place essentielle qu’occupe la religion dans la vie des habitants de l’édifice : Aujourd’hui est un nouveau pas vers Dieu. Lentement, mais à coup sûr, nous nous rapprochons de la Lumière totale, celle qui nous éclairera pendant l’éternité p 95. Le soir, tous se déguisent pour que la fête continue dans la bonne humeur. Symon s’est mis à l’écart, de plus en plus désabusé par cette vie ridicule, qui a pour but de toujours monter plus haut, sans vraiment savoir pourquoi. [...]


[...] Pourquoi le protège-t- elle alors qu’elle fait partie des nobles ? Le lendemain, Symon décide de partir et est retenu par Bertrade, juste avant de descendre l’escalier interdit. C’est une lutte avec moi-même que je vais mener 107) explique Symon. Il veut découvrir les raisons de la mort de son père. Arrivé à l’étage des nobles, il fait une horrible découverte : d’étranges machines conservent des blocs de viande dans lesquels sont injectés du sang et l’endroit est éclairé par des lampes, que Symon croit être des soleils miniatures Au mur, des crochets permettent de suspendre de la viande. [...]


[...] Maître Guérin estime à environ 120 étages la hauteur de la cathédrale et, pour magnifier la capacité du bâtiment à s’élever toujours plus haut, parle du mystère de la citadelle du vertige 26). Le soir, après le repas, Symon sort rejoindre ses amis et voir Bertrade, la fille du tonnelier, dont il est amoureux et lui fait part de sa peur, à l’idée de tailler un chapiteau . Deuxième partie 33) Sur le chantier, un pigeon est attrapé par le faucon du seigneur, qui vient constater l’avancement des travaux. [...]


[...] Pour faire diversion contre son ennemi qui se dirige maintenant aux bruits et aux odeurs, Symon lance une pierre au loin, pour avoir le temps de récupérer son propre couteau. Il enflamme une torche et l’approche du visage de son ennemi. Garnier se jette dans le vitrail derrière lui et tombe dans le vide. Symon ne perd pas courage et continue de descendre et de descendre les étages. La lumière et le vent se font plus forts, il a atteint le rez-de-chaussée. Il découvre alors que la Terre est très loin en bas et que la cathédrale flotte dans les airs, très haut. [...]


[...] Le lendemain, un arrivage de pierres d’anciens édifices terrestres atteste de la venue des servites. Le père Joseph, qui aime beaucoup Symon, l’entraîne à part pour le conseiller de ne plus poser de questions embarrassantes sur les interdits ou les servites. Symon dit vouloir connaître les habitants du bas, ceux qui fournissent les matériaux mais le religieux répond qu’ils n’ont pas la chance, eux, de monter jusqu’à Dieu. Le soir, Jacquemin rentre l’air sombre et refuse de dire ce qui le tracasse. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
14/09/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
11 fois

Informations sur l'auteur Fleur H. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
histoire de...
Ecole, université
Paris 1
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007