Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les éléments autobiographiques

A. Le pacte autobiographique
B. L'espace autobiographique
C. L'incipit

II) La question de l'identité

A. Le problème d'identité
B. Un titre
C. La question de la mémoire

III) Un hommage à son pays natal

A. Une nostalgie
B. Un partage

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Né en 1928 à Kouroussa, il part en France après avoir obtenu une bourse d'étude et obtient un certificat de mécanicien. En 1956 il obtient son diplôme d'ingénieur puis repart au Ghana, où il sera le premier ambassadeur. L' Enfant Noir est son premier roman, publié en France en 1953. ?uvre autobiographique qui traite de l'enfance de l'auteur, sa vie dans son pays natal, il partage avec le lecteur les moments les plus marquants de sa vie, comme son entrée dans l'association de non-initiés. Autobiographie que Camara Laye a écrite assez jeune, à l'âge de 25 ans.

On remarque que dans tous les romans qui suivent celui-ci, l'action se passe en Afrique (Le regard du roi, Dramouss, Le Maître de la parole). On peut supposer la présence d'une veine un peu autobiographique dans tous ses romans, mais cela reste à prouver ()

Extraits

[...] Je devais être très jeune encore: cinq ans, six ans peut-être". Ou également vers la fin quand il raconte la mort de son ami Check, dont il voyait encore parfois l'ombre et donc qu'il n'osait plus dormir seul: "Quand je songe aujourd'hui à ces jours lointains, je ne sais plus très bien ce qui m'effrayait tant, mais c'est sans doute que je ne pense plus à la mort comme j'y pensais alors". Toutefois, ces souvenirs semblent plutôt précis et encore bien présents, sans doute parce qu'il écrit son autobiographie assez jeune. [...]


[...] Toutefois on note également qu'il persiste une forte part de secret et de mystère, qui fait aussi parti de la vie là-bas, certaines coutumes ou croyances ne sont pas dévoilées dans leur intégralité, soit parce que l'auteur ne se rappelle pas soit parce qu'il respecte les règles du jeu, si on peut dire: on ne doit pas parler de certaines choses (on ne doit pas révéler ce qui se passe à la cérémonie des lions, par exemple). Il y a également un hommage rendu à sa mère dans un poème qui sert de préface, en quelque sorte, et qui est finalement un hommage à toutes les femmes d'Afrique. L'autobiographie se termine sur le départ de Camara Laye pour la France, où il va finir ses études. [...]


[...] -l'incipit Sorte d'incipit in medias res, car Camara Laye ne commence pas par "je m'appelle . et je suis né en il commence par "J'étais enfant et je jouais près de la case de mon père" et montre déjà que c'est une autobiographie sur son enfance; il nous parle d'un jour où assis près de la case de son père il voit passer un serpent. Il n'y a pas vraiment de présentation du personnage principal on sait simplement que sa famille à une forge et qu'il aurait à peu près 5 ou 6 ans quand le récit commence. [...]


[...] Le nom est symbole d'identité et donc d'intégration et cette périphrase nous dévoile que l'auteur n'est en réalité reconnu que dans son pays natal et que quand il arrive en France il n'a plus vraiment d'identité car il a laissé derrière lui tous ce qui le caractérisait, on peut dire que c'est en France que l'on parle de lui comme cela puisqu'il écrit quand il est en France et qu'on voit très bien dans son autobiographie qu'il est parfaitement intégré et reconnu dans son pays natal. -la question de la mémoire Les souvenirs sont plus ou moins précis et donc si on n'a pas, ou peu, de souvenirs on n'a pas de véritable identité car ce sont nos souvenirs et tout ce qu'on garde en mémoire qui nous permettent de nous définir. Omniprésence du problème du souvenir et de la mémoire, dès le début de l'œuvre " J'étais enfant et je jouais près de la case de mon père. [...]


[...] On peut ici parler de l'épisode où le personnage nous raconte la cérémonie de la circoncision. Il n'insiste pas ici sur le passage le plus douloureux mais aborde surtout les festivités qui ont lieu avant, décrivant les danses, les chants et la joie de tous ceux qui participent à cet événement. Il cherche sans doute à dédramatiser la situation, pour ne pas effrayer ceux qui passeront après lui (même s'il parle tout de même de l'angoisse que ressentent chacun des enfants qui sont sur le point d'être circoncis) et à expliquer ces traditions qui sont parfois mal perçues dans les pays européens mais qui font partie de la culture de son pays natal. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
14/03/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public
Consulté
5 fois

Informations sur l'auteur Marie-laure G. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Camara Laye, "L'Enfant noir"

«Né en 1928 à Kouroussa, il part en France après avoir obtenu une bourse d'étude et obtient un certificat de mécanicien. En 1956 il obtient son diplôme d'ingénieur puis repart au Ghana, où il sera...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2011
Diandué Bi Kacou Parfait, Topolectes 1

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   98 pages   |   publié en 2007
Le roman entre romantisme et réalisme

«Le roman est un genre littéraire qui attire ses lecteurs notamment grâce à l'évasion qu'il apporte ainsi que ses situations aussi nombreuses que palpitantes. Cependant, à partir du XIXème siècle, les ro...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2011

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007