Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Curriculum et Culture

A. L'éducation, reflet et transmission de la culture
B. Spécificité et sélectivité de la culture scolaire
C. La réflexion sur le curriculum et la culture en Grande Bretagne

II) Deux points de vue opposés sur l'école et la culture : Williams et Bantock

A. Les « intellectuels littéraires » et la question de la culture
B. Un point de vue « de gauche » sur le curriculum et la culture
C. Un point de vue « de droite » sur le curriculum et la culture

III) Curriculum et rationalité : L'approche philosophique de P.H.Hirst

A. Les fondements épistémologiques d'une éducation à vocation « libérale »
B. La structuration et la mise en oeuvre du curriculum
C. Elément pour une discussion des thèses de Paul Hirst : Théorie des formes de connaissances : Référence essentielle de la littérature pédagogique en GB mais peu acceptent

IV) Vers une approche sociologique du curriculum

A. La sociologie de l'éducation Britannique dans la décennie 1960-1970 : Continuité et transformation
B. Contenus et contextes d'enseignement : curriculum et société
C. Justification et perspective d'une nouvelle sociologie de l'éducation

V) Apports originaux de la « nouvelle sociologie » à la théorie du curriculum

A. Les implications sociales des « codes du savoir » selon Bernstein
B. Stratification des savoirs scolaires et structures sociales selon Young
C. Idéologie pédagogique, interaction sociales et savoirs scolaires

VI) « Nouvelle sociologie » et curriculum : développement et reconceptualisation

A. Critique sociologique de l'enseignement de la musique (G.Vulliany): hiérarchisation au sein de l'univers musical
B. La « reconceptualisation » marxiste de la « nouvelle sociologie »

VII) Les implications éducatives du pluralisme culturel

A. Education, peuple et cultures
B. Curriculum, culture et classes sociales
C. Les défis et les dilemmes du multiculturalisme

VIII) La justification du curriculum et la question du relativisme
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

A. Chapitre 1 : Curriculum et Culture

Les questions de la transmission de la culture depuis les années 60 sont les plus confuses et les plus cruciales. Valeur intrinsèque de la chose enseignée, l'éducation doit avoir un sens pour l'enseignant. Instabilité des programmes et cursus clair.
Pensée contemporaine se trouve dans une situation paradoxale :
- Elle ne peut pas se passer de l'idée de culture
- Elle ne peut s'appuyer sur elle comme une concept clair et opératoire

1. L'éducation, reflet et transmission de la culture

L'éducation et la culture ont une relation intime, organique, l'éducation est l'acquisition de compétence, de valeurs, de connaissances.
Le contenu transmis par l'éducation nous précède, nous surplombe et nous institue en tant que sujets humains.
Transmission de la culture = idée d'excellence, d'une valeur. , la transmission de la culture se fait par l'éducation.

2. Spécificité et sélectivité de la culture scolaire

Education scolaire suppose toujours une solution au sein de la culture et une réélaboration des contenus de cultures destinés à être transmis aux générations nouvelles. La culture s'élabore en fonction de la société, de l'interprétation que les personnes en ont.
L'école transmet de la culture. Chaque rénovation des programmes, de la pédagogie est une disparition de l'héritage.
Problème de la « sélection culturelle scolaire » qui varie selon les pays, les types d'élèves.

C'est le travail de la transposition didactique pour être assimilable par les jeunes générations. ()

Extraits

[...] Inspiration théorique de cette socio. Nouveau mode de pensée incompatible avec l’ancien destiné probablement à le supplanter. Problématique dominante : égalité des chances et déterminants sociaux de l’éducabilité. Les nouveaux sociologues disent que l’égalité des chances n’est pas importante, mais la question est sur les mécanismes de structuration et de circulation des savoirs sous-jacentes à cette différentiation des résultats et des cursus dans le monde scolaire Chapitre 5 : Apports originaux de la nouvelle socio à la théorie du curriculum. [...]


[...] Dans un cas : différences entre système éducatif entre différents pays, puis différences à l’intérieur de chaque pays. 1ère tache de l’éducation selon Fred Clarke, c’est que l’enfant se conforme à la culture au sein de laquelle il va grandir, l’école à le devoir d’inculquer les traditions qui reflète les plus l’esprit de la nation. Pays décolonisé : enseignement adapté. Deux critiques sur le concept de culture appliqué à la société et ses usages pédagogique. risque de réification de la culture, culture qui existeraient indépendamment des actions et des interactions des individus. [...]


[...] Justification du curriculum, sociologie et relativisme Qu’est ce qui mérite d’être enseigner ? Tout ce qui ne peut être enseigner : choix, variables selon le contexte, les ressources culturelles et péda. On n’enseigne pas la même chose et pas de la même façon en fonction du public. Les contenus transmis par l’école ne sont pas seulement des savoirs au sens strict, c’est aussi des valeurs, des attitudes morales e sociales des référentiels de civilisation. Conclusion : Une critique philosophique du relativisme sociologique : Williams : accès à la culture par le biais d’un curriculum identique à tous. [...]


[...] Contre une conception ethnocentrique de la culture musicale. Thèse : Enseignement de la musique repose sur une définition étroite de la compétence et de la culture musicale car elle privilégie de façon presque exclusive la tradition de la musique savante européenne. Pour Vulliamy, une telle définition revient à invalider l’expérience musicale effective de la majorité des élèves de l’école. La musique populaire moderne, est exclut des écoles, cette musique reflète les présupposés culturels des groupes socialement dominants. ii. D’une critique culturelle à une critique politique : Les savoirs scolaires sont des construction sociales : crédibilité lorsqu ‘elle correspondent aux intérêt de certains groupes sociaux. [...]


[...] Apparition d’une culture commune pour que cela soit possible. Pour lui si culture commune, deux refus : - Culture de masse (élitiste, conservatiste) - Culture bourgeoise Depuis toujours, la classe sociale dominante a un monopole de création et de contrôle en matière de culture. Mutation dans l’expérience collective du à une nouvelle classe sociale qui conquiert une position dominante dans la société. c. Les enjeux culturels et politiques du curriculum commun : Pour William, les contenus d’enseignement sont le produit d’une sélection effectuée au sein de la culture : On n’enseigne pas tout, l’éducation réalise une combinaison particulière sur certaines choses. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
21/12/2007
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
11 pages
Niveau
grand public
Consulté
26 fois

Informations sur l'auteur Nicolas F. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Ecole, université
TOULOUSE -...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Incipit
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006