Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Chaque dimanche, Joseph, dix ans, se présente à la réception des parents, espérant retrouver les siens.
La guerre est finie depuis quelques semaines.

Trois ans plus tôt, il était à Bruxelles avec sa mère, dont il compare la beauté à celle du soleil.
Ce jour-là, elle est anxieuse, et le dépose assez précipitamment chez la comtesse de Sully.
Dans la soirée, les deux parents de Joseph arrivent en larmes, parlant d'une rafle. Joseph est gêné des larmes de son père, petit tailleur, devant le comte et la comtesse.

La famille passe la nuit dans une chambre mansardée prêtée par le comte et la comtesse et, le lendemain après-midi, les parents s'absentent. Joseph ne les a plus revus depuis.

La comtesse s'occupe de l'enfant, l'aide à perfectionner son français et lui a interdit de parler yiddish. Il est persuadé que c'est la véritable éducation d'un noble. Lorsqu'il pose des questions sur ce que sont devenus ses parents, on lui répond qu'ils sont "à l'abri".

Soudain, survient la police belge, qui s'apprête à fouiller l'appartement suite à une dénonciation, et qui pose des questions sur l'enfant. La comtesse fait face avec assurance, menaçant les policiers de les faire sanctionner par la reine Elisabeth, qu'elle connaît personnellement.
Pour cette fois, Joseph est sauf, mais la comtesse ne peut pas le garder chez elle.

Elle fait appel au Père Pons, qui vient le chercher à bicyclette et l'emmène à trente-cinq kilomètres de Bruxelles, au village de Chemlay.

Là, Joseph est pris en charge par la première femme pharmacienne de Belgique, Mademoiselle Marcelle. Elle est affreuse, à faire peur ()

Extraits

[...] Il continue son étude comparée des religions avec le Père Pons. Les Américains ont débarqué en Normandie, la nouvelle se répand et rend les gens imprudents face aux Allemands. Mlle Marcelle est tellement heureuse de la défaite prochaine des Allemands que, pour la première fois de sa vie, elle entre à l'église, monte à l'orgue et se met à jouer l'hymne national belge. Les Allemands ne tardent pas à arriver, ils l'arrêtent, elle les insulte. Ils la torturent, fouillent chez elle et trouvent son matériel de falsification des papiers d'identité. [...]


[...] Trois ans plus tôt, il était à Bruxelles avec sa mère, dont il compare la beauté à celle du soleil. Ce jour-là, elle est anxieuse, et le dépose assez précipitamment chez la comtesse de Sully. Dans la soirée, les deux parents de Joseph arrivent en larmes, parlant d'une rafle. Joseph est gêné des larmes de son père, petit tailleur, devant le comte et la comtesse. La famille passe la nuit dans une chambre mansardée prêtée par le comte et la comtesse et, le lendemain après-midi, les parents s'absentent. [...]


[...] Puis, il lui révèle son secret. Pour cela, il soulève une dalle du sol et découvre une synagogue contenant toute une collection d'objets de culte juif. le Père Pons explique alors à Joseph que le premier grand collectionneur de l'humanité a été Noé : sachant que Dieu avait décidé de tout détruire sur la terre, il a mis à l'abri un couple de chaque espèce pour sauver la création. Le Père Pons fait de même : avec ce qu’Hitler veut détruire, il fait des collections ; il a ainsi une collection juive et une collection tzigane. [...]


[...] Joseph et Rudy font alors toutes sortes d'hypothèses : le Père Pons fait du marché noir ; ou plutôt, non, il fait de la Résistance. Pour les enfants, il est alternativement un monstre et un héros. Pour en avoir le coeur net, Rudy vole la clé de la chapelle. Les garçons s'y rendent en cachette et constatent qu'elle est entièrement vide. Le mystère reste entier. Une nouvelle fois, Joseph suit le Père Pons, la nuit. A la porte, il fait le signal. [...]


[...] Joseph ne sait pas de quoi il s'agit. C'est Rudy qui le renseigne, et à partir de là, Joseph comprend l'organisation du passage à la douche. L'été arrive. Tous les pensionnaires sont repartis dans leurs familles, sauf certains - les juifs, bien sûr- On joue, on se détend. C'est le tour des petits de passer à la douche. A ce moment-là, survient la Gestapo qui cherche un résistant. Un officier pénètre dans la salle de douche. Le Père Pons en perd tous ses moyens ; mais, l'officier détourne les yeux, glisse un billet de banque au Père et repart avec ses hommes. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
11/05/2011
Langue
français
Format
Word
Type
fiche de lecture
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
31 fois

Informations sur l'auteur Danièle H. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
littérature
Ecole, université
xxxxxxxxxxx...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Eric-Emmanuel Schmitt, "Le Sumo qui ne pouvait pas grossir"

«Le Sumo qui ne pouvait pas grossir, publié en 2009 s'intègre dans ce qu'Eric-Emmanuel Schmitt appelle Le Cycle de l'Invisible. Cette appellation regroupe certaines de ses oeuvres, inspirées et construites autour...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2010
Eric-Emmanuel Schmitt, "Le Visiteur"

«Eric Emmanuel Schmitt est sans doute aujourd'hui l'un des auteurs de théâtre les plus joués dans le monde et l'un des romanciers les plus traduits. Ce succès pourrait être un effet de mode mais il correspond sans dout...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2010
Eric-Emmanuel Schmitt, "La nuit de Valognes"

«Éric-Emmanuel Schmitt, né le 28 mars 1960 à Sainte-Foy-Lès-Lyon, est un écrivain et dramaturge d'origine française installé à Bruxelles depuis 2002. Ayant obtenu la naturalisation belge en 2008,...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Eric-Emmanuel Schmitt, "La Part de l'autre" : résumé

«Adolf Hitler était un adolescent dont le rêve était de devenir peintre. Cet enfant orphelin fut choqué au moment où le jury de l'École des beaux-arts de Vienne décida de le refuser. Du coup, il se retro...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2010
Le visiteur d'Eric Emmanuel Schmitt

«... Nous sommes à Vienne dans le cabinet de Freud après l'annexion de l'Autriche par Hitler. Anna Freud est seule avec son père dans la pièce. Elle lui parle des exactions commises par les nazis viennois contre les juifs...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Amélie Nothomb, Stupeur et tremblements, Incipit
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006