Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) En quoi le poème est un genre

A. Langage précis
B. Visée du poème
C. Liberté du sujet

II) Lacunes du poème par rapport au théâtre/roman

A. Les personnages, grands absents de la poésie
B. La perte du détail, de l'approfondissement
C. Forme stricte du poème, entrave à la liberté d'écrire

III) La poésie : un genre idéal ?

A. La poésie en prose
B. Théâtre poétique
C. "Parce que la forme est contraignante, l'idée jaillit plus intense"

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dans ses Promenades Littéraires, Rémy de Gourmont écrit : " En somme, il n'y a qu'un seul genre en littérature : le poème. Tout ce qui n'est pas poème n'est rien du tout." Avec cette assertion univoque, Rémy de Gourmont veut redorer le blason de la poésie, qui paraît en deçà des "archi" genres comme le roman ou le théâtre. Souvent délaissée car trop mystérieuse, secrète, et hermétique, la poésie apporte cependant une lecture nouvelle et presque interactive du lecteur. La sensibilité et l'imagination de ce dernier sont des qualités attendues par les poètes. Or ici, on voit se dessiner un paradoxe : ce n'est pas de la poésie que parle Rémy de Gourmont, mais du « poème ». Il oppose donc le concept extrêmement général qu'est le « genre » au symbole de la singularité, de la particularité qu'est le poème et c'est ici que réside la difficulté de la citation. A cela s'ajoute l'excès indéniable de la deuxième partie de la citation qui enlève toute crédibilité et surtout toute valeur aux autres genres. Il sera alors intéressant de se demander si les poèmes suffisent vraiment à toute la littérature : dans un premier temps en étudiant en quoi le poème est un genre à travers trois caractéristiques spécifiques au poème, qui rassemblées peuvent constituer un genre (langage, visée et liberté du sujet). Puis nous verrons les lacunes du poème par rapport à un roman ou à une pièce de théâtre, et déduirons ainsi que la poésie nécessite les autres genres. Enfin nous nous demanderons ce qui pourrait faire de la poésie un genre idéal, au sens ou l'entend Rémy de Gourmont, ou quand la poésie rencontre la prose. ()

Extraits

[...] Pierre magique ! C’est cette façon de faire du poème une entité, un sujet d’expression qui s’écrit dans l’instant, dont l'objet, par sa concision, n'est adapté qu'au poème, que l’on peut dire en somme, il n’y a qu’un seul genre en littérature : le poème Chaque poème s’inscrit dans une sorte d’unité qui le classe dans le genre poétique : il est inutile de s’attarder sur le fait que tous les poèmes sont régis par une versification codifiée, et une prosodie indispensable, ce qui les regroupent automatiquement dans un seul et même genre : la poésie. [...]


[...] La poésie peut en effet s'accoupler avec les autres genres, peut-être pour former un genre " idéal". Ainsi on peut s'attarder sur Illumination de Rimbaud, un recueil de poèmes en prose, et en particulier sur un des plus beaux poèmes : "Aube". On sent dans ce poème la puissance de la poésie à travers l'envie de dépassement du réel : le poème est construit sur l'entre deux, la transition, à l'image de l'aube. La distinction entre réel et rêve est donc difficile à établir, et bien que le poème ne comporte aucun système de rime, ni de versification, la sensibilité poétique n'échappe pas au lecteur : " J'ai marché, réveillant les haleines vives et tièdes, et les pierreries regardèrent, et les ailes se levèrent sans bruit. [...]


[...] Il est indéniable qu'ils manquent au poème. Tout d’abord parce que le poème est trop succinct pour développer un scénario avec des personnages, et ensuite parce que les personnages pour prendre toute leur importance nécessite d’être approfondi dans un portrait psychologique. Or cela n’arrive que très rarement dans la poésie. Les personnages sont souvent, non les protagonistes de l’histoire, mais ceux à qui l’on s’adresse : on peut alors penser à Marie pour Ronsard, ou Elsa pour Aragon, ces personnages qui n’ont dans le poème qu’une existence de muse, sans avoir réellement d’impact sur le scenario du poème. [...]


[...] " Et c'est réellement en cela que la poésie sous une autre forme ne peut pas révéler le secret qu'elle enferme. C'est cette forme stricte, du sonnet, de l'alexandrin, du schéma de rime, qui propulse son sens. Dans Petits poèmes en prose, Baudelaire écrit un double de " L'invitation au voyage " des Fleurs du Mal. Tout comme pour " L'Horloge" que nous avons vu précédemment, la description du paysage du voyage est plus longue, plus détaillée. Mais ces détails dispersent l'attention, et l'idée du pays "jaillit" moins intensément. [...]


[...] Jean Cohen définit cela par le terme d’ impertinence dans le langage poétique. Verlaine applique ce principe dans la suite du poème : Le bleu fouillis des claires étoiles Dans une poésie plus moderne, Apollinaire décide en 1913 de supprimer toute ponctuation de ses poèmes pour ainsi lutter contre la fixité du sens, et laisser communiquer les mots : cela donne ainsi ces vers particulier, aux sens multiples : Les mains dans les mains restons face à face /Tandis que sous /Le pont de nos bras passe/Des éternels regards l'onde si lasse Les blancs typographiques participent de ce brouillage de sens, et font partie du langage poétique ; on le voit évidemment dans Un coup de dé de Mallarmé, qui pensait qu’il fallait laisser l’initiative aux mots de la poésie. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
02/02/2011
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
7 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur Eugénie M. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Céline, "Voyage au bout de la nuit", "La pourriture du monde colonialiste"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2008