Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Le bon sauvage opposé à l'homme civilisé

A. Vers une moralité ?
B. Un conte sans morale

II) La conversion du Huron

A. Un héros bon au sens voltairien...
B. Cesser d'être sauvage comme condition au statut d'homme "bon"

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

C'est par le biais des contes que Voltaire, selon des procédés qui lui étaient propres, critiquait les abus de la société de son temps. Ainsi, en 1759, à l'occasion d'une critique satirique de l'optimisme, son héros naïf (Candide ou l'optimisme) terminait son périple par cette réflexion : "il faut cultiver notre jardin".

A propos de L'Ingénu, édité en 1767, René Pomeau affirme : "si l'on devait dégager de ce conte de L'Ingénu une moralité, on pourrait dire que le sauvage ne devient vraiment "bon" qu'à condition de cesser d'être sauvage".

L'affirmation est étonnante d'abord au regard du conditionnel "si" qui suppose l'absence d'une moralité implicite, là où le conte, au contraire se termine par "malheur n'est bon à rien"» et ensuite dans sa forme antithétique du "sauvage" qui cesse "d'être sauvage", nous laissant face à une impossibilité.

Après avoir expliqué la notion de "bon sauvage" au dix-huitième siècle et spécifié l'apparente moralité de la fin du conte, il s'agira de montrer comment le Huron devient "bon" et ce que ce changement implique comme paradoxe, confirmant ainsi l'antithèse de René Pomeau (...)

Extraits

[...] En effet, Voltaire, «n’avait guère d’illusion sur la bonté naturelle de l’homme» affirme Levi Zvi dans l’Ingénu ou l’anti-Candide (Studies on Voltaire and on the eighteenth centuries) qui voit dans les chapitres de l’embastillement des «bréviaires de la pensée de Voltaire». Ce dernier a par ailleurs critiqué la position de Rousseau qui affirmait : nature a fait l’homme heureux et bon, mais la société le déprave et le rend misérable». Même si l’auteur du Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes ne croyait pas en l’existence de l’homme naturel, il a présenté un réquisitoire contre la société et les progrès qui pervertissent les hommes et le dégradent. [...]


[...] Dénoncée au dix-neuvième siècle, cette «mutilation» d’une certaine connaissance conduira à la réhabilitation de l’intuition par des philosophes tels que Bergson. [...]


[...] mais j’ai perdu la mienne». Cependant, ce changement suppose une disposition d’esprit le rendant possible et qu’énonce le paradoxe de la citation de René Pomeau. En effet, le sauvage doit «cesser d’être sauvage». Une antithèse, s’il en est et qui interroge sur son sens. Devenu officier, au dernier chapitre, l’Ingénu paru sous un autre nom à Paris» nous dit le récit. Il s’agit bien là d’une «dénaturation», de celui qui n’est même pas nommé et perd ainsi son identité. [...]


[...] Avec Voltaire, le «sauvage» se civilise et contrairement à la dégradation que propose Rousseau, il présente cette éducation comme une perfection des qualités du Huron. Le «bon sauvage» ne le devient donc ne naît pas sauvage, on le devient qu’après une éducation philosophique, arme contre tous les préjugés, dénoncés sous la plume de nombreux écrivains du dix-huitième siècle. Il est à noter que cette lutte, pour nécessaire qu’elle fut à conduit à un autre préjugé, celui de la raison qui exclut d’office ce que l’intelligence humaine ne saurait appréhender, reniant les œuvres de l’imagination. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
21/09/2010
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Sylvie M. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Voltaire, "L'Ingénu" : "Le bon sauvage" selon René Pomeau

«C'est par le biais des contes que Voltaire, selon des procédés qui lui étaient propres, critiquait les abus de la société de son temps. Ainsi, en 1759, à l'occasion d'une critique satirique de l'optimisme, so...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2010
Morizot Raymonde, Voltaire dérange toujours

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   278 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006