Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Un monologue tragique

A. Une construction rigoureuse
B. Une véritable catharsis (purification)
C. Vers la nécessaire acceptation de soi

II) L'absurde paradoxe de la condition humaine

A. Disparition de la linéarité du temps
B. La fin des certitudes
C. La mort comme unique gage de valeur de la vie

III) Une paix salvatrice

A. L'accès à une nouvelle conscience
B. La possibilité du bonheur
C. Un attachement viscéral à la vie
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dans la première partie, on remarque une utilisation de discourt indirect liber. Par exemple : "Que m'importait la mort des autres ?" car le temps est à l'imparfait et la phrase est interrogative. Ce qui nous fait entendre la voix même de Meursault. Cela rend la révolte encore plus vivante, violente.

Il y a un effet de réel très net avec cette interruption "Comprenait" p182 avec les points de suspensions qui mime l'étouffement qu'il ressent.
Dans la première partie nous avons un champ lexical de la révolte alors que dans la seconde c'est celui de la paix ()

Extraits

[...] Vers la nécessaire acceptation de soi. Nous avons une affirmation de soi très violente : pronom à la première personne Moi, je j’avais eu raison, j’ai raison, j’ai toujours raison . Face à sa culpabilité, il renvoi la faute sur les autres. Dans la seconde partie, c’est l’acceptation de soi qui commence et moi aussi je me sentais prêt a tout revivre comme si cette grande colère m’avait purgé le moral Libéré de ces mauvaises passions, il est enfin libre. [...]


[...] Mais cela met Meursault hors de lui, puis il a une révélation qui lui permet enfin de trouver le bonheur. Problématique : Comment le roman s’achève-t-il dans l’apothéose de la paix retrouvée ? Un monologue tragique. Une construction rigoureuse. Construction en deux parties, très nettement séparées. Du début du passage Alors, il a disparu p180 jusqu’à lui parti la fin), L’aumônier est présent dans la première partie et après il n’est plus là. Cela reflète une opposition entre l’homme confronté à autrui et l’homme seul a lui-même. Dans la première partie, on remarque une utilisation de discourt indirect liber. [...]


[...] Et il comprend enfin les derniers actes de sa mère (fiancé à l’hôpital) et il se compare à elle moi aussi je me senti prêt a tout revivre. La possibilité du bonheur. C’est ça qui le rapproche de sa mère. De découvrir que l’on peut être heureux quand on va mourir. Libéré de l’attente et de la crainte de la mort, que la vie devient possible jouer à recommencer Le bonheur passe par l’acceptation de la mort, l’absurdité de la vie, de la notion de tout ce qui se termine, et donc aussi par une forme de renoncement du rêve. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
19/01/2010
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
9 fois

Informations sur l'auteur Coralie A. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Albert Camus, "L'Etranger", Apologue : commentaire

«Dans la première partie, on remarque une utilisation de discourt indirect liber. Par exemple : "Que m'importait la mort des autres ?" car le temps est à l'imparfait et la phrase est interrogative. Ce qui nous fait entendre la voix m&eci...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2010
Dissertation sur le rôle de la littérature dans le débat d'idées

«Comme Voltaire qui déclarait « J'écris pour agir », Victor Hugo et Albert Camus à travers des genres littéraires aussi différents que l'essai, la poésie ou encore une forme de journal intime et, malgré un siècle d'écart, prennent la plume pour, à leu...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2007
Par quels moyens les textes littéraires peuvent-ils alors se révéler particulièrement puissants pour défendre une cause ?

«[...] Afin de défendre une cause, l'auteur peut décider d'impliquer directement le lecteur, en l'amenant à prendre parti, en l'interpellant, en faisant appel à sa raison ou en l'émouvant... Chaque auteur choisit l'u...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2012
Glossaire pour le Baccalauréat

«Absurde : C'est le sentiment que notre existence et la marche du monde n'ont pas de sens. Cette notion est présente essentiellement dans la littérature des années 1940-1950.Accumulation : énumération de ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   27 pages   |   publié en 2010
Aspects de l'épitexte de l'oeuvre de Claude Simon

«Qu'est-ce que l'oeuvre ? L'hypothèse de ce travail est qu'elle n'est pas uniquement constituée de l'ensemble des romans rangés sous cette rubrique mais aussi par tous les discours qui accompagnent la production littéraire ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Mémoire  |   fr  |   .pdf  |   307 pages   |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007