Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Analyse du sujet

Introduction

I) L'argent est un objet irremplaçable qui vaut plus que tous les autres

A. Les écus d'or d'Harpagon. La thésaurisation
B. L'argent donne le pouvoir
C. L'argent et les valeurs morales

II) Un outil d'échange subordonné à des fins désintéressées

A. L'argent sert les sentiments
B. Le pouvoir de l'argent dépend de son détenteur
C. Le don / La générosité

III) L'argent, l'imaginaire et l'illusion

A. L'avarice et l'illusion
B. La comédie
C. La folie
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

L'argent est un outil irremplaçable dans les fonctions d'échange qui fondent la société. Sa qualité de mesure rationnelle de la valeur des biens, sa fluidité qui lui permet de se transformer en toute chose, expliquent l'importance qu'il a prise dans la vie des individus qui ne peuvent en faire abstraction. Valère, dans L'Avare de Molière affirme ironiquement : « Oui, l'argent est plus précieux que toutes les choses du monde », traduisant ainsi l'idée fixe d'Harpagon. Nous pouvons nous interroger sur le poids de cette phrase dans la comédie.
Toute l'action et toutes les préoccupations des personnages sont orientées par ce désir d'argent. Est-ce à dire qu'il représente, même si c'est sur le mode de la satire, la fin de l'existence et qu'il peut se substituer à « toutes les choses du monde » ? Pourtant l'argent n'est en soi qu'un médiateur, vide de signification, tant qu'il n'est pas échangé contre des objets dont il mesure la valeur. Nous verrons comment il se charge d'une importance démesurée dans la pièce de Molière. Mais nous verrons aussi qu'il n'est conçu par la plupart des personnages que comme un outil d'échange subordonné à des fins désintéressées. Enfin, nous montrerons comment l'argent, par sa double nature, matérielle et virtuelle sollicite l'imaginaire au point d'abolir la réalité.

I) L'argent est un objet irremplaçable qui vaut plus que tous les autres

A) L'argent est un objet précieux au XVIIème siècle dans la mesure où il est une substance précieuse, d'or ou d'argent, et donc en soi, objet de fascination. C'est sa cassette pleine de 10000 écus d'or qui déclenche une crise aiguë d'avarice chez Harpagon. Les autres réalités financières auxquelles il s'adonne semblent plus déterminées par la lésine que par la cupidité. Il veut marier sa fille « sans dot », organiser un banquet sans vin ni mets savoureux, priver ses chevaux de nourriture ()

Extraits

[...] II Un outil d'échange subordonné à des fins désintéressées Pourtant l'argent n'est qu'un médiateur dont la valeur, fût-elle sous la forme d'écus d'or, ne se mesure qu'à celle du bien qu'il permet d'obtenir, lequel est chargé de qualités non monnayables. Aussi son pouvoir est-il soumis à des jugements de valeur sur lesquels il n'a pas de prise. Les jeunes gens désirent se procurer de l'argent à des fins sentimentales. Si Harpagon estime au-dessus de tout sa cassette, il n'en va pas de même pour les autres personnages de la pièce. [...]


[...] Les autres réalités financières auxquelles il s'adonne semblent plus déterminées par la lésine que par la cupidité. Il veut marier sa fille sans dot organiser un banquet sans vin ni mets savoureux, priver ses chevaux de nourriture. Cacher ses écus est la principale préoccupation d'Harpagon. Il envie qui a tout son fait bien placé p.25), se méfie des coffres-forts, franche amorce à voleurs Les espèces sonnantes et trébuchantes sont à elles-mêmes leur propre fin. L'argent tire aussi sa valeur propre du fait de conférer à son possesseur des qualités qui lui font défaut. [...]


[...] Le pouvoir de l'argent n'existe pas sans la justice et la confiance qui fondent la valeur de l'argent en tant que monnaie d'échange. L'argent ne peut empêcher l'exercice du libre-arbitre des partenaires de l'échange. L'échange de biens implique le don. Marcel Mauss a montré comment dans les sociétés primitives le don était le principe même des relations sociales. La splendeur des cadeaux et des sacrifices consentis en faveur de ses hôtes conférait au donateur une supériorité sociale et morale qui ne pouvait s'équilibrer qu'au prix d'un contre-don plus spectaculaire. [...]


[...] Valère, dans L'Avare de Molière affirme ironiquement : Oui, l'argent est plus précieux que toutes les choses du monde traduisant ainsi l'idée fixe d'Harpagon. Nous pouvons nous interroger sur le poids de cette phrase dans la comédie. Toute l'action et toutes les préoccupations des personnages sont orientées par ce désir d'argent. Est-ce à dire qu'il représente, même si c'est sur le mode de la satire, la fin de l'existence et qu'il peut se substituer à toutes les choses du monde ? [...]


[...] Harpagon peut marier ses enfants à de riches partis sans se préoccuper de leurs vœux, réduire au silence ses valets qui réclament bien de l'argent pour exécuter les ordres de leur maître. L'argent achète aussi l'amour. Harpagon peut prétendre au mariage avec Mariane, grâce à l'entremetteuse Frosine, qui négocie pour lui l'amour de la jeune fille démunie, sans ressources, et donc à la merci de l'homme qui lui donnera un statut social. Hélas ! suis-je en pouvoir de faire des résolutions ? Et, dans la dépendance où je me vois, puis-je former que des souhaits ? [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
28/09/2011
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur Boris C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Molière, "L'Avare" : résumé des scènes et citations

«Scène 4 : Harpagon a caché dans le jardin 10 000 écus récemment reçus et pense que ses enfants complotent pour le voler. Il demande son avis sur Mariane à Cléante puis annonce qu'il veut l'épous...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2009
Le corps humain dans les expressions imagées de la langue française

«L'influence du corps humain dans les locutions imagées de la langue française a toujours été présente, sauf à une période que j'évoquerai plus loin. Toute conversation familière et bien d...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   123 pages   |   publié en 2010
Morizot Raymonde, L'Autobiographie chez Voltaire

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   358 pages   |   publié en 2007
Vander Motte Christiane, Chronique d'un harcèlement littéraire

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   732 pages   |   publié en 2007
Thèse de doctorat : le roman de cape et d'épée d'A. Dumas

«Thèse de Littérature Française sur le Roman de Cape et d'Epée d'Alexandre Dumas....»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   526 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Céline, "Voyage au bout de la nuit", "La pourriture du monde colonialiste"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   5 pages   |   publié en 2008