Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les liens de la rêverie et du réel

A. Une opposition d'"humeur"
B. L'influence du réel

II) La rêverie, source d'inspiration poétique

A. Le manque d'inspiration
B. L'émergence de l'écriture poétique

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

Victor Hugo (1802-1885) est considéré comme le plus important des écrivains romantiques de la langue française, ayant contribué, tout comme Baudelaire, au renouvellement de la poésie et de la littérature. Sous le Second Empire, opposé à Napoléon III, il s'exile après le coup d'État du 2 décembre 1851 qu'il condamne vigoureusement pour des raisons morales. Il fait partie des quelques proscrits qui refusent l'amnistie décidée quelques temps après, disant « Et s'il n'en reste qu'un, je serai celui-là ».
Pourtant, il n'a que 24 ans à peine lorsqu'il publie Les Orientales, recueil de quarante-et-un poèmes marqué à la fois par son désir de liberté dans l'expression poétique et littéraire et par la fascination de son époque pour l'exotisme flamboyant d'un Orient méconnu.
"Rêverie" est un poème composé de trois sizains d'alexandrins aux rimes suivies puis embrassées qui d'une part démarque, tout en soulignant leurs similitudes, la rêverie du réel, et d'autre part traduit l'influence de la même rêverie sur l'inspiration poétique.

I- Les liens de la rêverie et du réel

a- Une opposition d'« humeur »

Dans ce poème, Victor Hugo oppose assez nettement l'exaltation de la rêverie à la déception du réel.

- Un réel décevant
Cette description péjorative tient à :
> la mise du réel sous le signe de la détérioration (Cache, vers 2 ; disparaît, vers 3 ; décline, vers 5) ()

Extraits

[...] c’est l’heure où l’horizon qui fume Cache un front inégal sous un cercle de brume ; L’heure où l’astre géant rougit et disparaît. Le grand bois jaunissant dore seul sur la colline : 5 On dirait qu’en ces jours où l’automne décline, Le soleil et la pluie ont rouillé la forêt. Oh ! qui fera surgir soudain, qui fera naître, Là-bas, - tandis que seul je rêve à la fenêtre, Et que l’ombre s’amasse au fond du corridor, - 10 Quelque ville mauresque éclatante, inouïe, Qui, comme la fusée en gerbe épanouie, Déchire ce brouillard avec ses flèches d’or : Qu’elle vienne inspirer, ranimer, ô génies ! [...]


[...] de l’ailleurs flamboyant, spatial (Quelque ville mauresque, vers 10) ou imaginaire (génies, vers 13 ; magique, vers 15 ; fées, vers 17). L’influence du réel Pourtant, la rêverie s’inspire de la réalité, faisant ressortir : - les mêmes couleurs Le réel et la rêverie sont peints avec des couleurs chaudes : rougit (vers jaunissant (vers dore (vers rouillé (vers éclatante (vers 10) et or (vers 12) - la même musique Le rythme binaire est récurrent, tant pour évoquer le réel (rougit et disparaît, vers 3 ; Le soleil et la pluie, vers que la féerie (éclatante, inouïe, vers 10 ; inspirer, ranimer, vers 13). [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
13/10/2011
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Consulté
15 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Victor Hugo, "Les Orientales", "Clair de lune"

«La condition féminine et la question sexuelle font partie des thèmes centraux de la littérature française et ont toujours fait l'objet des préoccupations des mondains depuis la Renaissance et l'apparition d'un mouve...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2009
Victor Hugo, "Les Orientales", "Rêverie" : commentaire composé

«Les Orientales est un recueil de poème dont est issu Rêverie. En pleine période de guerre, les romantiques cherchent à dénoncer l'horreur de celle-ci à travers leurs oeuvres. Influencé...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2012
Hugo, "Les Orientales", "Les Djinns"

«Jusqu'à la fin du 18ème, l'originalité n'est pas très prisée chez les poètes et écrivains. De fait le talent d'un artiste se voit à la façon par laquelle il réussit à plier ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Baudelaire, "Les Fleurs du Mal", "Tableaux parisiens", "Paysage" : commentaire linéaire

«Commentaire linéaire niveau Lycée sur le poème "Paysage", paru dans la seconde édition des Fleurs du Mal de Charles Baudelaire en 1861, et qui ouvre la section des "Tableaux parisiens". ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .pdf  |   9 pages   |   publié en 2012
Victor Hugo, "Novembre", extrait : commentaire

«A travers ce poème, nous remarquons que l'Orient relève assez nettement d'une espèce de théâtralisation du monde. En effet, Hugo nous fait défiler en virtuose et à travers les énumérations...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Sartre, "Les Mots", "Le jardin d'enfants"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   4 pages   |   publié en 2008