Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Un érotisme scandaleux

A. Une danse marquée par l'érotisme
B. Un blasphème
C. Une allégorie versifiée de Jeanne Duval

II) Une transmutation poétique

A. Les correspondances horizontales
B. Les correspondances verticales

III) Un constat d'échec

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

"Les Bijoux" était initialement inclus dans la section Fleurs du Mal qui complète, avec "Tableaux parisiens" et "Le vin", le triptyque des tentatives de réponse au spleen évoqué dans la forme d'exposition du recueil que constitue la première section, "Spleen et idéal". Composé en 1842 et publié en 1857 dans la première édition du recueil, ce poème au lyrisme brûlant et provocant peut être interprété selon d'autres voies que celle à laquelle son érotisme marqué nous convie. Rappelant le goût de l'auteur pour le « Beau bizarre », il peut en effet être lu comme une « méditation poétique ».

I- Un érotisme scandaleux

À l'instar d'autres poèmes du recueil, comme "La Chevelure" (XXIII), le corps de la femme sert ici aussi de prétexte à l'évasion. Mais les détails physiques et posturaux érotiques de la description ainsi que la référence religieuse provocatrice expliquent le retrait de l'« épave » de l'édition originale.

a- Une danse marquée par l'érotisme

Dans un poème provoquant sciemment le lecteur par des références érotiques témoignant du pouvoir de la femme, Baudelaire semble dépeindre la danse de séduction de l'esclave noire pour son maître, même s'il inverse lesles dominant / dominé et les met en évidence par l'enjambement vers 3-4 : l'air vainqueur / Qu'ont dans leurs jours heureux les esclaves des Maures. Il rejoint là le thème de la danse orientale envoûtante alliant la nudité et des bijoux qui rehaussent la beauté féminine (la danse de Salomé dans Hérodias, Flaubert) ()

Extraits

[...] La danse de séduction est exécutée pour faire sortir le poète de sa contemplation solitaire : S’avançaient plus câlins que les anges du mal (vers 21) suggérant alors l’inspiration satanique du poète. III- Un constat d’échec Le dernier quatrain du poème va permettre à Baudelaire de témoigner la douloureuse impuissance créatrice du poète : la Beauté a souvent la froideur du marbre (Polis comme de l’huile, vers 18). Et la lampe s’étant résignée à mourir, Comme le foyer seul illuminait la chambre , Chaque fois qu’il poussait un flamboyant soupir, Il inondait de sang cette peau couleur d’ambre ! [...]


[...] En effet, il considère la nature comme laide, par définition et la beauté comme artificielle. Les Bijoux était initialement inclus dans la section Fleurs du Mal qui complète, avec Tableaux parisiens et Le vin, le triptyque des tentatives de réponse au spleen évoqué dans la forme d’exposition du recueil que constitue la première section, Spleen et idéal. Composé en 1842 et publié en 1857 dans la première édition du recueil, ce poème au lyrisme brûlant et provocant peut être interprété selon d’autres voies que celle à laquelle son érotisme marqué nous convie. [...]


[...] Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté, D’un air vague et rêveur elle essayait des poses Et la candeur unie à la lubricité Donnait un charme neuf à ses métamorphoses. Et son bras et sa jambe, et sa cuisse et ses reins, Polis comme de l’huile, onduleux comme un cygne, Passaient devant mes yeux clairvoyants et sereins ; 20 Et son ventre et ses seins, ces grappes de ma vigne, S’avançaient plus câlins que les anges du mal, Pour troubler le repos où mon âme était mise, Et pour la déranger du rocher de cristal, Où calme et solitaire elle s’était assise Je croyais voir unis pour un nouveau dessin Les hanches de l’Antiope au buste d’un imberbe, Tant sa taille faisait ressortir son bassin. [...]


[...] C’est une relation dominant / dominé qui apparaît également dans d’autres poèmes de l’auteur, notamment Hymne à la beauté (XXI) qui reprend d’ailleurs bien des thèmes de ce poème (danse, ventre, bijoux, ambivalence ) - la poésie au-delà de la morale : la candeur unie à la lubricité (vers 15). Dans cette ambivalence que Baudelaire revendique, la femme est une image de la création poétique. D’ailleurs l’ambre (vers non la résine fossile de couleur jaune pâle utilisée pour la fabrication d’objets ornementaux (ambre jaune), semble être ici un parfum aphrodisiaque en même temps que mystique (ambre grise, concrétion intestinale du cachalot). [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
30/09/2011
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Baudelaire, "Les Fleurs du Mal" : la symbolique des animaux et de la nature

«Le bestiaire est un "ensemble de représentations animales" selon la définition de l'encyclopédie Encarta. L'imagerie animale a été utilisée à de nombreuses reprises (religion, mythes etc.) car...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2011
Charles Baudelaire, "Les Fleurs du Mal" : fiche de lecture

«A la différence de Victor Hugo, Baudelaire n'a pas égrené sa production poétique tout au long d'une vie. Sa vie a été très brève. En tant que poète, Baudelaire a ramassé en un seul...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2009
Baudelaire, "Fleurs du Mal", "Les Bijoux" : étude analytique du poème

«"Les Bijoux" était initialement inclus dans la section Fleurs du Mal qui complète, avec "Tableaux parisiens" et "Le vin", le triptyque des tentatives de réponse au spleen évoqué dans la forme d'exposition d...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2011
Anthologie sur l'érotisme dans "Les Fleurs du Mal" de Baudelaire

«Anthologie niveau Lycée sur l'érotisme dans Les Fleurs du Mal de Baudelaire. Elle présente les poèmes "Une charogne", "Le serpent qui danse", "Les bijoux", "Le léthé" et "La chevelure" et les associe...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2009
Baudelaire, "Le serpent qui danse", tiré de "Les Fleurs du Mal"

«Non seulement on retrouve dans Le serpent qui danse une thématique commune mais également un vocabulaire identique : les mots « marcher ; danser ; serpents ; au bout d'un bâton ; cadence » sont ainsi repris. ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   14 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007