Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les caractéristiques du mal de vivre
II) Le rôle ambivalent de la femme aimée
III) L'explication du titre

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

() Dans ce sonnet, nous trouvons un registre épidictique. En effet, le poète semble faire à la fois l'éloge et le blâme de cette femme. En réalité c'est le blâme qui domine, car si elle est l'inspiratrice de ce sonnet, il ne la considère pas et parle d'elle avec beaucoup d'ironie. Elle le questionne donc, le lecteur peut penser qu'elle est affectueuse et tendre. Mais très vite, le poète lui impose le silence. Il utilise de nombreuses exclamatives ; nous en trouvons (v.5 ; v.7 ; v.8 ; v.9 ; v.10 ; v.14). Il utilise également l'impératif avec la répétition "Taisez-vous !" (v.8-9). Ces deux vers se font écho. Le poète parle à cette femme comme à un enfant : les ordres mettent en relief le côté enfantin de la femme aimée (v.9). Cette femme se trouve dans l'incapacité de comprendre la gravité et la profondeur du mal du poète ; elle est trop légère. Le poète déçu par l'incompréhension de la femme aimée, reste cependant auprès d'elle ; et dans le dernier tercet (le relire), nous remarquons que sa tonalité est plus suppliante. Le terme "mensonge" est mis en italique pour marquer l'insistance. Malgré sa déception, le poète veut maintenir l'illusion. Le mot "mensonge" est repris par les termes "songe" et sommeiller (v.13-14) ()

Extraits

[...] E n effet, une phrase interrogative inaugure la strophe. Elle est mise entre guillemet (v.1 et v.2). Madame Sabatier s’interroge sur la tristesse du poète, elle ne comprend pas pourquoi cet homme amoureux d’elle éprouve une telle mélancolie. Elle utilise une comparaison, une image forte et sauvage évoquant un cœur dur et désolé. Le poète répond au vers 3 avec la présence d’un tiret en nommant son mal moral (v.4) Vivre est un mal car pour lui l’existence en soi est douloureuse. [...]


[...] Dans ce sonnet la femme est au départ aimée, elle a un rôle relativement tendre et spontanée, mais peu à peu le poète la dévalorise et toutes ces remarques élogieuses deviennent ironiques. Elle représente pour le poète un comportement typiquement féminin. Conclusion Générale : Comme souvent dans le sonnet Baudelairien, le spleen colore l’expression poétique. Le poète exprime une humeur noire, dépressive, et la déception de ses rencontres. Il présente donc de la femme qui pourrait être idéale, une image ambivalente ou duelle. [...]


[...] Et, bien que votre voix soit douce, taisez-vous ! Taisez-vous, ignorante ! âme toujours ravie ! Bouche au rire enfantin ! Plus encor que la Vie, La Mort nous tient souvent par des liens subtils. Laissez, laissez mon coeur s'enivrer d'un mensonge, Plonger dans vos beaux yeux comme dans un beau songe, Et sommeiller longtemps à l'ombre de vos cils ! Charles BAUDELAIRE (1821-1867) Introduction : Ce sonnet a été composé en 1860 c’est à dire pour la deuxième édition des Fleurs du Mal qui paraîtra en 1861. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
18/05/2010
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
2 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Julien N. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Baudelaire, "Semper Eadem" : commentaire

«(...) Dans ce sonnet, nous trouvons un registre épidictique. En effet, le poète semble faire à la fois l'éloge et le blâme de cette femme. En réalité c'est le blâme qui domine, car si elle est l'i...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2010
Baudelaire, "Les Fleurs du Mal", "Semper eadem" : commentaire

«Sonnet composé en 1860. La destinataire « la belle curieuse », « l'ignorante » est Madame de Sabatier. Elle fut l'inspiratrice de Baudelaire de 1852 à 1857, époque à laquelle elle passa un rô...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2010
Charles Baudelaire, "Les Fleurs du Mal", Poème XLII : étude analytique

«Introduit par l'anaphore de la locution verbale "Que diras-tu "(vers 1 et 2), il montre bien l'importance pour le narrateur de parler à cette femme. Ainsi, la description que le poème fait d'elle se révèle être une v...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2011
Baudelaire, "Les Fleurs du Mal", poème XLII : étude analytique

«La première des six sections, intitulée "Spleen et idéal", est de loin la plus fournie, ne comptant pas moins de quatre-vingt-cinq poèmes. Elle constitue une forme d'exposition : c'est le constat du monde réel tel q...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2011
Baudelaire, "Les Fleurs du Mal", "Semper aedem" : commentaire

«- énonciation déroutante : le poète veut nous étourdir dans le labyrinthe de ses pensées. Il apparaît à la 2ème personne, interlocuteur d'une 1ère personne, mais remise au rang de 2è...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2010

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Molière, Dom Juan, Acte 1 scène 1
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2006