Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) L'apparence d'une prière

A. Le lexique religieux
B. Une prière avortée

II) Une métaphore filée du vide

A. La description d'un lieu anormal
B. Une versification suggestive
C. Un poète mélancolique

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Sous le couvert de l'aura liturgique du titre, Baudelaire donne à son poème l'apparence d'une prière. En effet, le titre reprend les premières paroles latines du psaume 130 de la Bible, récité lors de la prière des morts : "De profundis clamavi ad te, Domine" (Des profondeurs, je criais vers Toi, Seigneur). Dès lors, le lecteur comprend le caractère funèbre de cette prière ()

Extraits

[...] Conclusion Baudelaire réussit l’exploit de faire un poème sur le vide et l’ennui. L’exploitation de la forme du sonnet est remarquable, mise au service du néant avec un appauvrissement des sonorités, une versification suggestive, un appauvrissement des rimes et des enjambements. De plus, il faut y adjoindre le faux retournement à la jonction entre quatrains et tercets ainsi qu’une chute très réussie. Enfin, le paysage décrit rappelle Saturne, référence à la tradition littéraire qui, depuis le XVIème siècle, la consacrait planète tutélaire des mélancoliques ! [...]


[...] L’éclatement partiel du schéma rimique, notamment avec les rimes différentes des deux tercets (schéma classique : ABBA ABBA CCD EED) et leur disposition (schéma du poème : ABBA CDDC EE FF trahit une volonté du poète de se dégager des règles strictes du sonnet marotique. Même la versification l’individualise, étant fondée sur le vide. On relève ainsi : - des négations omniprésentes Outre l’insistance sur le manque, soulignée par la répétition de la négation ni quatre fois au vers la description du lieu est paradoxale. Le précisant habituellement par une accumulation de détails, elle ne fait ici qu’estomper progressivement le décor au fur et à mesure du poème. [...]


[...] En effet, il considère la nature comme laide, par définition et la beauté comme artificielle. De profundis clamavi fait partie de la première des six sections, intitulée Spleen et Idéal, qui constitue une sorte de forme d’exposition au recueil Les Fleurs du Mal : c’est le constat du monde réel tel que le perçoit le poète. XXVIIIème poème de la première édition (1857), il emprunte la forme classique du sonnet bien que s’en écartant quelque peu. L’auteur va s’adresser à un pronom personnel ambigu et faire référence à un lieu atroce, exprimant alors sa mélancolie, ce mal commun à tous les poètes maudits L’apparence d’une prière Sous le couvert de l’aura liturgique du titre, Baudelaire donne à son poème l’apparence d’une prière. [...]


[...] - froid Comme jusqu’à présent, cette caractéristique bénéficie également d’une gradation : Un soleil sans chaleur (vers la terre polaire (vers et l’oxymore soleil de glace (vers 10). - atroce La description repose alors sur plusieurs références à l’horreur : blasphème (vers horreur (vers 4 et et froide cruauté (vers 10). Au total, le lieu est antithétique de celui retiré, hors de portée des turpitudes de la vie politique corrompue, qui a connu une grande fortune dans la littérature latine puis chez les poètes de la Renaissance : le locus amoenus. [...]


[...] Elles sont habituellement représentées comme des fileuses mesurant la vie des hommes. Parmi ces trois sœurs, une tenait l’écheveau, l’autre tirait le fil (symbole de la vie) et la dernière le coupait (symbolisant la mort). Si le poème se termine par le verbe dévide, c’est d’abord parce que le mot file la métaphore. Mais c’est surtout un mot circulaire : DE VI DE qui se termine par VIDE, comme l’est le sujet du reste du poème. Cette circularité n’est pas sans rappeler l’enfermement du poète dans le vide. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
20/10/2010
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
3 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Artemis Fowl: The Opal Deception by Eoin Colfer
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   en  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014
Laclos, "Les Liaisons dangereuses", Lettre 48 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2007