Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) La synecdoque de la chevelure

A. Le pouvoir envoûtant de la chevelure
B. Des rêves peuplés de souvenirs

II) L'invitation au voyage

A. Le mythe de la Toison d'or
B. Un paradis exotique

III) Une sorte de déification du poète

A. Une connaissance universelle
B. Les correspondances

Conclusion

ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

La majorité des caractéristiques de cette chevelure suggère fortement la jeune actrice : "Ô toison, moutonnant jusque sur l'encolure !" (vers 1), "Ô boucles" (vers 2), "cette chevelure" (vers 4), "Fortes tresses" (vers 13) De plus, de multiples périphrases de cet attribut confortent l'origine îlienne de la jeune femme, comme notamment "mer d'ébène" (vers 14), "forêt aromatique" (vers 8) ou "ce noir océan" (vers 22) ()

Extraits

[...] Cependant, Baudelaire n’en fait pas un portrait précis mais l’évoque uniquement grâce aux détails de sa chevelure. Le pouvoir envoûtant de la chevelure La majorité des caractéristiques de cette chevelure suggère fortement la jeune actrice : Ô toison, moutonnant jusque sur l’encolure ! (vers Ô boucles (vers cette chevelure (vers Fortes tresses (vers 13) De plus, de multiples périphrases de cet attribut confortent l’origine îlienne de la jeune femme, comme notamment mer d’ébène (vers forêt aromatique (vers ou ce noir océan (vers 22). [...]


[...] En effet, il considère la nature comme laide, par définition et la beauté comme artificielle. La Chevelure fait partie de la première des six sections, intitulée Spleen et Idéal, qui constitue une sorte de forme d’exposition au recueil Les Fleurs du Mal : c’est le constat du monde réel tel que le perçoit le poète. Baudelaire s’est inspiré de plusieurs muses pour écrire certains des poèmes de son recueil : l’actrice Marie Daubrun (XLIX à LVIII), la belle Apollonie Sabatier (XL à XLVIII) et principalement Jeanne Duval (XXII à XXXIX), jeune actrice mulâtre. [...]


[...] Conclusion Baudelaire signe là un poème d’une grande modernité, en tentant d’atteindre la spiritualité à partir de la femme. Celle-ci, en suscitant l’ivresse du poète, réveille en lui d’autres sensations. L’amour se révèle alors le catalyseur d’une mémoire jusqu’alors endormie. Sillonant le monde à la recherche de sons, de couleurs ou de parfums dans lesquels son imagination saura percevoir un sens caché, le poète va alors accomplir le véritable voyage : le voyage poétique, témoin du pouvoir quasi divin de son imagination. [...]


[...] Baudelaire, Les Fleurs du Mal, La Chevelure (XXIII). ÉTUDE ANALYTIQUE Introduction Recueil poétique de Charles Baudelaire (1821-1867), Les Fleurs du Mal fut publié à Paris en 1857. Il donna lieu à un procès en août 1857 pour outrage à la morale religieuse ainsi qu’à la morale publique et aux bonnes mœurs Le poète fut condamné à 300 francs d’amende et à la suppression de six poèmes (qui seront publiés dans le Parnasse satyrique du 19ème siècle, à Bruxelles, en 1864, avant d’être repris avec d’autres pièces de circonstance dans Les Épaves). [...]


[...] Le rêve devient alors réalité, et ce même vers, en suggérant le poète devenu vaisseau, semble marquer le véritable voyage. Puis, la sensualité va se faire plus forte avec les différents mouvements de la chevelure (Sur les bords duvetés de vos mèches tordues, vers les bijoux colorés (Sèmera le rubis, la perle et le saphir, vers jusqu’au retour final mis en valeur par l’enjambement du vers final (la gourde / Où je hume le vin du souvenir), marquant l’union de la sensualité et de la spiritualité. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
20/10/2010
Langue
français
Format
Word
Type
commentaire de texte
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
4 fois

Informations sur l'auteur Christophe P. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
médecine
Ecole, université
Faculté de...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Charles Baudelaire, "Les Fleurs du mal", "Parfum exotique" : commentaire

«Ce poème, sous la forme d'un sonnet, met en évidence l'influence du parfum d'une femme, créateur d'évasions exotiques. Ce voyage, sorti de la rêverie du poète, expose au lecteur l'imaginaire et les sensations ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2009
Charles Baudelaire, "La chevelure" : commentaire

«Les poètes du XVIème siècle ont beaucoup pratiqué le blason, qui consistait à célébrer une partie du corps de la femme. On peut considérer que Baudelaire reprend à sa manière cette...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2009
Leduc Edouard, Anatole France avant l'oubli

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   310 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en littérature

Derniers docs en littérature

George Orwell, "La ferme des animaux"
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Montaigne, "Les Essais" : Préambule (commentaire)
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Shakespeare, "Hamlet", Acte III scène 2 : commentaire
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
Jean Côme Noguès, "L'homme qui séduit le soleil" : résumé
Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche de lecture  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2011