Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

A. Le travail et de la dépendance de l'homme par rapport à celui-ci : analyse des notions
B. Arguments et exemples démontrant la véracité de cette thèse

II) Le travail : activité créé par l'homme, et au service de sa libération

A. Analyse des précédentes notions remise en cause : nouvelle analyse de ces notions de travail et de liberté
B. Arguments et exemples démontrant la véracité de cette thèse et la confirmant par rapport à la première

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation de philosophie raisonnant avec justesse sur la possible libération de l'homme par le travail. Nombreux exemples et citations : Karl Marx et Adam Smith notamment. Analyse approfondie des notions courantes de la philosophie qui sont ici mises en jeu.

Extraits

[...] L’homme, par le travail, développe son savoir-faire. Il acquit de nouvelles connaissances. L’homme a alors à sa disposition de nouvelles possibilités de pensées et d’actions. Ainsi, un pêcheur, par le biais de son travail, aura acquis de nombreuses connaissances vis-à-vis de la pêche. Pêcher ne sera pas pour lui source de problème: ses acquis qu’il a amassé tout au long de son travail lui permettre d’être totalement dépendant des autres vis-à-vis de la pêche. Il aura gagné une nouvelle parcelle de liberté, grâce à son travail. [...]


[...] Le travail est alors la continuité de la soumission de l’homme aux réalités de la vie sur terre. Loin de libérer l’homme, le travail l’enferme dans une dépendance de plus en plus cruelle: l’homme ne peut plus se passer de travailler. En effet, les sociétés actuelles se basent aujourd’hui toutes sur ce travail, qu’elles élèvent au rang de valeur, lui supprimant presque sa dimension, pourtant principale, de domination qu’il a sur l’homme, en le rendant dépendant de lui. A l’ère du travaillez plus pour gagner plus ne pas travailler signifie aujourd’hui non seulement ne plus avoir la possibilité de répondre à ses besoins, mais aussi d’être mis au ban de la société. [...]


[...] Le travail ne libère pas l’homme, il en fait son esclave, le condamne à restreindre de plus en plus sa liberté, soumet l’homme à son pouvoir. Le travail est une activité créé par l’homme: les animaux ne travaillent pas: ils ne s’efforcent pas de fournir des efforts dans un but défini. Quand il s’agit de se nourrir, ils recherchent cette nourriture, ils ne pensent pas à la cultiver eux-mêmes, ils ne conçoivent pas pouvoir être maître de leur alimentation dans l‘avenir. [...]


[...] Maintenant, avec les découvertes qui proviennent des travaux de nombreux hommes, l’homme a renversé la situation: il est devenu maître de la nature. Les conséquences des tremblements de terres sont limités, les éruptions de volcans sont prévues: l’homme surveille, et a dépassé la nature. Il n’est plus soumis comme les siècles derniers: il a gagné une part de liberté, par ses recherches, par ses réflexions, par son travail. Le travail est donc un processus qui peut paraître fastidieux pour l’homme, car il s’accompagne quelque fois d’efforts à fournir. [...]


[...] Le travail intellectuel permet à un individu de développer sa raison, et de comprendre qu’il a le droit à la liberté. Or il n’y a pas de liberté sans conscience de liberté: le travail participe à la volonté de liberté, condition sous-jacente à la liberté de l’homme. Et si le travail permet le développement de sa raison, il permet également le dépassement perpétuel des acquis de l’homme. L’homme s’entraîne, s’exerce durant le processus du travail. Il réfléchit, pense, va transformer peu à peu les caractéristiques de données matérielles ou même immatérielles. [...]


[...] Le travail est une preuve de l’existence humaine, il définit l’homme. Le travail permettrait il alors une libération de l’homme, puisqu’il tend à le définir, et donc à lui laisser une possibilité supplémentaire de s’affirmer, d’être libre d’exister en tant qu’individu à part entière? Cette question est tout cas trop ambiguë pour pouvoir laisser affirmer que la relation entre liberté et travail n’est pas envisageable. La volonté de liberté sous-entend un certain raisonnement: il faut une certaine capacité de jugement pour pouvoir réclamer une liberté qui lui est dû. [...]


[...] Le travail, activité indispensable à l’homme, apparaît une activité dont l’homme est totalement dépendant. Cette notion de dépendance peut s’opposer à celle d’indépendance. L’indépendance correspond à une facette de la liberté: l’indépendance signifie être libre de toutes sujétions, d’avoir la possibilité d‘agir de manière totalement autonome, sans être soumis à quoi que ce soit. Cette liberté totale ne semble pas avoir de limites, puisque l’indépendance se dégage de toutes obligations. Devenir indépendant veut donc dire atteindre une liberté complète. Un processus de libération aboutirait donc à cette même indépendance. [...]


[...] Il y a alors une contradiction flagrante: comment est-ce qu’une activité qui serait la suite d’une intense réflexion pourrait-elle empêcher celui qui la pratique de toutes pensées? Il n’y a plus de doutes: l’homme n’est pas réduit par le travail à la servilité comme l’expliquait la thèse précédente. De plus, le travail est un processus qui a un but, une finalité définie par l’homme. Qui dit processus dit mécanisme, dont les rouages sont ici une multitude de d’actions aboutissant au résultat final. Le travail, s’il a bien un but, n’en est pas moins circonscrit à des moyens. [...]


[...] Dissertation: Le travail libère t-il l‘homme? Le travail est une activité hautement servile: l’homme est en effet contraint de travailler, pour pouvoir répondre à ses besoins les plus élémentaires. L’homme, ne pouvant survivre en totale liberté de pensées et d’actions, est ainsi réellement dépendant du travail. Le parallélisme avec une certaine libération du genre humain semble alors tout simplement impossible. Comment une contrainte pourrait figurer de processus aboutissant à la liberté? Cependant, le travail possède des facettes multiples. Si les finalités du travail apparaissent comme les seules raisons qui poussent l’homme à travailler, les moyens que celui-ci va mettre en œuvre à partir de cette démarche vont se révéler constructives, et vont faire évoluer l’homme. [...]


[...] Pour coller plus aux réalités de nos sociétés on peut ainsi énoncer plusieurs conséquences qui peuvent découler du travail. Ainsi, un travail reconnu par tous, bien exécuté, quantitativement et qualitativement, permettra à un homme de gagner plus d’argent, et d’être mieux reconnu socialement: un travailleur acharné pourra ainsi grimper les échelons de l’échelle sociale, et gagner plus d‘argent. Sans travail, il n’aurait pas pu avoir cette possibilité là. Une augmentation de ses revenus permettra d’augmenter sa consommation, d’avoir de nouveaux loisirs; une meilleure reconnaissance sociale lui permettra d’accéder à de nouvelles possibilités. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
05/02/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
45 fois

Informations sur l'auteur Marine S. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
%other%
Ecole, université
Lycée...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
L'homme s'accomplit-il dans le travail ?

«Le problème qui se pose porte donc sur les différentes formes possibles de travail et sur ce que l'on espère de l'homme. En effet, comment est-il possible que le travail puisse à la fois épanouir l'homme mais aussi ...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2008
L'homme s'accomplit-il au travail ?

«L'origine du mot "travail" suggère l'idée d'un assujettissement pénible. "Travail" vient en effet du latin populaire "tripalium" qui désigne d'abord un appareil formé de 3 pieux servant à maintenir les chevau...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2009
Mémoire sur les représentations professionnelles de l'informatique dans le travail social : Le cas des conseillers en orientation et en insertion scolaire et professionnelle

«[...] Depuis les années 1970, le taux du chômage augmente en France et donne alors un nouveau visage au travail social. En effet, à la même époque l'accompagnement vers l'orientation et l'insertion professionnelle se ...»

Économie et Social   |  Questions sociales  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   66 pages  |   publié en 2012
Le travail est-il libérateur ou est-il au contraire ce qui nous asservit ?

«Le travail est étroitement lié à la technique. Si la technique est une mise en oeuvre de moyens en vue d'une fin qu'on se représente, le travail est cette mise en oeuvre. Il est ce qui affranchi l'homme des contraintes nat...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2009
Hannah Arendt, "La condition de l'homme moderne", l'avènement des machines (commentaire de texte)

«I) L'homme libéré de la nécessité de travailler pour subvenir à ses besoins vitauxII) L'homme privé de la seule activité qu'il possède : le travail...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2008

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Suis-je libre de penser ce que je veux ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2006
Doit-on toujours dire la vérité ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014