Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Le temps se présente comme essentiellement destructeur
II) La destruction du temps n'est peut-être pas essentielle
III) Quelle valeur l'homme doit-il donner au temps pour qu'il devienne ce qui lui permet de réaliser son humanité ?

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation de Philosophie ayant pour sujet : "Le temps est-il essentiellement destructeur ?". Présence de la biographie et de la bibliographie de tous les philosophes cités (Freud, Bergson, Hegel, Nietzsche).

Extraits

[...] Le temps est-il essentiellement destructeur? Introduction Le fait que l'homme soit inscrit dans le temps constitue la temporalité. Et on peut se demander si l'homme vit bien ce rapport au temps, ou au contraire s'il le subit comme un fardeau. D'un côté on peut affirmer que le temps se présente comme essentiellement destructeur: il est irréversible et son irréversibilité nous entraîne vers la mort. En même temps, l'homme est mémoire et conservation, ce qui peut rendre inefficace la destruction éventuelle du temps. [...]


[...] La destruction du temps devient donc essentielle au sens où elle est au coeur de la conscience humaine. A cause du temps qui passe, la conscience est tournée vers le passé, nostalgique. L'homme regrette sa jeunesse, somme infinie de possibilités qui se réduisent au fur et à mesure que certains choix sont faits, regrette ses amours, car le temps détruit non seulement un être physique mais les sentiments qui l'habitent et qu'on voudrait croire éternels. c. Le regret détruit par l'oubli: Mais tant que l'homme regrette son passé, quelque part il profite encore. [...]


[...] Ainsi, si je m'ennuie, le temps ne passe pas. Si je mesure la portée de mes actes, le remords me maintient dans le passé. C’est ce que montre Freud: "c'est de réminiscences que souffre l'hystérique". Il refoule certains souvenirs coupables et se rend malade de ses souvenirs. L'homme devient ainsi prisonnier de son passé. On peut aussi penser à d'autres formes de poids: promesse, fidélité, contrat. Dans tous les cas, il s'agit d'un passé qui ne passe pas et qui donc n'est pas détruit. [...]


[...] Le temps lui- même n'est-il pas aussi et tout autant autre chose? II. La destruction du temps n'est peut-être pas essentielle. Ainsi on peut voir dans la mémoire humaine - et dans le temps lui-même - durée, conservation et poids de ce qui n'est pas toujours détruit. a. Le temps comme durée, la conscience comme "pont jeté entre le passé et l'avenir": Ainsi, l'homme est conscience donne une épaisseur de durée au temps présent. Bergson identifie même la conscience au temps lui-même: le temps est durée, la conscience est "mémoire et anticipation": elle relie le passé à l'avenir, maintenant une tension entre les instants qui se succèdent, véritable "pont jeté entre le passé" et l'avenir". [...]


[...] La conscience est essentiellement mémoire, présence à soi- même et au monde, donc elle est ce qui maintient présent. Le temps n'est que cette manière qu'aurait la conscience de tout maintenir présent. La conscience est mémoire, donc tout ce qui a été conscient est mémorisé. Certes, tout n'est pas pour autant rappelé en chaque présent et seuls sont rappelés les souvenirs utiles de l'action. Ainsi est remise en question l'idée selon laquelle seul ce qui est rappelé est mémorisé: "je peux avoir en moi certains souvenirs qui pourtant ne sont pas sollicités; ces souvenirs sont plus nombreux que les autres et je n'en ai pas conscience. [...]


[...] Par exemple, c'est grâce au temps que la sublimation des passions peut avoir lieu. Comme le reconnaît Nietzsche, "toutes les passions ont une période où elles sont seulement néfastes, et plus tard une autre, beaucoup plus tardive, où elle se "spritualisent". Le temps devient ainsi l'instrument du pardon, mais aussi de la réparation, de la reconstruction, de la renaissance. Conclusion: L'essence du temps n'est donc pas la destruction ni même son envers, la construction. L'essence du temps, c'est le rapport que l'homme doit entretenir avec un temps qui passe et dure. [...]


[...] L’Histoire est orientée par la manifestation d’une Raison universelle, qui ne peut advenir qu’après la traversée de multiples contradictions. Rompant avec la tradition philosophe, Hegel considère que toute contradiction (vrai-faux, être-néant, sensible-intellectuel) est temporaire ; sa dialectique, loi du réel et de la pensée permet de saisir comment une succession de négations partielles autorise le développement de toute existence. Affirmer et nier sont ainsi les deux faces d’une même opération : le devenir. Ce devenir concerne autant les idées que le concret : en fait, l’idée anime le concret et s’y réalise (il n’y a par exemple de liberté que s’incarnant dans des hommes). [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
17/07/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
6 pages
Niveau
grand public
Consulté
12 fois

Informations sur l'auteur Arnaud S. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
économie...
Ecole, université
HEC Paris
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Cela a-t-il un sens de vouloir échapper au temps ?

«Dissertation sur le temps, proposée à l'épreuve du baccalauréat littéraire en 2006. En quoi le temps échappe t-il à la raison humaine ? Comment dès lors s'en affranchir ? Nous verrons que la vol...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2008
Fiches de révision de Philosophie

«Fiches synthétiques de révision de Philosophie déclinant pour chaque chapitre : les thèses de philosophes divers et variés, en se basant sur des textes précis pour mieux éclairer celles-ci. Une liste d...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   23 pages   |   publié en 2008
Le problème philosophique de l'inconscient : relation entre philosophie et inconscient

«Proposition de quelques jugements de FREUD sur les philosophes :- Emprunté aux Essais de psychanalyse, Freud décrit « en élargissant la conception de l'amour, la psychanalyse n'a rien créé...»

Économie et Social   |  Psychologie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   14 pages   |   publié en 2010
Sommes-nous prisonniers du temps ?

«La mythologie grecque raconte que l'un des Titans nommé Chronos, autrement dit le Temps, dévora tous ses enfants. Cette légende dévoile le fait que le Temps est celui qui engendre mais aussi celui qui détruit : il e...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   3 pages   |   publié en 2011
Le temps est-il essentiellement destructeur ?

«Dissertation de Philosophie ayant pour sujet : "Le temps est-il essentiellement destructeur ?". Présence de la biographie et de la bibliographie de tous les philosophes cités (Freud, Bergson, Hegel, Nietzsche...)....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
L'inconscient est-il un destin ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Résumé des cours de philosophie de Terminale
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2007
Peut-on connaître autrui ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014