Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Exposition du problème
II) Souffrance animale
III) Le modèle animal contre le modèle humain
IV) La finalité de l'expérimentation animale
V) Voir au delà du problème

Conclusion

Bibliographie
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Notre histoire, celle de l?être humain, nous apprend qu'au fil du temps, l'homme qui n'était qu'un être insignifiant au départ a évolué et s'est doté d'une grande raison. Cette raison qui occupe notre esprit et qui nous guide à travers notre évolution ne cesse de changer et transforme ainsi notre façon de penser et d'agir. Nous savons tous que c'est l'évolution naturelle de notre espèce qui a développé nos connaissances et qui par le fait même, nous a permis de prospérer et de dominer toutes les autres espèces animales sur la Terre. Cette domination est représentée par le développement de nouvelles technologies des plus simples (le feu) au plus complexes (les ordinateurs).

Avec ce genre d'avancée technologique qui évolue dans tous les domaines tel que la médecine, nous sommes capables de guérir toutes sortes de maladies de nos confrères. Cela passant d'un simple Tylenol à la grande découverte d'un antibiotique que l'on nomme aujourd'hui la pénicilline. De ce fait, la médecine est devenue de plus en plus complexe et nécessite des tests de laboratoire les plus poussés. D'un autre côté, n'oublions pas que la grande intelligence de l'homme peut aussi devenir une grande ennemie de celui-ci. Bien entendu, c'est avec une telle connaissance que l'homme a transformé par mégarde la finalité de sa raison changeant ainsi sa façon de penser.

En effet, il n'est plus question de se servir de notre raison pour attribuer le plus de bonheur possible autour de soi puisque le profit et l'argent sont maintenant devenus notre préoccupation ultime. Bien sûr, les possibilités ne manquent pas lorsqu'on a de l'argent. C'est à partir de ce genre de raisonnement que certains ont vu juste de créer de nouveaux produits pour combler nos besoins secondaires. Un de ces besoins que nous allons discuter dans ce texte se situe dans le domaine du cosmétique, plus précisément, les produits de beauté. Le point commun qui réside entre le domaine de la médecine et du cosmétique est éventuellement la méthode de conception des produits qui s'y rattachent (...)

Extraits

[...] Cela n’est pas exactement le cas chez l’homme, ce qui explique 3 Magazine Science & vie No 1087 Expérimentation animale Le grand malaise parut en avril 2008, p cet incident très célèbre qui a ébranlé toute la communauté anglaise et partout à travers le monde. Selon Dominique Masset, le responsable de cette expérience, tout ceci était totalement imprévisible. Cette histoire pose un sérieux problème sachant que certains tests sur les animaux ne sont pas toujours crédibles lorsqu’on les transpose vers l’homme. Si nous pensons de façon déontologique, une des normes qu’il faut absolument respecter, peu importe les conséquences, est bien entendu de ne pas tuer ou blesser autrui. [...]


[...] Un être inférieur de plus ou de moins ne devrait certainement pas changer grand‐chose. Une partie des gens penseront donc qu’il est normal et même très juste d’utiliser ces animaux comme moyens afin d’accomplir des tests sur ceux‐ci. Effectivement, tout cela nous permettra 4 de faire avancer plus rapidement la science et ainsi créer des médicaments et des produits de cosmétiques plus performants et sécuritaires de jour en jour même si ces tests paraissent atroces. Ce genre de penser nous pousse à considérer la question suivante : Est‐ce que les animaux souffrent ? [...]


[...] Malheureusement, les intentions de l’homme ne sont jamais pures. Il ne faut pas oublier que le profit dégrade de plus en plus la bonne intention de celui‐ci. Du point de vue du conséquentialisme, tout ceci est extrêmement grave. En effet, les conséquences ou bien les pertes ne sont plus attribuées qu’aux animaux, elles se répandent également chez l’humain. Dans ce cas, cela semble être inacceptable puisqu’il n’y a pas vraiment de bonnes conséquences que ce soit chez l’être supérieur ou inférieur. [...]


[...] On exige même une meilleure condition de vie chez les animaux. En fait, en étant conscients du mal que l’on fait à ces êtres, les chercheurs tentent de plus en plus de trouver des alternatives. Oui, ça existe ! Plusieurs d’entre eux utilisent maintenant des souches de cellules animales ou végétales afin de faire les mêmes expériences que sur des animaux. Des méthodes in vitro sont maintenant utilisées et on a même recours à la simulation informatique pour faire des 13 expériences. [...]


[...] Les tests en laboratoires avec les animaux forment bien sûr un sujet controversé. L’analyse de ce sujet avec l’éthique nous a permis de prendre conscience qu’il y a un problème. Pour tous ceux qui pensent que l’homme est totalement immoral en ne cessant pas les tests sur les animaux, ces gens devraient regarder au‐delà du problème. En effet, nous savons que l’homme est doté de raison, de conscience et de sentiments. C’est grâce à tout cela que nous sommes capables de raisonner et d’agir de façon morale. [...]


[...] Il faut plutôt respecter des normes morales déjà établies. Une de ces normes est bien sûr de ne pas tuer autrui ou bien éviter la malfaisance. Il est plutôt difficile d’appliquer ce genre de norme lorsqu’il s’agit d’animaux. En effet, si cela était réellement notre devoir de ne pas maltraiter ou tuer tous les êtres vivants ayant une certaine conscience cognitive ou émotionnelle, nous serions tous des immoraux par 8 le simple fait qu’il nous arrive parfois d’écraser sans nous en rendre compte une fourmi sur le sol. [...]


[...] En effet, avant de mettre sur le marché les produits de beauté tels que les crèmes pour la peau, les parfums, les rouges à lèvres ou bien les produits médicaux que constituent les innombrables comprimés, sirop et tout autre médicament dans les pharmacies, les chercheurs procèdent avant tout à des tests en laboratoire sur les animaux. Nous sommes tous conscients et nous approuvons le fait que la torture humaine soit condamnée sévèrement par l’État, et ce, presque partout à travers la planète. Alors, que devons‐nous penser lorsqu’il s’agit des animaux ? Effectivement, ces tests de laboratoires sont des méthodes qui semblent efficaces pour la production rapide de nouveaux produits sécuritaires pour l’être humain. [...]


[...] Est‐ce que ces tests de laboratoire sont moralement acceptables ? Bref, est‐ce qu’il est justifié de sacrifier la vie de plus de deux millions d’animaux chaque année à travers le monde dans le but de faire avancer la science ? Avant de rentrer dans des débats interminables, il ne faut surtout pas oublier de regarder plus loin que soi ou bien plus loin que le problème présent. En effet, nous devons aussi considérer le fait que certains chercheurs ont déjà pensé aux alternatives. [...]


[...] Nos intuitions dans ce cas‐là, s’apparentent surtout dans le domaine du conséquentialisme, mais également du déontologisme. Selon la théorie morale du http://en.wikipedia.org/wiki/Draize_test http://animale.unblog.fr/vivisection/ 7 conséquentialisme, nous devrions avoir tendance à promouvoir le bien et de ce fait, à augmenter le plaisir ou le bonheur de tous. En ce qui concerne l’animal, même si celui‐ci n’est pas de l’ordre d’un humain, nous savons tout de même que ces êtres ont des capacités cognitives et émotionnelles. Ils savent bien sûr vivre en communauté et interagissent entre eux de façon morale. [...]


[...] Toutefois, le lendemain, il apprit que sa mère et son père étaient porteurs de cette maladie et qu’il ne leur restait qu’un an à vivre. Dans ce cas précis, serait‐il immoral qu’il laisse de côté ses valeurs et entame ces recherches ? En y réfléchissant bien, on constate que non. Que ferait une personne vertueuse dans cette situation ? En fait, un agent vertueux penserait d’abord à sauver ses proches. Bien entendu, il est moralement acceptable de sauver ses proches. Il serait même immoral de ne rien faire en sachant que ses parents sont mourants. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
06/08/2009
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
14 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Socheat S. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Les tests des animaux en laboratoire selon l'éthique

«Notre histoire, celle de l?être humain, nous apprend qu'au fil du temps, l'homme qui n'était qu'un être insignifiant au départ a évolué et s'est doté d'une grande raison. Cette raison qui occupe notre es...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   14 pages   |   publié en 2009
L'augmentation du nombre d'animaux de compagnie

«Cela fait longtemps maintenant que je m'intéresse aux animaux de compagnie, et ce pour plusieurs raisons, la plus évidente étant à mes yeux que je baigne dans le milieu des animaux depuis ma plus tendre enfance. C'est donc...»

Économie et Social   |  Vie quotidienne  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   113 pages   |   publié en 2007
La place des animaux dans la société

«Étude sur l'animal domestique en général puis sur l'expérimentation animale (description et conséquences), la face cachée des cirques, les animaux en dangers (comme les dauphins) et l'aie des animaux par la z...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2008
Cours d'Ethique de PCEM1

«Les mots « éthique » et « moral » ont une étymologie très proches (par exemple « moral » se traduit par « ethic » en anglais) mais diffèrent en certains points. En effet, si ...»

Sciences et technologies   |  Médecine  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   44 pages   |   publié en 2010
Les xénotransplantations

«"Chaque progrès donne un nouvel espoir, suspendu à la solution d'une nouvelle difficulté. Le dossier n'est jamais clos" comme le souligne l'anthropologue Levi Strauss.Traditionnellement, on peut nommer "progrès techn...»

Droit   |  Droit autres branches  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   150 pages   |   publié en 2010

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
L'inconscient est-il un destin ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Résumé des cours de philosophie de Terminale
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2007
Peut-on connaître autrui ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014