Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Idéologie et science sont contraires

A. Evolution du terme idéologie
B. Les principes de la science ne sont pas compatibles avec l'idéologie

II) Cependant il y a des liens étroits

A. L'idéologie constitue un moyen pour la science de se développer
B. La science constitue un moyen pour l'idéologie de se développer
C. Effets inverses
D. Conséquence négative de l'appropriation de la science par l'idéologie

III) La science est une idéologie du progrès

A. La science (investie de la démocratie) peut être une arme contre l'idéologie
B. La science favorise l'émancipation intellectuelle
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Les termes de science et d'idéologie semblent opposés au premier abord et ne semblent pas avoir de choses en commun. En effet, par science, on entend communément toute connaissance élaborée à partir de l'analyse et la compréhension rationnelle et objective alors que l'idéologie constitue un ensemble plus ou moins systématisé d'idées, d'opinions, de croyances, constituant une doctrine (ensemble des croyances ou des opinions professées par une religion, une philosophie, un système politique, une école littéraire), qui influence le comportement individuel ou collectif. Elle constitue un savoir à prétention objective (elle se prétend objective) et une croyance dogmatique, fondés sur des principes généraux, voués à l'explication et à la représentation réelle. Ainsi la science apparaît comme objective alors que l'idéologie est davantage subjective car professée par un certain groupe social, par des personnes ; elle relève de la croyance ()

Extraits

[...] Déjà, sous les Lumières, l’engouement pour la science, demeurât-elle encore empirique, était motivé par la foi qui était placée en elle, la faisant apparaître comme le plus efficace facteur d’émancipation de l’ensemble de l’humanité en marche vers un futur radieux. [...]


[...] La science est une idéologie du progrès A. La science (investie de la démocratie) peut être une arme contre l’idéologie L’appropriation de la science par l’idéologie aboutit à l’autoritarisme or ceci entre en contradiction avec la science même qui peut être, selon Popper, comme nous l’avons dit, réfutable. En effet la science ne présente pas de vérité absolue sur le monde et le fait que l’idéologie s’appuie dessus pour se légitimer et montrer la véracité de ses thèses apparaît contradictoire aux principes de la science, qui n’a cessé d’évoluer au fil des siècles, par voie de réfutation et d’amélioration. [...]


[...] C’est pour ces raisons que la science investie par la démocratie pourrait être une arme contre l’idéologie. Ce qui n’était pas démocratique dans la science, à savoir les lois intangibles destinées à la découverte de la vérité, n’a plus cours aujourd’hui. Il semble, en effet, possible de tracer un parallélisme de structure entre la science et la démocratie. La science procède par contradictions suivies d’une vérification expérimentale destinée à avaliser le modèle de substitution proposé. Or Tocqueville, dans L’Ancien Régime et la Révolution et dans La Démocratie en Amérique, montre que la démocratie est le seul régime qui puisse souffrir la contradiction sans perdre sa légitimité. [...]


[...] La science peut mettre à mal l’idéologie et l’idéologie peut juguler la science pour éviter une remise en cause des dogmes tenus pour vrais. Au XVIe siècle, on croit fermement que la Terre est immobile, et la théorie du géocentrisme est la règle universelle. Le psaume 93 dans la Bible indique à cette époque : Tu as fixé la terre, ferme et immobile (cette formulation a aujourd'hui changé : Oui, le monde reste ferme, inébranlable On accepte mal que la terre soit mobile. [...]


[...] Tant l’idéologie que la science sont des productions socio- historiques d’une époque donnée. La science est influencée par des déterminations créatrices d’idéologie En retour, science et idéologie transforment la société dont elles sont le résultat en ce sens que le moulin à bras vous donnera la société avec le suzerain ; le moulin à vapeur vous donnera la société avec le capitalisme industriel (K.Marx, Misère de la Philosophie, deuxième observation B. La science constitue un moyen pour l’idéologie de se développer La science est instrumentalisée par l’idéologie qui dépasse le simple rôle fondateur qui lui était jusque là octroyé. [...]


[...] Marx considère donc l'idéologie comme le contraire de la science. Elle se présente d'abord comme une vision du monde, c'est-à-dire une construction intellectuelle qui explique et justifie un ordre social existant, à partir de raisons naturelles ou religieuses. Mais cette vision n'est en réalité qu'un voile destiné à cacher la poursuite d'intérêts matériels égoïstes en renforçant et étendant la domination d'une classe de privilégiés : pour renforcer le pouvoir en place, Les idéologies de la classe dominante sont présentées de manière à ce que les intérêts de la classe dominante paraissent être les intérêts de tous. [...]


[...] L’expérience peut seulement dire non. La science, à notre époque, est une approche maîtrisée du monde et non une vérité absolue. Elle est maintenant conçue comme un instrument destiné à penser le monde qui n’a pas vocation à apporter une vérité totalisante L’introduction du relativisme et des lois d’incertitude d’Heisenberg font de la science un instrument d’approche du monde qui ne porte plus la vérité en soi. Des disciplines telles que la psychanalyse ou l’idéologie du soin médical vont plus loin et s’émancipent du rationnel, autorisant la liberté au sein de la rigueur scientifique. [...]


[...] Il s'interroge sur les conséquences que peut avoir la rationalité scientifique sur la manière dont les individus se représentent la société dans laquelle ils vivent ; ainsi que sur les répercutions de cette rationalisation sur le fonctionnement de la démocratie, Transition Que la science ait, pour partie, des fondements idéologiques paraît mnt difficilement contestable. Reste qu’un asservissement de la science à l’idéologie fait de la science une anti-science, la science étant entendue comme démarche rationnelle et objective ayant pour but la compréhension d’un donné et la tentative d’expliquer ce phénomène en vue de découvrir la vérité, vérité qui ne doit pas être récupérée par un régime idéologique quel qu’il soit. Aussi, est-il possible de penser que la science constitue un moyen de dépasser les idéologies. III. [...]


[...] Science et idéologie Introduction Les termes de science et d’idéologie semblent opposés au premier abord et ne semblent pas avoir de choses en commun. En effet, par science, on entend communément toute connaissance élaborée à partir de l’analyse et la compréhension rationnelle et objective alors que l’idéologie constitue un ensemble plus ou moins systématisé d'idées, d'opinions, de croyances, constituant une doctrine (ensemble des croyances ou des opinions professées par une religion, une philosophie, un système politique, une école littéraire qui influence le comportement individuel ou collectif. [...]


[...] La science par ses (r)évolutions suppose un principe de perfectibilité de ses découvertes qui ne sont jamais définitives. Elle est un antidote à tout ce qui est immuable, rien n’étant jamais définitif : à l’inverse de l’idéologie, la science peut accepter la remise en cause de ses découvertes et applications par le biais de l’esprit critique qui refuse l’ensemble de ce qui constitue un donné a priori pour le soumettre au libre examen. De tels changements ne peuvent s’effectuer que dans le cadre d’un débat démocratique transparent, étayé par des arguments rationnels. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
30/07/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Elodie C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
Commentaires
Anonyme
12/04/09 - 20:16:58
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
Cours complet de Science politiques

«Cours d'introduction à la Science Politique très complet réalisé à partir de notes de cours de licence de droit. Celui-ci est idéal pour les révisions de partiels, que ce soit en droit, sciences politi...»

Économie et Social   |  Sciences politiques  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   134 pages   |   publié en 2006
La relation parents-enfant dans le placement familial : l'assistante sociale dans l'accompagnement d'un lien fragilisé

«Tout au long de mon parcours de formation, la protection de l'enfance m'est apparue centrale dans l'ensemble des interventions, notamment à l'occasion de mon stage de troisième année au sein d'un service de placement familial. Le...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Mémoire  |   fr  |   .doc  |   50 pages   |   publié en 2010
Y a-t-il un mythe de la science ?

«Au premier abord, il peut sembler paradoxal de parler d'un « mythe de la science », dans la mesure où celle-ci est précisément l'instance à qui est dévolue le rôle de tracer la ligne de déma...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2010
Méthodes des sciences sociales

«Définition des sciences sociales : les sciences sociales s'intéressent à l'étude des hommes sous l'angle de leur relation. Les sciences sociales ont pour objet de dégager des généralité...»

Économie et Social   |  Questions sociales  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   87 pages   |   publié en 2009
La gestion idéologique et l'éducation de l'homme

«Réflexion sociologique sur la gestion idéologique et l'éducation de l'homme (l'idéologie et la culture), rédigée sous formes de dix questions-réponses. Document de 22 pages environ au format Word idéal en tant que base à la réalisation de composition...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   22 pages   |   publié en 2006

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Projet pédagogique : séjour pour enfants dans un camp d'animation à la montagne
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014