Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) L'Homme doit avoir une vision des connaissances nécessaires à la sagesse

A. La perte de conscience conduit à une perte de l'âme
B. La conscience morale est nécessaire dans la science
C. Science sans conscience conduit à la perte de l'âme humaine

II) Mais la conscience présente un obstacle

A. La science sans conscience de soi est possible
B. La conscience dépend en partie de l'éducation donc pose problème pour le jugement moral des actions
C. L'âme est commune à tous les êtres vivants, l'homme est le seul à avoir une âme pensante

III) Les connaissances scientifiques sont propres à l'âme humaine

A. La science comme spécificité humaine
B. L'action scientifique est "bonne" si elle résulte de vertus morales
C. La conscience est une spécificité humaine, la science sans conscience est impossible

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

L'Homme est assimilable à un roseau par sa faiblesse face à l'immensité et la force de la nature. Toutefois c'est un roseau pensant qui tire sa force de ses pensées pour être plus noble que son éventuel meurtrier. Voici une synthèse d'une des pensées de Pascal.

L'Homme se distingue du reste de la nature par sa capacité à penser, à pouvoir avoir accès aux connaissances du monde et surtout par le fait d'avoir une conscience, c'est-à-dire une représentation des choses. On peut donc se demander si pour l'homme la science en l'absence de sa conscience n'est pas une perte de sa spécificité, de son âme ()

Extraits

[...] On peut donc en déduire que la science sans conscience de soi est possible sans pour autant perdre sa caractéristique d’être humain. La vision utopiste de la conscience morale comme juge de ce qui est bien ou mal dans l’utilisation de la science pose de nombreux problèmes. En effet nous avons vu que la sagesse était le plus haut niveau de la science qui permet de définir ce qui est bien ou mal. Or ceci pose le problème de l’accession à la sagesse et du fait que celle-ci n’est pas innée chez l’homme mais résulte d’un apprentissage, par conséquent la conscience morale peut amener à commettre certains actes jugés mauvais dans une éducation et bien dans une autre, posant le problème du jugement pour l’âme. [...]


[...] On peut donc en conclure que la science sans la conscience consiste à la science sans utilisation de l’âme, caractéristique essentielle de l’homme. On peut donc déduire de ces notions et pensées que la thèse d’une perte de l’âme par la non utilisation de la conscience avec la science est donc vérifiée par ces divers éléments. Toutefois nombre de ces points utilisent des définitions ou postulats qui peuvent être nuancés. On sait que la science est une accumulation des connaissances qui vise à élucider les mystères de ce monde grâce à la raison. [...]


[...] On peut donc dire que la conscience est le propre de l’homme et que sans elle il perd son âme, le fait d’être une espèce supérieure à l’animal. Nous avons vu que la science a besoin de la conscience pour pouvoir effectuer des actions qui sont justes et bonnes , toutefois cette capacité de savoir si nos actions et donc les applications que l’on fait de la science sont conformes à la sauvegarde de notre âme , dans le sens pureté de nos actions , demande un enseignement qui n’est pas inné . [...]


[...] Sujet : Peut-on dire que science sans conscience n’est que ruine de l’âme ? L’Homme est assimilable à un roseau par sa faiblesse face à l’immensité et la force de la nature. Toutefois c’est un roseau pensant qui tire sa force de ses pensées pour être plus noble que son éventuel meurtrier. Voici une synthèse d’une des pensées de Pascal. L’Homme se distingue du reste de la nature par sa capacité à penser, à pourvoir avoir accès aux connaissances du monde et surtout par le fait d’avoir une conscience, c’est à dire une représentation des choses. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
29/07/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
3 pages
Niveau
grand public
Consulté
12 fois

Informations sur l'auteur Vivien L. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La conscience et la connaissance de soi

«Qu'est-ce que la conscience ? La conscience est un mot d'origine latine qui veut dire connaissance. La conscience signifie la connaissance qu'un sujet prend du monde extérieur. C'est un retour sur soi-même, avoir un regard plus lucide su...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
L'objectivité de la science est-elle moralement neutre ?

«Le sujet met en parallèle l'objectivité et la neutralité morale ; "moralement neutre" signifie qui ne peut être jugé en fonction de critères moraux, qui ne relève ni du bien (moral), ni du mal (immoral)...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009
La conscience, l'inconscient

«Cours de Philosophie (Terminale) sur les notions de conscience et d'inconscient....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   94 pages   |   publié en 2006
La conscience et l'inconscient en Philosophie

«Cours de Philosophie complet sur les notions de conscience et d'inconscient....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   94 pages   |   publié en 2008
Peut-on dire que science sans conscience n'est que ruine de l'âme ?

«L'Homme est assimilable à un roseau par sa faiblesse face à l'immensité et la force de la nature. Toutefois c'est un roseau pensant qui tire sa force de ses pensées pour être plus noble que son éventuel meurtr...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
L'homme doit-il craindre la progression des techniques ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages   |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014