Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Les théories majeures de la causalité

A. En termes de probabilité
B. En termes de processus

II) Les cas de préemption

A. Tentatives de surmonter le problème de la préemption
B. Un cas de préemption qui résiste à toutes ces révisions de la conception probabiliste de la causalité

III) Les cas d'inaboutissement

A. Tentatives de surmonter le problème
B. Un cas d'inaboutissement qui résiste à toutes ces révisions

IV) Les cas de déconnexion

V) Les cas de méconnexion

VI) Pouvons-nous éclaircir la notion de causalité ?

A. Vue d'ensemble des problèmes
B. Les conceptions hybrides
C. Primitivisme et éliminativisme
D. Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

L'idée humienne selon laquelle la causalité est affaire de conjonction constante (lorsqu'un événement du type de la cause apparaît, un événement du type de l'effet s'ensuit toujours). Étant donné que l'indéterminisme rend cette thèse intenable, la position de retrait utilise alors le concept de conjonction comparativement fréquente (lorsqu'un événement du type de la cause apparaît, un événement du type de l'effet s'ensuit plus fréquemment que lorsqu'aucun événement du type de la cause n'apparaît) (...)

Extraits

[...] l'exigence probabiliste : La causalité réquiert que le processus aille de pair avec l'augmentation de probabilité.13 En effet, la présence du passant n'augmente pas la probabilité de la mort de la victime. Problèmes soulevés : . Ajouter l'exigence probabiliste ne marche pas si la méconnexion est due à un processus qui n'aboutit pas (voir parapgraphe III). exemple : Dans le cas où la méconnexion proviendrait du second sniper, ce dernier (qui est une non-cause de la mort, dans notre exemple) augmente à la fois la probabilité d'un effet et influence cet effet par le biais d'un processus . [...]


[...] "Notre raisonnement nous a ramenés à notre point de départ." La causalité représente une aporie pour la philosophie : aucune théorie de la causalité ne s'accorde avec l'ensemble de nos jugements causaux intuitifs. "des siècles d'efforts philosophiques pour comprendre la causalité n'ont pour l'instant pas été courronnés de succès." "La causalité est le "je ne sais quoi" qui lie tout ce que nous savons. [ ] Notre système conceptuel tout entier gravite autour d'elle. Un mystère gît en elle. Il ne suffit pas de le dire. C'est pourtant tout ce que je peux dire." 15 voir G.E.M. Anscombe, "Causality and Determination", dans E. [...]


[...] l'exigence du processus significatif : La causalité requiert d'un processus qu'il soit significatif. "Les photons émis par le passant sont trop petits poour compter." Problèmes : . L'exigence d'un processus significatif semble mal fondée : quelle est exactement la différence entre un processus significatif et non significatif ? Combien d'énergie faut-il pour être significatif ? "Et si la réponse est : assez pour être pertinent au sens probabiliste, nous voilà renvoyés à l'exigence probabiliste." . L'exigence d'un processus significatif est incompatible avec la causalité microscopique. [...]


[...] Sosa et M. Tooley (éd.), Causation, Oxford University Press et Michael Tooley, Causation : A Realist Approach, Clarendon Press voir Bertrand Russel, "On the Notion of Cause" (1972). [...]


[...] flux, quantité de mouvement ou d'énergie. transfert de propriété. NOTE : L'évolution récente de la théorie du processus conduit à brouiller les frontières entre ces trois idées. Exemples : - une conception en termes de persistance selon laquelle seules les lignes du monde d'objets qui possèdent des quantités conservées sont constitutives de processus causaux ( voir Phil Dowe, Physical Causation, Cambridge University press - une théorie en termes de transfert selon laquelle seul le transfert de "tropes" (instances de propriétés) de quantités conservées est constitutif de la causalité ( voir Max Kistler, "Reducing Causality to Transmission", Erkenntnis 48, 1998). [...]


[...] La causalité Est-ce qui relie entre eux l'explication, la responsabilité, la décision, l'action, la perception, la prédiction, et d'autres conceps encore. Sans la force cohésive de la causalité, notre univers tomberait en miettes." d ) Conclusion : Les arguments contre le primitivisme nous mènent jusqu'à l'éliminativisme. Mais les arguments contre ce dernier plaident pour une conception de la causalité réductible à "la structure des propriétés et relations que les équations projettent" (donc une conception probabiliste ou processurale, ou une conception hybride). [...]


[...] - Primitivisme : "Peut-être n'y a-t-il rien de plus à dire de la causalité que c'est la causalité. La causalité est simplement une notion primitive et irréductible."15 Russel objecte que le primitivisme invite à l'éliminativisme. S'il faut choisir entre la causalité primitive et l'inexistence de causalité, alors le choix de l'inexistence est peut-être le meilleur. "La science nous fournit le critère des entités contingentes fondamentales dont il faut reconnaître l'existence. Il faut donc se poser la question de savoir si l'on peut poursuivre l'entreprise scientifique sans aucune notion primitive de causalité." - Éliminativisme : "La conception éliminativiste tient le concept de causalité pour une projection naïvement animiste de l'action dans le monde, auquel il faut substituer un schème conceptuel scientifiquement sophistiqué." 16 Mais l'éliminativisme rencontre deux problèmes : Admettons que le concept de causalité n'est pas nécessaire à l'élaboration des lois scientifiques. [...]


[...] I / Deux théories majeures de la causalité a ) La conception de la causalité en termes de probabilité : les causes rendent leurs effets plus probables (versant statistique et logique de la causalité). La conception de la causalité en termes de processus : les causes influencent leurs effets par l'intermédiaire d'un flux ( versant physique et matériel de la causalité a ) "Les causes rendent leurs effets plus probables." 3 manières d'élaborer cette idée : 1. l'idée humienne selon laquelle la causalité est affaire de conjonction constante (lorsqu'un événement du type de la cause apparaît, un événement du type de l'effet s'ensuit toujours). [...]


[...] Dans ce cas, "la chaîne continue d'accroissement de la probabilité sera rompue entre les dernières étapes de la trajectoire de la première balle et la mort de la victime. Elle sera rompue parce que, même aux dernières étapes de la trajectoire de la première balle, la seconde balle est toujours présente derrière elle, pour garantir que la victime mourra de toutes façons." La causalité requiert des descriptions précises.9 "le tir du premier sniper rend la mort de la victime plus probable, étant donné la manière exacte dont la mort de la victime s'est en fait produite." 8 voir Peter Menzies, "Probabilistic Causation and Causal Processes : A critique of Lewis", Philosophy of Science 56 (1989). [...]


[...] L'indéterminisme invalide également cette thèse, c'est pourquoi la position de retrait utilise le concept de dépendance contrefactuelle de la probabilité (si la cause ne s'était pas produite, la probabilité que l'effet se produise aurait été inférieure à sa valeur actuelle) l'idée selon laquelle la causalité est affaire de stratégie de l'agent : les causes sont des moyens que les agents utilisent pour produire des effets. Étant donné l'indéterminisme, cette idée doit elle aussi être reformulée : les causes sont des moyens que les agents utilisent pour rendre les effets plus probables.4 régularité conjonctive. dépendance contrefactuelle. stratégie de l'agent. conception de la causalité en termes de probabilités causalité entendue comme b ) "les causes influencent leurs effets par l'intermédiaire d'un flux" là aussi manières d'élaborer cette idée : 1. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
30/07/2009
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
9 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Tasio R. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Jonathan Schaffer, "Le trou noir de la causalité" : fiche de lecture

«L'idée humienne selon laquelle la causalité est affaire de conjonction constante (lorsqu'un événement du type de la cause apparaît, un événement du type de l'effet s'ensuit toujours). Étant donn&...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   9 pages   |   publié en 2009
Malaguarnera Serafino, Théorisations psychanalytiques sur l'autisme et psychose infantile

«Résumé de l'Ebook:...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Ebooks  |   fr  |   .pdf  |   254 pages   |   publié en 2007

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Projet pédagogique d'un séjour du type CVL et ALSH (ex CLSH) en Guadeloupe
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   12 pages   |   publié en 2007
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014