Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Le présent n'est-il pas le temps que nous connaissons le mieux ?
II) Mais le temps est un concept paradoxal
III) Nous sommes condamnés à "être au présent" sans jamais le "vivre"

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

A en croire l'opinion commune, chaque jour est un nouveau présent. Ce présent conçu, appris et reconnu dès notre plus jeune âge est le temps de nos vies, ce qui cadre et conceptualise notre existence biologique, notre durée de vie. Nous parlons au présent, nos actions sont présentes, nous conjuguons au présent, mangeons et réfléchissons au présent. Pourtant, Robert Desnos disait : « Si nous dormons, c'est pour guetter l'Aurore, qui prouvera enfin que nous vivons le présent ». L'auteur, lui, doutait-il de notre vie au présent ? Pouvons-nous vraiment être, subsister au présent, en sentir sa durée ? ()

Extraits

[...] En effet, si l’homme n’avait pas conçu le présent en lui donnant un nom, en lui donnant une nature, le présent n’existerait pas. Peut-on vivre le présent, sans être vraiment sûrs de sa valeur, de sa réalité ? En effet, on croit vivre le présent sans pour autant s’être interrogé avant sur la nature de ce dernier. Le présent est-il le même pour tous ? Nous pouvons en douter. L’univers est l’exemple parfait de ce phénomène. Notre présent n’est pas le même, ici en France, que dans un autre pays comme la Chine par exemple. [...]


[...] Nous, hommes du 21ième siècle, nous vivons au présent. Lorsque nous nous décrivons, par exemple, nous employons le présent, parce que nous existons aujourd’hui, maintenant. C’est un système physique, un concept commun à tout être humain, le système de concevoir le temps. Le présent est donc une valeur universelle. Lorsqu’on regarde l’heure à notre montre, l’aiguille nous indique l’horaire, le temps qu’il est maintenant, pour tous les gens qui sont proche de nous. C’est l’heure de notre temps présent, la même pour tous. [...]


[...] Et nous devons le subir, subir notre présent tous les jours, subir notre durée présente. De toute manière, le présent est le seul temps qui nous est donné de sentir puisque nous ne pouvons en aucuns cas revivre notre passé ou accélérer notre vie pour vivre notre futur. Nous sommes condamnés à éprouver le présent. Dans cette première partie, nous avons donc montré que l’on vivait au présent par conceptualisation du temps. Nous sommes condamnés à le subir puisque nous n’avons aucune emprise sur ce dernier, nous ne pouvons le contrôler. [...]


[...] L’homme semble donc vivre d’avantage l’avenir que le présent même, mais qu’en est- il du temps passé ? On retrouve le même phénomène que pour le temps futur, c’est à dire que l’homme vit d’avantage le passé que le présent. Selon Nietzsche, l’homme est dans l’impossibilité totale d’oublier, c’est à dire que l’homme est toujours dans le remord ou dans le regret. L’homme traîne alors le boulet du passé Alors que l’animal n’a aucuns souvenirs, l’homme au contraire, se souvient. [...]


[...] En somme, nous avons prouvé que nous pouvions vivre au présent selon un certain concept et ressentir l’instant. Mais la nature du temps étant si complexe et si indéfinissable, nous en sommes venus à conclure qu’en réalité, personne ne peut vivre le présent puisque la conscience même que nous avons du temps nous projette hors de l’instant. Il est vrai que nous pensons soit toujours à notre avenir en imaginant notre futur, soit toujours à notre passé en nous remémorant des faits antérieurs. [...]


[...] C’est un cercle vicieux, un combat entre l’homme et le temps, dans lequel l’être humain ne peut réellement penser au présent puisque même si ce qu’il vient de faire est dans un passé très proche, cette action, cette pensée, cette parole appartient quand même au temps passé. La plupart du temps, l’homme vit dans ses souvenirs, il a des remords ou regrette ce qu’il n’a pas fait dans son passé, il peut même éprouver de la nostalgie pour son enfance ou pour les instants de bonheur finis. D’autres fois encore, l’homme se projette dans l’avenir, aspire à une vie meilleure. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
04/08/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
9 fois

Informations sur l'auteur Marie Z. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Est-il possible de vivre au présent ?

«Dissertation de philosophie portant sur la question : "Est-il possible de vivre au présent ?". Question qui pose le problème de la définition du présent : est-ce seulement une seconde, une journée ou un temps abstrait biologique, propre à chacun de n...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   8 pages   |   publié en 2006
Cela a-t-il un sens de vouloir échapper au temps ?

«Dissertation de Philosophie (réalisée par un professeur) traitant le sujet suivant : "Cela a-t-il un sens de vouloir échapper au temps ?"....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
"Vivre l'instant présent", est-ce une règle de vie satisfaisante ?

«"Vivre l'instant présent", qui n'a jamais entendu cette expression ? Nous ne nous demandons jamais assez pourquoi nous vivons et comment nous devons aborder cette vie qui nous est offerte. Nous nous situons dans le temps puisque nous connaisso...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2010
Le concept de soi, fluctuations à l'âge adulte et psychanalyse

«Analyse et référence relatives au remaniement du concept de soi chez l'adulte....»

Économie et Social   |  Psychologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages   |   publié en 2008
Qu'est-ce que le temps ?

«L'être du temps, c'est son essence. Le temps semble ineffable, inexprimable. Pourtant, il s'agit d'une notion familière, dont on fait un usage fréquent dans la conversation. Le temps se caractérise à la fois par une ...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
L'homme doit-il craindre la progression des techniques ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages   |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages   |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014