Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Croire amène à renoncer à savoir : le pouvoir illusoire de la croyance
II) Croire est un préliminaire nécessaire à savoir
III) Croire et savoir ne sont pas sur le même plan
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Dissertation de philosophie traitant le sujet : "Croire, est-ce renoncer à savoir ?". Les notions étudiées ici sont la conscience, le savoir, l'esprit et les perceptions. De plus, présence d'une biographie et d'une bibliographie de tous les philosophes cités (Kant, Descartes).

Extraits

[...] Croire est un préliminaire nécessaire à savoir 1. Le savoir est lui-même une forme de croyance Lorsque l’on sait, on donne son accord, son assentiment à une vérité, on y adhère. Or cette adhésion, que l’on peut appeler le sentiment de certitude ressemble beaucoup à celle que l’on ressent dans la foi, la conviction, ou même l’opinion. Il y a donc quelque chose de commun entre le savoir et les différentes formes de croyance. C’est pourquoi Kant, dans la Critique de la raison pure, distingue le savoir, la foi et l’opinion en les appelant tous les trois des façons de tenir pour vrai c’est-à-dire de donner son adhésion ou son assentiment. [...]


[...] Croire et savoir ne sont pas sur le même plan 1. Persuader et convaincre Nous venons de voir que croire et savoir étaient liés dans le même contexte culturel. Pourtant, il convient de bien les distinguer au sein de ce même contexte. En effet, le savoir s’adresse à la raison, alors que la croyance ne concerne que le sentiment (par exemple, la foi). C’est pourquoi Pascal, dans De l’esprit géométrique et de l’art de persuader, montre que le savoir et la croyance différent profondément par la façon dont ils s’adressent à l’homme : personne n’ignore qu’il y a deux entrées par où les opinions sont reçues dans l’âme, qui sont ses deux principales puissances : l’entendement et la volonté. [...]


[...] Voir Kant : J’ai dû abolir le savoir pour laisser une place à la croyance. Conclusion Croire amène des illusions et fait qu’on s’empêche d’accéder au savoir, puisque nos croyances sont prises pour des vérités. Mais le savoir est à sa façon une sorte de croyance. Il y a donc plutôt continuité que rupture de l’une à l’autre. Cependant, il faut maintenir leur distinction, quitte à montrer qu’il faut être capable de renoncer à savoir pour croire, tant le savoir est loin de répondre à toutes nos interrogations. [...]


[...] Contre les autorités reçues, il ne voulut se fier qu’à la raison. Au doute méthodique, seule résiste la certitude de l’existence : le cogito Je pense, donc je suis Discours sur la méthode (1637, suivi des essais scientifiques de cette méthode) ; Méditations métaphysiques (1641) ; Principes de la philosophie (1644) ; Les passions de l’âme (1649). Biographie et bibliographie de Kant : Philosophe allemand (Königsberg 1724 idem 1804). Il ne quitta point sa ville natale. Né d’une famille modeste, il entra en 1732 au collège Frédéric, alors dirigé par un partisan de la secte piétiste qui prêchait la régénération intérieure par la médiation personnelle de l’Ecriture. [...]


[...] En effet, une croyance peut avoir du sens, alors même qu’elle est en dehors du domaine de la vérité. Ainsi les scientifiques ne pourront jamais prouver que Dieu existe ou n’existe pas : cette question échappe à la juridiction de la science. C’est ce qu’exprime Paul Ricoeur à propos du mythe : en perdant ses prétentions explicatives, le mythe révèle sa portée exploratoire et compréhensive, ce que nous appellerons plus loin sa fonction symbolique, c’est-à-dire son pouvoir de découvrir, de dévoiler le lien de l’homme à son sacré. [...]


[...] Il faut commencer par remettre en cause toutes ses croyances, religieuses ou non, pour répartir d’un fondement certain et qui fasse l’objet d’un véritable savoir. En attendant de le trouver, la seule solution est la suspension du jugement, ou doute perpétuel, qui consiste à renoncer à toute croyance. Donc, croire et savoir s’opposent radicalement, et croire devient à renoncer à poursuivre sa quête de savoir. Il faut refuser la croyance si l’on veut ne pas renoncer à savoir. N’y a-t-il pas cependant une certaine dose de croyance dans le savoir lui- même ? Ne peut-on alors dire que l’une amène l’autre ? [...]


[...] Croire, c’est donc renoncer à toute la dimension interrogative de la philosophie, à l’étonnement devant les choses. Toute opinion, même juste, est condamnable en ce qu’elle ferme l’accès au savoir qui fait pourtant toute noblesse de l’homme Foi et illusion La foi est plus forte que l’opinion en ce qu’elle s’accompagne d’une conviction intime bien plus présente. Alors que les opinions sont encore critiquables, la foi semble inattaquable, relevant d’un choix privé que l’on ne saurait contester ni combattre. Pourtant, la foi possède elle aussi un pouvoir d’auto-illusion. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
14/04/2008
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
57 fois

Informations sur l'auteur Arnaud S. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
économie...
Ecole, université
HEC Paris
Note du document :
         
Commentaires
Giselle
11/21/10 - 14:33:43
Arnaud
02/07/09 - 13:54:35
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
Le savoir et la croyance

«Cours de Philosophie sur les notions de croyance et de connaissance. Il évoque les problèmes que posent le fait de croire savoir pour accéder à la vérité. Il propose l'analyse du Ménon, de l'Allé...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   25 pages   |   publié en 2007
La raison et ses limites

«Cours de Philosophie ayant pour sujet la raison et ses limites....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   10 pages   |   publié en 2006
La raison, les croyances, la vérité et l'expérience

«Cours de Philosophie sur les notions de raison, de croyances, de vérité et d'expérience. En quoi paraissent-elles néfastes et comment faire pour parvenir à la vérité ?...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2008
Croire, est-ce renoncer à savoir ?

«Dissertation de philosophie traitant le sujet : "Croire, est-ce renoncer à savoir ?". Les notions étudiées ici sont la conscience, le savoir, l'esprit et les perceptions. De plus, présence d'une biographie et d'une bibliog...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Quelle sorte de lien y a-t-il entre croire et savoir ?

«Dissertation de Philosophie sur les notions de "croyance" et de "savoir". Quelle sorte de lien y a-t-il entre "croire" et "savoir" ? Les deux notions s'excluent-elles mutuellement ? Ou bien ces deux modalités de l'esprit se complètent-e...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages   |   publié en 2008

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
L'inconscient est-il un destin ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Résumé des cours de philosophie de Terminale
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2007
Peut-on connaître autrui ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
La conception du monde dans le Tractatus de Wittgenstein
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   19 pages   |   publié en 2008
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014