Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

I) Héritage du XVIIIe siècle
II) Le concept de la main invisible
III) Nietzsche (1844-1900)
IV) Karl Marx (1818-1883)
V) Alain Badiou
VI) Bourdieu (1930-2002)
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Héritage du XVIIIe siècle :

Il y a la volonté de connaissance.
On ose penser par soi-même (on est délivré des explications divines)
Nous possédons de plus grandes libertés (religieuses, philosophiques et économiques (A. Smith et sa main invisible)
Dès lors, il y aura beaucoup d'idées nouvelles qui vont se développer mais on ne possède pas encore les moyens nécessaires de les appliquer (les techniques sont : machine à vapeur, le cinéma, la photographie) ()

Extraits

[...] Nietzsche qui est un très fidèle lecteur de Schopenhauer ; 3. Freud également s’intéressera à lui pour bâtir sa théorie du refoulement. (Article de M. Onfray Bouddha, le chien et la flûte in Magazine Littéraire 328) Certes, Schopenhauer n’a pas pratiqué sa propre philosophie mais Nietzsche reprend quand même ses idées comme si elles étaient applicables pour montrer la contradiction de sa vie. Pour Schopenhauer, la volonté est aveugle ; Pour Nietzsche, l’acète ne pourra jamais devenir le mort vivant qu’il souhaite, malgré tous ses efforts, car vouloir ne pas vouloir c’est toujours vouloir. [...]


[...] Cependant, aujourd’hui cette théorie est remise en cause par la crise, étant donné que nous constatons que la poursuite de l’intérêt privé ne mène pas à un bien commun égalitaire mais inégalitaire. Bref, le progrès de l’homme à cette époque passe par le progrès des sciences, des techniques et de l’économie. Malgré tout, certains auteurs vont néanmoins se poser des questions : Apogée de la bourgeoisie Noblesse Clergé ( Séparation des pouvoirs Artisans - bourgeois Peuple (utilisé par les artisans) L’état devient plus ou moins laïc et la bourgeoisie reste empreinte d’idées catholiques. Dès lors penseurs se révoltent : Nietzsche, Marx et Freud. Ce sont les Penseurs du Soupçons. [...]


[...] Mon argent ne transforme-t-il pas toutes mes impuissances en leur contraire ? Si l'argent est le lien qui me relie à la vie humaine, à la société, à la nature et aux hommes, l'argent n'est-il pas le lien de tous les liens ? Ne peut-il pas nouer et dénouer tous les liens ? Shakespeare fait ressortir surtout deux propriétés de l'argent : C'est la divinité visible, la métamorphose de toutes les qualités humaines et naturelles en leur contraire, la confusion et la perversion universelles des choses. [...]


[...] Hommes supérieurs ! Maintenant seulement la montagne de l'avenir humain va enfanter. Dieu est mort : maintenant nous voulons que le Surhumain vive Les plus soucieux demandent aujourd'hui : Comment l'homme se conserve-t-il Mais Zarathoustra demande, ce qu'il est le seul et le premier à demander : "Comment l'homme sera-t-il surmonté Le Surhumain me tient au cœur, c'est lui qui est pour moi la chose unique, et non point l'homme : non pas le prochain, non pas le plus pauvre, non pas le plus affligé, non pas le meilleur. [...]


[...] Non, dieux du ciel, je ne suis pas un soupirant frivole . Ce peu d'or suffirait à rendre blanc le noir, beau le laid, juste l'injuste, noble l'infâme, jeune le vieux, vaillant le lâche . Cet or écartera de vos autels vos prêtres et vos serviteurs; il arrachera l'oreiller de dessous la tête des mourants; cet esclave jaune garantira et rompra les serments, bénira les maudits, fera adorer la lèpre livide, donnera aux voleurs place, titre, hommage et louange sur le banc des sénateurs; c'est lui qui pousse à se remarier la veuve éplorée. [...]


[...] N’est-ce pas cela : s’humilier pour faire souffrir son orgueil ? Faire luire sa folie pour tourner en dérision sa sagesse ? Ou bien est-ce cela : déserter une cause, au moment où elle célèbre sa victoire ? Monter sur de hautes montagnes pour tenter le tentateur ? Ou bien est-ce cela : se nourrir des glands et de l’herbe de la connaissance, et souffrir la faim dans son âme, pour l’amour de la vérité ? Ou bien est-ce cela : être malade et renvoyer les consolateurs, se lier d’amitié avec des sourds qui m’entendent jamais ce que tu veux ? [...]


[...] Ce que je suis et ce que je puis, ce n'est nullement mon individualité qui en décide. Je suis laid, mais je puis m'acheter la femme la plus belle. Je ne suis pas laid, car l'effet de la laideur, sa force repoussante est annulée par l'argent. Personnellement je suis paralytique mais l'argent me procure vingt-quatre pattes ; je ne suis donc pas paralytique. Je suis méchant, malhonnête, dépourvu de scrupules, sans esprit, mais l'argent est vénéré, aussi le suis- je de même, moi, son possesseur. [...]


[...] Si Dieu est mort, il n’en reste pas moins que la morale doit être transformée et en plus être basée sur la morale du chrétien, celle du chameau. Le dernier des hommes est le bourgeois du XIXe siècle, qui est défini comme individualiste et matérialiste. C’est de cet homme là que Nietzsche se méfie. Quant à lui, il faut lui trouver le monde du surhomme, celui qui n’accepte plus que Dieu guide le destin de l’humanité, celui qui refuse les illusions nouvelles de la révolution industrielle. [...]


[...] Le monde vrai est accessible aux sages, aux philosophes (=Monde des idées de Platon) ; 2. Étape chrétienne : Monde vrai est plus accessible ici et maintenant mais dans un au-delà. Il faut vivre pour espérer accéder au Paradis monde promis) 3. Etape de Kant : ce monde au-delà, nous ne pouvons pas l’expérimenter. Pour Nietzsche, Schopenhauer est l’exemple ultime de l’évolution de la métaphysique car il valorise l’ascétisme et donc, pour Nietzsche, c’est l’aboutissement de l’histoire de la métaphysique. [...]


[...] ainsi qu’une culture légitime et une stratégie de distinction) ; Classe moyenne (moyenne en tout) : elle imite l’élite (elle a donc une bonne volonté culturelle) et elle prend le peuple avec distance distinction entre classe moyenne et classe populaire) ; La classe populaire : elle a une attitude de résignation à l’inévitable et du choix du nécessaire Il existe donc différent capital (qui sont tous importants pour Bourdieu!) : Économique (celui de point de vue de Marx, mais, pour Bourdieu, il n’est pas suffisant). Il consiste dans le porte-monnaie, le patrimoine, les revenus ; Social : c’est le réseau de relation d’un individu ; Culturel : c’est la capacité de produire de la légitimité, de donner un prestige ainsi que la maîtrise de savoirs, savoir-faire et de savoir être. Capital Technique + cap. Symbolique). Il existe, cependant formes de capital culturel : 1. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
26/01/2010
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
20 pages
Niveau
grand public
Consulté
2 fois

Informations sur l'auteur Theys A. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Le renouveau de la philosophie

«Si le XVIIe siècle, siècle des Lumières, assure de manière universelle le règne de ceux que l'on appelle les « philosophes » et invente la figure de l'intellectuel, la quête d'un nouvel humanisme e...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2009
Les penseurs du soupçon

«Héritage du XVIIIe siècle :Il y a la volonté de connaissance.On ose penser par soi-même (on est délivré des explications divines)Nous possédons de plus grandes libertés (r...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   20 pages  |   publié en 2010
Le Beau et la Beauté

«Article beau, beauté du Dictionnaire Philosophique de Voltaire. Se dégage la relativité du beau à l'espèce et relativité entre les individus et d'une culture à l'autre. Conclusion, il est inutile de co...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   138 pages  |   publié en 2009
Aspects de l'épitexte de l'oeuvre de Claude Simon

«Qu'est-ce que l'oeuvre ? L'hypothèse de ce travail est qu'elle n'est pas uniquement constituée de l'ensemble des romans rangés sous cette rubrique mais aussi par tous les discours qui accompagnent la production littéraire ...»

Littérature et Arts   |  Littérature  |   Fiche  |   fr  |   .pdf  |   307 pages  |   publié en 2010
Esthétiques de la médiation culturelle de l'art : la culture

«Il semble bien difficile aujourd'hui de délimiter un objet en tant qu'objet artistique. Si la presse et les médias se font l'écho de cette difficulté de notre époque, dans les établissements dits culturels...»

Littérature et Arts   |  Arts  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   48 pages  |   publié en 2012

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Suis-je libre de penser ce que je veux ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2006
Doit-on toujours dire la vérité ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
PPP thème comptable
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   21 pages  |   publié en 2007
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014