Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

La quête du Moi » c'est la quête philosophique de la vie car atteindre son « Moi » c'est atteindre son identité et c'est une quête car cette recherche est permanente donc difficile à atteindre. Le « Moi » évolue a tous les stades de la vie si on recherche son « Moi » intérieur on pourra comparer cette recherche à une quête philosophique car l'individu par le biais de plusieurs facteurs cherche à atteindre une certaines sagesse pour pouvoir atteindre son « Moi » il semble qu'il faille comprendre son « Moi » et réfléchir sur ce que l'existence nous apporte

Extraits

[...] En grandissant il prend conscience de son pouvoir sur l’autre. Ici l’apprentissage du Soi serait lié à l’expérience dans la vie et à des facteurs de contestation, d’opposition et de confrontation. La contestation, l’opposition et la confrontation morale permet d’apprendre à devenir Soi Même mais l’expérience permet aussi l’approche de son Moi Le conflit semble permettre mesurer ce qui est lui et ce qui est moi et nous révéler l’un l’autre. Ici soi même peut consister à vouloir ce que l’autre ne veut pas, nos volontés surgissant dans l’affrontement lui-même. [...]


[...] Il s’agit de fournir sans attendre les concepts fondamentaux permettant de consolider la conscience morale. Ici l’individu dans son apprentissage du Soi Même peut être influencé par des phénomènes extérieurs tels que la conformité qui en font un individu conforme à ce que autrui veut en faire et ainsi l’écarte de l’objectif de sa quête du Moi en faisant de cet individu, un individu encore plus aliéné par la malléabilité de son esprit du à la conformité. Nous avons vu que l’apprentissage du Soi n’est pas le moyen le plus efficace pour la recherche du Soi car l’acquisition morale influence et ne permet pas à l’individu de se connaître réellement et que par l’apprentissage du Soi on peut se réduire à la conformité de la pensée collective. [...]


[...] L’apprentissage du Moi peut être perçu comme un mouvement de percevoir son identité. Selon Kant ce qui différencie l’homme de l’animal c’est que l’homme a la capacité intellectuelle d’avoir la notion de ce qu’il représente c'est-à-dire Je la personnalité établissant une différence complète entre l’homme et les choses. Il devient personne grâce à la notion de ce je et de l’unité de sa conscience qui persiste tout au long de la vie de cet homme. C’est ainsi que même l’enfant apprenant à parler s’exprime à la troisième personne car il sent qu’il est mais ne cherche pas forcement à devenir, quand il commence à dire je il semble qu’il ait pris conscience du devenir car il se pense en disant je Selon Alexandre Hojève à la suite d’un travail sur La phénologie de l’Esprit de Hegel, il montre que l’homme est conscience de soi, il est conscient de ce qu’il est et de sa dignité et c’est en ce point qu’il fixe son identité au dessus de l’identité de l’animal, il a conscience de soi au moment où il dit Moi Selon Sartres, dans L’existentialisme est un Humanisme il démontre que l’homme existe d’abord et se construit ensuite. [...]


[...] L’essence de la pensée c'est-à-dire la conscience doit restée pure afin de mieux apprendre, devenir ou faire ressortir le Moi Manière d’apprendre libre et non transmise par des pensées préconçues ou par une vérité absolue. Car l’enseignement scolastique prétendait avoir cette vérité absolue. Condorcet lui-même estime que seule la pensée peut assurer la culture intellectuelle et morale grâce au développement lui-même illimité de la connaissance scientifique et des techniques. Education ennemie des préjugés qui aura pour résultat de rendre l’homme heureux par une acquisition, non influencée par des idées préconçues, des compétences et l’homme se connaîtra mieux. [...]


[...] Avec le solipsisme Descartes explique qu’on doit comprendre son Moi par soi même. Le sujet pensant semble ne constituer la seule vérité. Selon Hegel dans sa Philosophie de la religion , l’homme représente à la fois l’unité de la conscience infinie et de la conscience finie mais aussi le conflit qui oppose cette conscience de l’infini à la conscience du soi fini. L’apprentissage du soi même peut aussi se faire par l’expérience qui n’est pas du point de vue de Descartes qui se refuse à une évidence sensible c'est-à-dire par les sens car il a démontré que les sens étaient parfois trompeurs. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
31/05/2006
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
62 fois

Informations sur l'auteur Samuel L. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit du...
Ecole, université
université...
Note du document :
         
Commentaires
Antoine
04/02/08 - 19:21:56
Anonyme
04/27/07 - 11:13:30
Anonyme
12/12/06 - 19:00:34
Laissez le votre
ACCÉDER à ce doc  
Le renouveau de la philosophie

«Si le XVIIe siècle, siècle des Lumières, assure de manière universelle le règne de ceux que l'on appelle les « philosophes » et invente la figure de l'intellectuel, la quête d'un nouvel humanisme e...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2009
Conflits de classes et changement social

«Karl Marx1818 - 1883 Né à Trèves en Rhénanie - Issu d'une famille juive et aisée. Grand père : rabbin, père : avocat donc plutôt de tendance libérale converti au protestantisme et a ...»

Économie et Social   |  Sociologie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2011
Plato, Symposium, Eroticising the philosopher's love of wisdom

«Etymologically, philosophy is the love of wisdom : philo means indeed ?to love? (philia) and sophia, ?wisdom?. This love of wisdom however is not a passionate love. For the Greeks, the term philia contains the idea of friendship and of loyalty to oth...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   6 pages  |   publié en 2006
Qu'est-ce que la philosophie ?

«La question est typique du philosophe, s'il est vrai que le mathématicien ne se demande pas ce que sont les mathématiques. La question concerne la nature ou l'essence de la philosophie et nous recherchons une définition, c'est...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2006
Les fondements de la philosophie

«Rappelons que le mot contient cela dans sa composition : « philos », l'ami ou « philein », aimer et « sophia », qui signifie sagesse. Il serait donc nécessaire de franchir l'étape numéro 1 ava...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2008

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Suis-je libre de penser ce que je veux ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2006
Doit-on toujours dire la vérité ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014