Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Si les passions de l'esprit humain entretiennent le passé, celui-ci perpétue des identités antagonistes

A. Le passé naît des passions inhérentes à l'esprit humain et fait de l'homme un être de culture
B. De fait, le passé perpétue des passions car il oblige à une délicate mise en ordre du monde

II) Faute de pouvoir oublier le passé, il convient de susciter des passions moins instrumentalisées pour penser raisonnablement le présent

A. L'historicité de l'homme est désormais si prégnante que nul ne songerait à la nier
B. Il faut donc soutenir un bon usage du passé, aussi rationnel que possible, sans qu'il apparaisse instrumentalisé par les passions des uns et des autres

Conclusion
Bibliographie
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Lorsque Pascal dans ses Pensées estime, non sans ironie, que « le nez de Cléopâtre, s'il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé », il met en lumière non seulement le poids des passions humaines dans l'histoire mais l'intérêt rétrospectif des êtres humains pour les événements du passé. Le passé fait réagir à plus d'un titre : individuel tout d'abord car la culture, l'identité, les valeurs de chacun puisent à cette source ; collectif d'autre part, car la compréhension du passé donne lieu à des controverses idéologiques dont l'objet est de donner un sens à des événements passés qui semblent souvent manipulés à des fins spécifiques. Il suffit de penser à un conflit comme celui du Kosovo pour mesurer combien l'interprétation du passé peut entraîner des individus à concevoir que la violence et la mort sont de légitimes moyens de se donner raison.

Cette confusion révèle combien le passé peut être confisqué, et cette relativité intrinsèque génère d'autant plus de passions que les sociétés contemporaines s'interrogent sur le sens commun à donner à des individus en quête de repères.

Il semble donc que, si les passions de l'esprit humain entretiennent le passé, celui-ci perpétue des identités antagonistes. C'est pourquoi, faute de pouvoir les oublier, il convient de susciter des passions moins instrumentalisées pour penser raisonnablement le présent.. (...)

Extraits

[...] 9 Dissertation de Culture générale : Pourquoi le passé suscite-t-il encore des passions ? La passion, comme le rêve, a tendance à déformer la relation au temps. C’est en cela qu’il y a urgence et qu’on ne peut retarder la recherche d’un mode d’emploi adapté à la maîtrise des éternelles passions du passé, pour ne plus dire, comme le Bloom de l’Ulysse de James Joyce, l’histoire est un cauchemar dont j’essaye de m’éveiller. Indications bibliographiques Première approche : Jacques Le Goff, Histoire et mémoire, Gallimard Ouvrage de référence : Pierre Nora (dir.), Les Lieux de mémoire, Gallimard, 1987-1992. [...]


[...] De fait, le passé perpétue des passions car il oblige à une délicate mise en ordre du monde. Il apparaît en effet clair que cette naissance passionnelle détermine le passé à rester un objet fluctuant et conflictuel. Halbwachs souligne lorsqu’il étudie la mémoire collective religieuse qu’elle est source de conflit à la fois avec l’extérieur (car elle peut être en concurrence avec les autres mémoires) mais aussi avec l’intérieur (les dogmatiques vont ainsi percevoir le passé de manière rationnelle tandis que les mystiques vont l’interpréter affectivement). [...]


[...] Or tout regard sur le passé rentre dans la perspective de Lucien Fèbvre : l’homme ne se souvient pas du passé, il le reconstruit toujours. Il part du présent, et c’est à travers lui, toujours qu’il connaît, qu’il interprète le passé Cette interprétation la plus vraie possible reflète la culture politique particulière dans laquelle elle naît. Ce qui est commémorable par exemple va dépendre des priorités retenues en fonction de ce que la communauté ou ceux qui peuvent influencer le choix vont vouloir en dire, ce qui interroge aussi la légitimité des acteurs qui peuvent décider de mettre ou pas certains faits sur l’agenda des sociétés. [...]


[...] 6 Dissertation de Culture générale : Pourquoi le passé suscite-t-il encore des passions ? Il reste à trouver les moyens de dépassionner la relation exigeante avec le passé, soit de trouver un compromis entre le refus du passé et la recherche d’un salut par lui. D’une part en effet, le passé devrait pouvoir être dépassé car il n’est ni un âge d’or perdu, ni un projet à reproduire à l’identique. La poésie de Chateaubriand n’apparaît ainsi pas sans retombée politique directe ou indirecte : Loin de mépriser le passé, nous devrions, comme le font tous les peuples, le traiter en vieillard vénérable qui raconte à ses foyers ce qu’il a vu [ ] Il nous instruit et nous amuse par ses récits, ses idées, son langage, ses manières, ses habits d’autrefois C’est précisément l’histoire qui a prouvé que ce regard candide vers le passé de nature traditionnaliste peut aussi déboucher sur des dénonciations de la société moderne, susceptibles de servir des régimes autoritaires peu avouables, tels celui de Vichy (où Pétain pouvait déclarer la terre elle ne ment pas avec les conséquences que l’on sait) ou ceux de Salazar au Portugal et de Franco en Espagne par exemple. [...]


[...] Nation s’exprimait essentiellement à travers elle, était devenue, par l’école et avec le temps, le cadre et le moule de notre mémoire collective La mémoire collective reste en somme influencée par l’État, comme par les instances de régulation de la société civile (parents, associations, Églises, médias, publicité). L’histoire est donc normée, orientée. Pascal Ory évoque cette belle histoire par analogie avec racontée par les parents : le fait est que le passé délivre un sens à l’individu en interaction avec un système collectif de représentations de valeurs en évolution. II. Faute de pouvoir oublier le passé, il convient de susciter des passions moins instrumentalisées pour penser raisonnablement le présent. [...]


[...] De nombreux acteurs sociaux participent d’ailleurs à cette actualisation du passé : la 4 Dissertation de Culture générale : Pourquoi le passé suscite-t-il encore des passions ? repentance des Chrétiens pour leur attitude ambiguë vis-à-vis des Juifs pendant la seconde guerre, ou le rôle qu’ont eu les familles des soldats fusillés en 1917 pour les faire réhabiliter. Il semble en somme que l’on assiste à travers le monde à un réveil des revendications au nom d’un passé qui apparaît comme une source d’injustice aux yeux de beaucoup de victimes d’hier. [...]


[...] Les êtres humains valorisent traditionnellement ce qui donne un sens à leur vie dans une chronologie : dans le champ social, les parents, la famille, les amis, les collègues contribuent à entretenir une certaine continuité dans la vie de l’individu, selon une orchestration (anniversaires, cérémonies de diplômes, de remises de décoration ou d’événements familiaux) qui varie selon les époques, les lieux, et les codes moraux Dissertation de Culture générale : Pourquoi le passé suscite-t-il encore des passions ? religieux ou civiques. Maurice Halbwachs évoque la mémoire collective dans Les Cadres sociaux de la mémoire, où il expose que la mémoire individuelle est en réalité fondamentalement traversée par les influences extérieures de la société. [...]


[...] passé a suscité des passions qu’il faut l’ignorer ou le masquer. C’est ici que dialectiquement et peut-être paradoxalement le passé et son histoire est requis pour poser le débat d’une manière qui apparaisse la plus juste possible. Lucien Fèbvre, l’un des deux fondateurs de l’école des Annales soulignait à sa manière la fonction sociale de l’historien qui s’efforce de mener une véritable expertise : Organiser le passé en fonction du présent par opposition à la mémoire collective qui raconte une histoire commode mais souvent erronée ; ce qui revient à faire de l’historien une sorte de médiateur entre le présent et le passé. [...]


[...] Saint-Augustin affirmait dans ses Confessions que l’esprit, c’est la mémoire ellemême : le souvenir, la mémoire, le fait de pouvoir se situer dans la chronologie permettant à l’individu de se libérer de la détermination en assurant le présent du passé Rousseau conforte cette analyse dans son Discours sur l’origine et les fondements de l’inégalité parmi les hommes où il expose que l’humanité de l’homme réside dans le fait qu’il est indéterminé, que ses passions le font parfois agir contrenature, parfois jusqu’à en perdre la vie. Et sa perfectibilité dépendra de sa capacité à prendre conscience de son histoire singulière qui fonde l’existence de sa liberté. Cette perspective témoigne d’une vision moderne d’un passé qui en s’actualisant doit être assumé. [...]


[...] Conclusion 1 Dissertation de Culture générale : Pourquoi le passé suscite-t-il encore des passions ? Introduction Lorsque Pascal dans ses Pensées estime, non sans ironie, que le nez de Cléopâtre, s’il eût été plus court, toute la face de la terre aurait changé il met en lumière non seulement le poids des passions humaines dans l’histoire mais l’intérêt rétrospectif des êtres humains pour les événements du passé. Le passé fait réagir à plus d’un titre : individuel tout d’abord car la culture, l’identité, les valeurs de chacun puisent à cette source ; collectif d’autre part, car la compréhension du passé donne lieu à des controverses idéologiques dont l’objet est de donner un sens à des événements passés qui semblent souvent manipulés à des fins spécifiques. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
02/02/2011
Langue
français
Format
pdf
Type
dissertation
Nombre de pages
8 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur Stéphane C. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
sciences...
Ecole, université
Sciences Po
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
TPE sur la mémoire, ses mécanismes et ses troubles

«Un exposé très complet sur la mémoire : introduction, développement, conclusion, synthèses individuelles, lexique, bibliographie, plan, page d'accueil, richement illustré. Problématique : La mémoire est-elle un outil indispensable à la vie ?...»

Économie et Social   |  Emploi chômage  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   62 pages   |   publié en 2007
Modèles d'introductions et de conclusions de mémoires

«Document avec plus d'une trentaine d'exemples d'introductions et conclusions de mémoires, véritable outil d'aide pour les étudiants dans l'élaboration de leur projet de fin d'étude....»

Commerce   |  Marketing produit  |   Guide pratique  |   fr  |   .doc  |   45 pages   |   publié en 2007
Faut-il enterrer le passé ?

«Dissertation de Philosophie : Faut-il enterrer le passé ? Les arguments sont développés suivant une progression claire et logique. Les références utilisées proviennent aussi bien de la Philosophie que de l'ac...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages   |   publié en 2008
Environnement et culture d'entreprise

«Depuis le début du commerce avec le troc, l'environnement des entreprises change, et avec l'apparition des nouvelles technologies ou des théories managériales permettant de transformer la manière de produire ou de vendre, ...»

Commerce   |  Ressources humaines  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   16 pages   |   publié en 2012
L'offre publique de mise en ligne d'archives de télévision : entre accès à la mémoire et logiques institutionnelles

«Mémoire niveau Master : "L'offre publique de mise en ligne d'archives de télévision : entre accès à la mémoire et logiques institutionnelles"....»

Littérature et Arts   |  Télévision  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Résumé des cours de philosophie de Terminale
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2007
Peut-on connaître autrui ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
La conception du monde dans le Tractatus de Wittgenstein
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   19 pages   |   publié en 2008
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014