Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Le langage possède une influence sur la sensation

A. Le langage est un mirage émotionnel
B. Le langage altère la véritable sensation

II) La fonction symbolique du langage nie la singularité du Réel

III) L'impossibilité d'exprimer précisément par des mots ce que l'on ressent

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Avec ce texte, Bergson s'intéresse bien évidemment au langage, mais plus précisément à l'emprise que celui-ci possède sur les sensations de tout un chacun. Ainsi, il ne prend en compte ni le fonctionnement du langage en lui-même, ni les formes qu'il peut prendre, mais bel et bien les conséquences directes de celui-ci sur notre conscience, et, par voie de fait, sur notre sensibilité. Dans cette optique, les notions de MATIERE et d'ESPRIT, facilitent indéniablement la compréhension du raisonnement de Bergson, et permettent d'en saisir l'enjeu principal : le langage est la sangsue de l'homme ; en se glissant entre sa conscience et sa sensibilité, elle lui pompe avidement toute la singularité de ses émotions. Pour autant, de ce leitmotiv essentiel, découlent des oppositions elles-aussi cruciales, qui vont rendre limpides et indiscutables les arguments de Bergson ()

Extraits

[...] Tout d’abord, elle empêche à l’homme d’accéder à l’essence des choses, ne fait que banaliser la pensée, qui est contrainte de se contenter d’apparences. Ainsi, le mot emmagasine ce qu’il y a de stable, de commun, et [ ] d’impersonnel Ensuite, Bergson condamne l’aspect beaucoup trop général du langage : celui- ci ne fait que nier l’unicité de l’impression et la singularité du Réel. En effet, il écrase et recouvre les sensations délicates [ ] de notre conscience individuelle Ce que Bergson veut dire par là, c’est que le mot fige et renferme, en un seul et unique sens, des multitudes de perceptions différentes. [...]


[...] Qui plus est, celui-ci possède un double travers. En effet, il nous fait tout d’abord croire à l’invariabilité de nos sensations Ce que Bergson veut dire par là, c’est que la sensation n’est en aucun cas immuable ; au contraire, elle se modifie au fur et à mesure que le temps passe, que la répétition de cette même sensation s’installe. Mais le langage, parce qu’il fige le Réel, ne permet pas à l’homme de s’apercevoir de ce changement de perception. [...]


[...] Ainsi, le mot étant une simple réalité compréhensible et construite (concept), il ne peut représenter des sensations sensibles et singulières (image). Le langage fait croire que chaque individu à la même manière d’aimer et de haïr ce qui, pour Bergson, complètement faux. Chaque personne à sa manière propre, personnelle et singulière de ressentir ses émotions, mais simplement, le langage est trop imparfait pour les représenter fidèlement. C’est d’ailleurs pour cette raison que Bergson compare le mot à un vêtement de prêt-à-porter : il convient à tous et ne va à personne. [...]


[...] Tout d'abord, la fonction symbolique du langage est de nier la fugacité des sensations. C'est ainsi que le langage, en nous faisant croire à la constance de nos perceptions, nous berce d'illusions. Ensuite, le langage, selon Bergson, est profondément sournois. C'est pourquoi un mot, uniquement parce qu'il est chargé d'histoire et lourd de conséquences, peut nous duper quant à la sensation que l'on éprouve. Enfin, le langage est beaucoup trop généralisant et ne tient donc pas compte de la singularité de chaque être. [...]


[...] Dans cette optique, les notions de MATIERE et d’ESPRIT, facilitent indéniablement la compréhension du raisonnement de Bergson, et permettent d’en saisir l’enjeu principal : le langage est la sangsue de l’homme ; en se glissant entre sa conscience et sa sensibilité, elle lui pompe avidement toute la singularité de ses émotions. Pour autant, de ce leitmotiv essentiel, découlent des oppositions elles-aussi cruciales, qui vont rendre limpides et indiscutables les arguments de Bergson. Ainsi, pour lui, le langage est le simple outil de transmission de la pensée humaine à autrui : c’est uniquement un MOYEN permettant d’exprimer des impressions, et non une FIN en soi, comme le sont les sensations elles- mêmes. [...]


[...] Le langage représente-il adéquatement le Réel ? En d’autres termes, Bergson se demande ici si le langage permet de retranscrire d’une façon entière, précise et infaillible la réalité de nos sensations, aussi personnelles, complexes et profondes soient elles ? Pour répondre à ce questionnement qui a probablement été le point de départ de sa réflexion, Bergson rentre immédiatement dans le vif du sujet et met à mal les credo des plus naïfs. Ainsi, dès la première phrase de ce texte, l’auteur nous fait part de son point de vue quant à cette question : L’influence du langage sur la sensation est plus profonde qu’on ne le pense généralement Ainsi, pour lui, le langage exerce une externalité négative sur la perception de nos sensations, et ne permet pas de représenter adéquatement le Réel. [...]


[...] Afin de rendre plus limpide ces propos, Bergson use d’un exemple qui vient clarifier son argumentation. C’est ainsi que le langage, principalement parce qu’il véhicule des us, des mœurs, des normes profondément sociales et culturelles, peut duper la sensation même du goût. En effet, pour Bergson, le contenant, dans ce cas, le nom que porte un met réputé exquis a plus d’importance que le contenu, c'est-à-dire la saveur en elle-même. Pour le philosophe, le langage est donc un troisième terme, nécessaire mais néanmoins grandement imparfait, qui va se glisser entre notre conscience propre et notre sensation personnelle. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
19/05/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public
Consulté
7 fois

Informations sur l'auteur Clement t. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
La conscience, l'inconscient

«Cours de Philosophie (Terminale) sur les notions de conscience et d'inconscient....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   94 pages   |   publié en 2006
La conscience et l'inconscient en Philosophie

«Cours de Philosophie complet sur les notions de conscience et d'inconscient....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   94 pages   |   publié en 2008
Bergson, "L'Energie spirituelle", Extrait : commentaire

«On peut saisir la conscience par le savoir, par la relation du sujet et du monde ou à travers l'activité du sujet pensant comme Descartes. Dans L'Energie spirituelle, Bergson approche à son tour une définition de...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2010
La conscience

«L'expression « philosophies de la conscience » désigne fondamentalement une attitude commune à des philosophies différentes et qui consiste à voir dans la conscience à la fois une réalité f...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   22 pages   |   publié en 2009
Le Langage

«Le Langage occupe une place centrale dans la Philosophie contemporaine. En effet, celle-ci est de manière historique une philosophie du Langage : le Langage recoupe tous les thèmes philosophiques (culture, rapport à autrui, probl...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
L'inconscient est-il un destin ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2007
Résumé des cours de philosophie de Terminale
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Cours  |   fr  |   .doc  |   40 pages   |   publié en 2007
Peut-on connaître autrui ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages   |   publié en 2008
Y a-t-il trop de fonctionnaires en France ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   7 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014