Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

I) Première approche de l'art
II) N'est-ce pas quand l'art s'apparente au jeu qu'il procure un pur plaisir ?
III) L'art et le renouvellement de la conscience du réel

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

Des artistes conçoivent leurs créations comme un engagement. On peut donc se demander si l'art transforme notre conscience du réel, ce qui est une manière de s'interroger sur le rôle de l'art. Par art, on entendra une création de l'imagination et par conscience du réel, la conscience de ce qui peut faire l'objet du constat partagé. Dès lors, si l'art, en tant que création de l'imagination, s'écarte du réel ou rompt avec le réel, en étant une fiction ou un embellissement, comment peut-il transformer notre conscience du réel ? Pour que l'hypothèse soit envisageable, ne faut-il pas que l'art soit lui-même une transformation du réel ? Si oui, transformer le réel, est-ce le rendre dans sa vérité ? Dans ce cas, l'art n'instruit-il pas ou n'éveille-t-il pas une prise de conscience ? Si l'art est déconnexion du réel, peut-il transformer notre conscience du réel, autrement dit, qu'est-ce qui peut faire l'objet d'un constat partagé ? ()

Extraits

[...] Dans ce cas, l’art n’instruit-il pas ou n’éveille-t-il pas une prise de conscience ? Si l’art est déconnexion du réel, peut-il transformer notre conscience du réel, autrement dit, qu’est-ce qui peut faire l’objet d’un constat partagé ? Première approche de l’art On a éprouvé le besoin de distinguer l’art de la nature, en concevant l’art comme une activité humaine mettant à profit des qualités proprement humaines comme l’intelligence, la capacité d’apprendre, de progresser et bien d’autres aptitudes, le résultat de cette activité étant artificiel. [...]


[...] Un artiste qui veut modifier notre perception du réel, veut transformer notre manière de le voir et d’habiter le monde et surtout pas de le changer. Par exemple, lorsqu’on se promène dans un jardin public dans Paris, on ne peut s’empêcher, en observant les plantes et les fleurs qui nous entourent, de penser à des tableaux de peinture tels que ceux de Monet qui représente la nature dans toute sa splendeur par des après-midi d’été. Le peintre utilise les couleurs vives, les jeux de lumières, d’ombres, les transparences et les reflets qu’on omet souvent dans la vie réelle mais qu’on saisit sur un tableau. [...]


[...] Vive, fraîche et entrainante, cette chanson réussit parfaitement à nous emmener dans cette idée plus qu’optimiste de la vie. Notamment par l’utilisation massive de termes colorés et joyeux tels que les arcs-en-ciel, le soleil et les sourires. Cependant, la vie ne présente pas que des bons cotés donc les artistes ont peut être au contraire une envie de dévoiler les cotés obscurs du monde. Le film Yes Man ! de Peyton Reed, avec comme acteur principal Jim Carey, étale la vie d’un homme qui répond oui ! [...]


[...] Ou encore Hervé Tordjman, architecte français qui a conçu deux tours jumelles en forme de molécule d’ADN pour la Chine. Leur apparence très futuriste conquit les chinois qui voulaient moderniser encore plus leur environnement. L’homme s’est crée un style de vie rempli d’artifices qui suscitent des nouveaux besoins de jour en jour. Ces besoins matériels sont utiles et même utilitaires au style de vie qu’il s’est crée. Quand ces matériels arrivent au bout de leur utilité, l’homme peut le remplacer : il est interchangeable. [...]


[...] Cet objet n’existant pas dans la nature, le pêcheur se voit contraint de le fabriquer. Il va donc l’imaginer, le dessiner puis le matérialiser et celui-ci deviendra son filet de pêche. On identifiera donc le filet du pêcheur comme un objet d’art voire artificiel et non pas la toile d’araignée. Mais définir le filet du pêcheur comme un art gênerait dans le sens où l’art est quelque chose qui ne présente pas une réelle nécessité. Les tableaux de peinture, la musique, la danse et le cinéma sont, avant d’être respectivement peints, jouée, montrée et réalisé, sont d’abord imaginés par un artiste qui les matérialise tous dans l’espace. [...]


[...] Mais en y réfléchissant mieux, l’imaginaire n’est pas forcément le contraire du réel mais plutôt son exploration ou sa transformation, libérée du souci de la réalité. On pourrait donc dire que l’art transforme notre conscience de la réalité. N’est-ce pas aussi le cas, mais différemment, lorsque l’art crée des œuvres qu’il faut comprendre pour les apprécier et que ces œuvres peuvent elles-mêmes être conçues comme une transformation du réel ? Un artiste se doit de transformer le réel pour nous transporter dans son univers mais par quels moyens l’artiste parvient-il à transformer le réel ? [...]


[...] C’est d’après elles que nous identifions les choses et jugeons si elles sont bien faites. Donc si on continue de concevoir le réel sous l’angle de l’utilité et des idées qui lui sont associées, l’art ne peut changer notre conscience de ce qui est réel. L’art et le renouvellement de la conscience du réel On peut retourner l’argument. De quoi l’art se nourrit-il sinon du réel, en comprenant alors par réel non pas ce qui est utile mais ce qui devrait être objet de perception ? P. Klee écrit que l’art rend visible. [...]


[...] C’est ainsi que Kant envisage la beauté de la nature : pas besoin de savoir ce que doit être une rose pour en apprécier la beauté. On peut être sensible aux nuages, aux lumières, aux sons sans avoir quoique ce soit à comprendre, Les impressionnistes nous ont fourni tant d’images de leurs émotions comme par exemple des couchers de soleil qu’il nous est aujourd’hui difficile de ne pas voir les derniers rayons du soleil couchant comme un chef-d’œuvre esthétique. Dès lors quand l’art imite la nature en sa liberté, comment pourrait-il transformer notre conscience du réel ? [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
27/01/2010
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
5 pages
Niveau
grand public
Consulté
1 fois

Informations sur l'auteur Inès B. (étudiant)

Niveau
Grand public
Etude suivie
droit des...
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
L'art transforme-t-il notre conscience du réel ?

«Est-ce parce que les oeuvres d'art paraissent sans finalité que l'on n'en finit pas de leur chercher malgré tout une fonction ou une efficacité ? On a pu les considérer comme porteuses de contenus idéologiques, comm...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2009
L'art transforme-t-il notre conscience du réel ?

«L'art et la philosophie ne sont pas de bonnes ententes dans la mesure où la philosophie reproche à l'art de conduire l'esprit vers quelque chose qui ne peut être porteur de vérité. Ainsi, selon Platon, l'art semble &...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2009
L'art transforme-t-il notre conscience du réel ?

«Dans un sens courant, la conscience du réel renvoie à une certaine manière que nous avons de le saisir. Lorsqu'on dit d'une personne qu'elle a conscience du réel, cela signifie qu'elle est lucide, qu'elle saisit le r&eacut...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2009
L'art transforme-t-il notre conscience du réel ?

«Des artistes conçoivent leurs créations comme un engagement. On peut donc se demander si l'art transforme notre conscience du réel, ce qui est une manière de s'interroger sur le rôle de l'art. Par art, on entendra un...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2010
L'art transforme-t-il notre conscient du réel ?

«Dissertation de Philosophie (Terminale S) ayant comme sujet : "L'art transforme-t-il notre conscient du réel ?". Elle s'appuie sur divers auteurs et artistes tels que Hegel, Wilde, et Duchamps....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   1 pages  |   publié en 2008

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Suis-je libre de penser ce que je veux ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   5 pages  |   publié en 2006
Doit-on toujours dire la vérité ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   3 pages  |   publié en 2009
Bilan de formation BAFD (Brevet d'aptitude aux fonctions de directeurs)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages  |   publié en 2009
Pourquoi supposer l'âme comme distincte du corps ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   7 pages  |   publié en 2014
Faut-il chercher à tout démontrer ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   6 pages  |   publié en 2014
Un homme paisible - Henri Michaux
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Commentaire de texte  |   fr  |   .doc  |   4 pages  |   publié en 2014
L'opinion est-elle aussi une connaissance ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014
Est-il possible de se mentir à soi-même ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   2 pages  |   publié en 2014