Oodoc change de nom : découvrez tousLesDocs

X

Accéder à ce doc

Le sommaire
  ACCÉDER à ce doc

Introduction

Etude linéaire

Discussion critique

Conclusion
ACCÉDER à ce doc  

Résumé du document
  ACCÉDER à ce doc

L'homme doit être prudent, s'il veut assurer son bonheur personnel. La prudence repose sur la capacité intelligente de choisir les moyens appropriés pour obtenir un effet désiré. Or, la prudence ne peut s'appuyer sur des principes immuables, puisqu'il s'agit à chaque fois de choisir, selon les circonstances et le but recherché, l'action plus efficace. Par conséquent, l'impératif sur lequel repose toute action sera toujours relatif ()

Extraits

[...] Kant répond à cette problématique dans ce passage de Fondation de la métaphysique des mœurs, ou il démontre sa thèse sur la nature de la moralité. Selon Kant, ce problème se pose lorsqu’on confond deux domaines distincts, à savoir celui de la prudence soumise aux contraintes de la vie et a la recherche du bonheur personnel, d’un coté, et celui de la moralité, d’un autre. D’après Kant, la moralité est strictement l’action résultant de la simple obéissance à un impératif, quelles que soient les circonstances, quel que soit le résultat et quelle que soit l’action concrète, de manière que la moralité ne repose sur aucun contenu particulier, mais seulement sur une loi formelle. [...]


[...] C’est pour cela que leur application exige de la prudence, puisqu'il s’agit de bien les appliquer pour pouvoir bien vivre. Mais, d’après Kant, la moralité n'a rien à voir avec l’intelligence, avec la capacité de bien agir selon les circonstances et selon les objectifs. Une personne peut faire preuve d’honnêteté, non pas par le fait de se sentir moralement obligée, mais parce qu'elle juge que c’est a un moment donné l'action la plus intelligente. Il n’est pas surprenant de découvrir chez les personnes intelligentes un calcul très intéressé accompagnant les meilleures actions. [...]


[...] Les circonstances de la vie relativisent toute sorte de commandement moral. Aimer son prochain peut paraître un principe moral irréprochable, mais cet amour peut sembler relatif lorsqu'on se demande s’il sera réciproque. Par conséquent, il est impossible en même temps d’établir une norme absolue et de vouloir se rendre heureux à travers ses propres actions. N’y a-t-il donc aucune norme qui se veuille universelle et qui ne soit qu’un simple idéalisme ? Une norme morale qui se dit universelle, mais qui doit se sacrifier au moment ou elle devient un obstacle au bonheur, n’est universelle que dans l’esprit, ce qui revient à dire qu’elle n’est qu’une illusion. [...]


[...] L’action en soi n’est pas le but recherché, elle n’est pas ce que l’individu désire, mais elle lui sert seulement comme moyen pour autre chose. Cette action ne constitue donc pas une fin en soi-même, elle ne peut être commandée par soi- même, mais uniquement a condition d’obtenir autre chose. En somme, elle n’est pas commandée comme ce qui s’impose par soi-même. Kant oppose ce genre d’impératif a un autre genre, qui commanderait de façon immédiate une action, c’est à dire qu’il la commanderait inconditionnellement a 7). [...]


[...] Il concerne, non pas la matière de faction ni ce qui doit en résulter, mais la forme et le Principe dont elle procède elle-même, et ce qui est essentiellement bon dans une telle action consiste dans l'intention, quelle qu'en puisse être l'issue. Cet impératif peut être appelé celui de la moralité. (Kant, Fondation de la métaphysique des mœurs, Flammarion, pp. 90-92, lignes 1 à 11) Introduction L´homme doit être prudent, s’il veut assurer son bonheur personnel. La prudence repose sur la capacité intelligente de choisir les moyens appropriés pour obtenir un effet désiré. [...]


[...] D’après Kant, cette contradiction émane du fait de confondre la moralité avec la prudence. La moralité ne demande pas conseil a la prudence, parce que le bonheur n’est pas un sujet qui la concerne. Son seul souci est de réaliser l’action que le devoir oblige. La moralité ne réside que dans cette forme : l’action par devoir, de telle sorte que son contenu particulier ne la concerne pas non plus. La moralité ne réside dans aucune norme particulière, elle ne réside que dans une forme qui se manifeste seulement dans l’intention avec laquelle l’action est réalisée. [...]


[...] Kant vient à souligner que tout contenu particulier d’une action sera toujours relatif : il faudra dire la vérité, car dans telle situation cela est nécessaire, ou bien il faudra être généreux a condition que les autres le soient aussi, ou encore il faudra être honnête afin qu’on soit respecté et pris au sérieux par autrui. Par conséquent, n’y a-t-il aucune norme qu’on ne puisse pas relativiser à un moment donné, n’y a-t-il aucune règle morale qui soit absolue et qui se maintienne toujours la même quelles que soient les circonstances ? D’après Kant, du point de vue de sa matière, c’est à dire du contenu, non. [...]

ACCÉDER à ce doc  

Informations sur le doc

Date de publication
29/04/2009
Langue
français
Format
Word
Type
dissertation
Nombre de pages
4 pages
Niveau
grand public

Informations sur l'auteur (étudiant)

Niveau
Grand public
Note du document :
         
ACCÉDER à ce doc  
Kant, "Fondation de la métaphysique des moeurs" : morale, éthique

«L'homme doit être prudent, s'il veut assurer son bonheur personnel. La prudence repose sur la capacité intelligente de choisir les moyens appropriés pour obtenir un effet désiré. Or, la prudence ne peut s'appuyer sur...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   4 pages   |   publié en 2009
La philosophie morale de Kant

«L'exigence fondamentale de la philosophie morale est celle d'universalité, de nécessité, d'objectivité et d'apodicticité. Il s'agit de trouver le fondement de la morale, commun à tous les hommes, en mettant &...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   19 pages   |   publié en 2009
Philosophie du droit : La justice et le droit

«Cours de Philosophie du droit très complet sur la justice et le droit. Les deux notions de droit et de justice semblent inséparables, comme l'étymologie de justice le montre : jus désigne le droit ; la justice est la vertu...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   105 pages   |   publié en 2007
Les principales citations philosophiques

«Ce document classe par thème les principales citations philosophiques. Le bonheur, le désir, l'imaginaire, la Justice, le temps... sont traités....»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   100 pages   |   publié en 2007
Le Beau et la Beauté

«Article beau, beauté du Dictionnaire Philosophique de Voltaire. Se dégage la relativité du beau à l'espèce et relativité entre les individus et d'une culture à l'autre. Conclusion, il est inutile de co...»

Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   138 pages   |   publié en 2009

Meilleures ventes en philosophie

Derniers docs en philosophie

Méthodologie de l'étude de dossier du concours d'HEC/ESCP
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .pdf  |   13 pages   |   publié en 2009
Modes opératoires avec analyse des risques (travaux publics et bâtiment)
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Étude de cas  |   fr  |   .pdf  |   64 pages   |   publié en 2012
Y a-t-il une nature humaine ?
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   11 pages   |   publié en 2006
Rousseau : "Discours sur les sciences et les arts"
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   13 pages   |   publié en 2007
Projet pédagogique : séjour pour enfants dans un camp d'animation à la montagne
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Dissertation  |   fr  |   .doc  |   9 pages   |   publié en 2009
Virgile : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   2 pages   |   publié en 2014
Tite-Live : fiche biographique
Littérature et Arts   |  Philosophie  |   Fiche  |   fr  |   .doc  |   1 page   |   publié en 2014